Geopolintel

Les Etats Unis ont décidé de financer la guerre en Ukraine avant l’invasion Russe

dimanche 8 mai 2022

Le programme de prêt-bail a été initialement conçu pendant la Seconde Guerre mondiale : la loi sur le prêt-bail a été adoptée par le Congrès américain le 11 mars 1941. Elle permettait aux États-Unis de réapprovisionner rapidement les Alliés.

Dans le texte du document, il est question de donner au président des États-Unis des pouvoirs élargis pour transférer gratuitement ou en location à l’Ukraine des équipements de défense pour protéger les civils d’une invasion militaire russe.

La loi entrera en vigueur dès qu’elle aura été signée par le président des États-Unis. Elle permettra d’accélérer considérablement les livraisons d’armes, de transport et de nourriture à l’Ukraine, ainsi que d’autres formes d’assistance au pays, à des conditions de location ou à titre gratuit.
Mais la date de dépôt est du 19 janvier 2022 soit quelques jours avant l’invasion Russe déclenchée le 24 février 2022 sur ordre du président russe Vladimir Poutine.

Il est à noter que la CIA et l’Otan avaient formé les troupes Azov dès 2021. La déroute de l’armée ukrainienne a forcé les Etats major de remplacer certains généraux comme le chef de la Direction du renseignement militaire, le général Éric Vidaud sur ordre de l’Otan et de Macron.

En 2015, le Congrès américain a financé les Nazis Ukrainiens sur ordre du Pentagone

Sous la pression du Pentagone, le Congrès a retiré du projet de loi sur les dépenses, un amendement qui empêchait les fonds de tomber dans les mains de groupes néofascistes ukrainiens.

S.3522 - Ukraine Democracy Defense Lend-Lease Act of 2022

  • 04/28/2022 Passed/agreed to in House : On passage Passed by the Yeas and Nays : 417 - 10 (Roll no. 141).
  • 04/06/2022 Passed/agreed to in Senate : Passed Senate with an amendment by Voice Vote.
  • 04/06/2022 Senate Committee on Foreign Relations discharged by Unanimous Consent.
  • 01/19/2022 Introduced in Senate

WASHINGTON, 28 avril (Reuters) -

Le président Joe Biden a demandé au Congrès 33 milliards de dollars pour soutenir l’Ukraine - une escalade spectaculaire du financement américain pour la guerre avec la Russie - et le président ukrainien a plaidé auprès des législateurs pour que cette demande soit rapidement approuvée.
La demande de financement comprend plus de 20 milliards de dollars pour des armes, des munitions et d’autres formes d’aide militaire, ainsi que 8,5 milliards de dollars d’aide économique directe au gouvernement ukrainien et 3 milliards de dollars d’aide humanitaire. Elle est destinée à couvrir les besoins de l’effort de guerre jusqu’en septembre, fin de l’année fiscale.

« Nous avons besoin de ce projet de loi pour soutenir l’Ukraine dans son combat pour la liberté », a déclaré M. Biden à la Maison-Blanche après avoir signé la demande jeudi. « Le coût de ce combat - il n’est pas bon marché - mais céder à l’agression sera encore plus coûteux ».

Les États-Unis ont exclu d’envoyer leurs propres forces ou celles de l’OTAN en Ukraine, mais Washington et ses alliés européens ont fourni des armes à Kiev, telles que des drones, des pièces d’artillerie lourde Howitzer, des missiles antiaériens Stinger et des missiles antichars Javelin.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a salué ce qu’il a appelé « un pas très important » des États-Unis.

« J’en suis reconnaissant au peuple américain et personnellement au président Biden. J’espère que le Congrès approuvera rapidement cette demande d’aide à notre État », a-t-il déclaré dans une allocution vidéo diffusée tard dans la nuit.

La proposition de M. Biden permettrait également aux autorités américaines de saisir davantage d’actifs d’oligarques russes, de donner l’argent de ces saisies à l’Ukraine et de criminaliser davantage le contournement des sanctions, a déclaré la Maison Blanche.

Il s’agirait notamment de permettre au ministère de la Justice d’utiliser la stricte loi américaine sur le racket, autrefois utilisée contre la mafia, la loi RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations), pour monter des dossiers contre les personnes qui contournent les sanctions.

M. Biden souhaite également donner aux procureurs plus de temps pour monter de tels dossiers en portant à dix ans, au lieu de cinq, le délai de prescription des poursuites pour blanchiment d’argent. Selon un résumé des propositions législatives, il considère également comme un acte criminel le fait de détenir de l’argent provenant sciemment de transactions corrompues avec la Russie.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par les États-Unis pour isoler et punir la Russie pour son invasion de l’Ukraine le 24 février, ainsi que pour aider Kiev à se remettre d’une guerre qui a réduit les villes en ruines et forcé plus de 5 millions de personnes à fuir à l’étranger.

M. Biden a déjà demandé des sommes record en temps de paix pour financer la recherche et le développement du Pentagone, ainsi que les efforts visant à contrer les menaces perçues de pays tels que la Russie.

L’ensemble de ces mesures représente un cinquième de la production économique annuelle de l’Ukraine avant la guerre, et l’aide militaire américaine de 20 milliards de dollars représente à elle seule environ un tiers de ce que l’armée russe a dépensé globalement l’année dernière, avant le début de la guerre.

Le paquet comprendrait une aide à la sécurité alimentaire, des mesures de relance économique pour l’Ukraine et des fonds pour utiliser la loi sur la production de défense datant de la guerre froide afin d’accroître la production nationale de minéraux essentiels dont l’offre est limitée en raison de la guerre.

Mais la mesure de financement pourrait rencontrer des problèmes au Capitole. En mars, M. Biden a demandé 22,5 milliards de dollars pour la riposte COVID-19 et les démocrates, qui contrôlent de peu le Sénat et la Chambre des représentants, pourraient faire pression pour que cette mesure soit adoptée en même temps que celle concernant l’Ukraine.

Alors que les législateurs soutiennent largement les dépenses pour l’Ukraine, les assistants républicains du Congrès ont déclaré jeudi que les efforts visant à combiner le financement de la guerre avec la réponse à la pandémie pourraient rendre difficile son adoption.

« Je me fiche de la manière dont ils s’y prennent », a déclaré M. Biden. « Ils peuvent le faire séparément ou ensemble, mais nous avons besoin des deux ».

L’aide militaire américaine à l’Ukraine a dépassé les 3 milliards de dollars depuis que la Russie a lancé ce qu’elle appelle une « opération militaire spéciale » pour démilitariser l’Ukraine et la protéger des fascistes. Kiev et ses alliés occidentaux rejettent ce prétexte fallacieux.

Les États-Unis et leurs alliés européens ont gelé 30 milliards de dollars d’actifs détenus par de riches individus ayant des liens avec le président russe Vladimir Poutine, notamment des yachts, des hélicoptères, des biens immobiliers et des œuvres d’art, a indiqué l’administration Biden.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site