Geopolintel

Macron magicien du discours électoral

mardi 2 mai 2017

Celui qui est qualifié de « bébé Hollande », de « Mozart de la finance », de gendre idéal, a lancé son mouvement politique en 2016 et a réussi, à la surprise générale, à détruire la classe politique française en seulement six mois. Malgré ses appuis financiers et médiatiques, il s’est affiché comme un garçon jeune, pragmatique et travailleur, mettant à profit les techniques gagnantes de la rhétorique du discours appliquées lors des négociations commerciales et pour manager le personnel en entreprise.

Cette technique dite « invisible » est la part d’interrogation des analystes et commentateurs politiques qui n’ont rien compris à sa promotion et qui n’y ont vu que du feu. Comment quelqu’un ayant un discours aussi « faible » selon les experts, a-t-il pu arriver en tête au premier tour des présidentielles de 2017 ?

L’évidence est que ces techniques ne sont pas issues du logos habituel des politiques français, trop fainéants et n’aspirant qu’à profiter des privilèges de l’élu. Avec Macron on est rentré dans l’ère du langage du monde des « affaires », implacable et ultra rationnel.

Macron raffiné, poli et calculateur est à l’opposé d’un Bernard Tapie (l’arme anti FN de Mitterrand) gouailleur et populaire. Ne parlons pas des poids lourds LR et PS qui ne sont plus dignes d’assumer leur mandat en raison des condamnations et des magouilles mesquines.
Macron voit plus grand et arrive à solder nos fleurons stratégiques de notre économie sans que personne n’y trouve à redire. Quand Fillon se fait « choper » pour quelques costards et des emplois fictifs familiaux, Emmanuel nous enfume avec des milliards et le CICE.

La maximisation du discours est une arme pour ceux qui veulent convaincre. L’émotion a perdu la bataille des élections car les français ne sont plus concernés, ils ont muté par le principe de la consommation de l’information, où ce qui est beau est bien.

L’émergence des réseaux sociaux et de la technique de mathématique de communication impose une impression positive rassurante même si celle-ci est vidée de sens. Le fait de ne pas donner de points d’accroche dans le discours laissera ce que l’on appelle l’impression positive. Ce que l’on retient dans une communication est ce qui fera foi, et c’est en ce sens que Macron a tant tardé à livrer son programme qui sont les objectifs politiques et économique de l’Union Européenne qui vont primer et non ceux des français.
Alors il sera trop tard !
Car au lieu de combattre Macron sur le vide de son discours, il vaudrait mieux lui demander comment il argumente son orientation de politique générale.
Qui sera son premier ministre, et qui composera son gouvernement ?

L’arnaque du jeune énarque se révèlera et on s’apercevra que Macron n’est pas que le fils de Hollande et de Merkel, il est le fils de la folie bancaire, de la dérèglementation, de la BCE et de sa planche à billet, qui vont nous mener à la ruine et à la guerre pour clôturer ce cycle non gérable de la finance prédatrice qui a tout « bouffé » y compris notre cerveau.
FR Mai 2017

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site