Geopolintel

La Norvège vaccine les patients en fin de vie

mardi 31 août 2021

Les soins palliatifs sont des soins qui ne visent qu’au confort du malade, souvent en phase de fin de vie.
Les soins palliatifs concernent des personnes atteintes d’une maladie grave, évolutive ou terminale. Le but est de soulager les douleurs physiques du patient avant de mourir.

L’euthanasie est une pratique provoquant volontairement le décès d’un individu atteint d’une maladie incurable.

Quelles limites peuvent-ils avoir, alors que la vaccination concerne maintenant les enfants ?

Vaccin : les morts en Norvège « avaient de multiples comorbidités », explique le Pr Fischer

INVITÉ RTL - Le « monsieur vaccination » contre la Covid-19 en France appelle à remettre les décès en Norvège dans le contexte de personnes âgées malades, certaines étant en soins palliatifs.

En Norvège, 13 personnes âgées vaccinées contre la Covid-19 en Ehpad sont décédées. De quoi mettre en avant d’éventuels effets secondaires du vaccin à l’origine de ces décès. Invité de RTL lundi 18 janvier, le Pr Alain Fischer, qui pilote la commission de vaccination en France, tempère les conclusions trop hâtives. « Les décès pourraient être dus à la vaccination, mais ils ont une beaucoup plus grande probabilité d’être dus à l’évolution naturelle des maladies que présentent ces gens », explique-t-il.

  • Norvège : les mystérieux décès ne sont pas liés au vaccin contre le Covid-19
    franceinfo

En Norvège, 33 personnes sont mortes peu de temps après avoir été vaccinées contre le Covid-19. D’après les autorités sanitaires locales, rien ne permet pourtant d’affirmer que ces décès soient liés à l’inoculation du vaccin.

« En moyenne, 45 personnes meurent chaque jour dans nos maisons de retraite. Il n’est donc pas certain que cela représente une surmortalité, ou que ces décès soient liés au vaccin. » C’est en ces termes que Camilla Stoltenberg, directrice générale de l’Autorité sanitaire de Norvège, a tenu à répondre aux interrogations suscitées par le décès de 33 Norvégiens venant d’être vaccinés contre le Covid-19.

Transparence totale

Des explications qui ont apparemment convaincu l’opinion publique. « Nous vivons dans un pays où la transparence est totale », assure Cathy Capdeville, responsable de la santé à l’Office national de commerce norvégien et invitée du 23h de franceinfo, lundi 25 janvier. « Des investigations ont été menées et aucun lien de cause à effet n’a été démontré. » Et d’ajouter : « Parmi les patients vaccinés, il y en avait certains qui étaient déjà en soins palliatifs, autrement dit déjà en fin de vie. Il a été recommandé aux médecins traitants de juger d’eux-mêmes afin de savoir à qui donner la priorité, et à qui ne pas la donner. »

Le vaccin Pfizer/BioNTech n’a pas de lien avec des morts « post-vaccination »

BFM RMC

La Norvège s’était notamment inquiété après la mort de 33 personnes âgées qui avaient reçu leur première dose.

Le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 n’a pas de lien avec les décès post-vaccination signalés, et ne présente aucun nouvel effet secondaire, a annoncé vendredi l’Agence européenne des médicaments.

Un certain nombre de pays, dont la Norvège, le Danemark, la Finlande, l’Islande et la Suède, ont signalé le décès de personnes ayant reçu le vaccin développé par les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech, mais aucun lien direct avec le vaccin n’a été établi. La Norvège a notamment enregistré 33 décès parmi les personnes âgées qui avaient reçu leur première dose. Oslo a déclaré plus tôt ce mois-ci ne pas avoir établi de lien avec le vaccin, recommandant toutefois aux médecins norvégiens de prendre en compte l’état de santé des patients les plus fragiles avant de décider une injection.

« Maladies préexistantes »

L’EMA a déclaré que « compte tenu des inquiétudes soulevées par la Norvège », elle a examiné les rapports faisant état de décès de personnes de tout âge après avoir reçu le vaccin.

« Dans de nombreux cas concernant des personnes de plus de 65 ans, la progression de (multiples) maladies préexistantes semblait être une explication plausible du décès », a observé l’agence. Certains avaient déjà reçu des soins palliatifs avant la vaccination.

Les signalements d’occasionnelles réactions allergiques graves ne vont pas au-delà de ce qui avait déjà été découvert à propos de cet « effet secondaire connu », a ajouté l’agence basée à Amsterdam.

Le régulateur de l’UE a jusqu’à présent approuvé deux vaccins, ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna. Il devrait rendre son verdict vendredi sur un troisième vaccin, celui d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford. Les personnes fragiles et âgées sont les premières à se faire vacciner dans de nombreux pays.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site