Geopolintel

Etats Unis : Un camion transportant des singes « cobayes » de laboratoire s’est renversé sur la route

mercredi 26 janvier 2022

Un camion transportant 100 singes de laboratoire a eu un accident en Pennsylvanie. Une conductrice qui s’est arrêtée pour leur porter secours a mis sa main dans l’une des cages. Maintenant, elle a une toux et une conjonctivite après qu’un des macaques lui ait craché au visage.

Si les accidents de laboratoires existent, la presse sait comment terroriser les lecteurs avec une histoire banale d’accident.

L’association PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) a rappelé aux résidents après l’accident qu’il n’y a aucun moyen de garantir que les singes sont exempts de virus, notant que « les dossiers montrent que des singes dans des laboratoires aux États-Unis ont été trouvés avec la tuberculose, la maladie de Chagas, le choléra et le SARM ».

Les singes, dont l’ADN est similaire à celui des humains, ont été très demandés dans le cadre de la pandémie de COVID-19, certains scientifiques appelant à la constitution d’une réserve d’urgence de sujets d’expérience.

Michelle Fallon, de Danville près de Scranton, se trouvait juste derrière le camion.
Dès le lendemain de l’accident, elle a commencé à tousser et à avoir une conjonctivite.
Elle a commencé à prendre des médicaments antiviraux et à suivre un traitement contre la rage. Le dernier des quatre singes échappés a été retrouvé samedi en fin de journée. L’un des macaques cynomolgus, également connus sous le nom de macaques mangeurs de crabes ou macaques à longue queue, a été retrouvé dans un arbre. Les habitants de Pennsylvanie avaient été avertis de ne pas s’approcher du macaque qui s’était échappé. Le camion transportait une centaine de singes vers un laboratoire.
Après l’accident, des caisses contenant des singes vivants étaient éparpillées sur la route nationale 54 à Danville, à 130 miles de Philadelphie. Un témoin a déclaré qu’il avait cru voir un chat traverser la route en courant avant de réaliser qu’il s’agissait en fait d’un primate en fuite.

Michelle Fallon, originaire de Danville près de Scranton, conduisait juste derrière le véhicule lorsque celui-ci s’est renversé, projetant des caisses d’animaux sur l’autoroute. Trois des macaques se sont échappés des caisses cassées et ont pris la fuite, mais tous les singes ont depuis été capturés et euthanasiés. Les singes sont arrivés aux États-Unis le matin même en provenance de l’île Maurice et étaient en route vers un laboratoire.

Madame Fallon a été vaccinée contre la rage et a décrit les symptômes dont elle a souffert depuis sur Facebook. Elle a également déclaré à PA Homepage qu’elle avait développé les symptômes de la conjonctivite, une inflammation ou une infection du globe oculaire.

  • "J’étais proche des singes, j’ai touché les caisses, j’ai marché dans leurs excréments, j’étais donc très proche. Alors j’ai appelé (une ligne d’assistance) pour demander si j’étais en sécurité ?

Le singe m’a craché dessus et il y avait des excréments partout autour de moi, et j’avais une plaie ouverte.

Mme Fallon a déclaré qu’elle était sortie pour aider le conducteur et les animaux dans leurs cages, croyant d’abord qu’il s’agissait de chats. Lorsqu’elle s’est approchée et a posé sa main sur la cage, elle dit que le singe lui a craché dessus.

Le lendemain de l’accident, Fallon a soudainement développé une toux et une conjonctivite, qui se sont aggravées au point qu’elle a dû se rendre aux urgences du Geisinger Medical Center de Danville.

Les médecins spécialistes en maladies infectieuses lui ont administré la première des quatre injections contre la rage ainsi que des médicaments antiviraux.

Elle a déclaré sur Facebook qu’elle surveillait les symptômes de la rage et de l’herpèsvirus B du singe.

Quelle journée ! J’ai essayé d’aider sur un accident et on m’a dit qu’il y avait des chats dans des caisses. Je suis donc allée les caresser, mais j’ai découvert que c’était des singes. Puis j’ai remarqué qu’il y en avait trois dans chaque caisse, dont certains étaient complètement cassés, j’ai appris que quatre singes s’étaient échappés", a écrit Fallon sur sa page Facebook.

Je suis rentrée à la maison pour me coucher et ma tante a rencontré une équipe de journalistes qui lui a dit de ne pas trop s’approcher des singes. Eh bien, j’ai essayé d’en caresser un. J’ai touché les caisses et j’ai marché dans des excréments. On m’a dit de contacter la police sur les lieux pour dire que je les avais touché’.
J’ai parlé avec la police et une femme du CDC. J’ai reçu une lettre m’expliquant que je suis à très faible risque mais je ne sais pas de quoi. Mais mes symptômes sont des symptômes de covid. Sérieusement. C’était ne journée d’enfer !

On a demandé à Fallon de surveiller de près sa santé pendant le mois à venir au cas où elle développerait une maladie infectieuse à cause de sa proximité avec les singes.

Les singes de laboratoire étaient en route pour un laboratoire en Floride lorsque le camion a percuté un camion-poubelle. Mme Fallon a déclaré qu’elle avait parlé avec le conducteur de la camionnette et un passager directement après l’accident.
Le conducteur semblait désorienté, et le passager pensait qu’il s’était peut-être blessé aux jambes.

Le pick-up se dirigeait vers l’ouest sur l’I-80 lorsqu’il est sorti à la sortie Danville et a immédiatement essayé de remonter en traversant l’autre voie.

Dailymail

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site