Geopolintel

Le secrétaire adjoint au Trésor américain prévient que les pénuries continueront jusqu’à ce que TOUT LE MONDE soit vacciné.

dimanche 17 octobre 2021

Le secrétaire adjoint au Trésor américain a fait savoir aux Américains que la seule façon de mettre fin au phénomène des rayons vides dans le pays était de vacciner chaque habitant. Cet avertissement est perçu comme un chantage.

Wally Adeyemo, second du département du Trésor de l’administration Biden, a semblé faire du chantage aux nombreux Américains qui n’ont pas été vaccinés contre le Covid-19 lors d’une interview jeudi sur ABC, les rendant responsables des pénuries de biens de consommation, leur réaction a été se moquer du président en le surnommant « Joe a les étagères vides ».

Malgré les photos virales montrant des milliers de cargos alignés dans le port de Los Angeles, prêts à décharger leurs marchandises, M. Adeyemo a affirmé que les problèmes de chaîne d’approvisionnement qui touchent tant de détaillants américains sont un problème international et ne se résorberont que lorsque le pays aura été vacciné en grand nombre.

Décrivant les conditions économiques désastreuses comme « une économie en transition », Adeyemo a reconnu que « nous voyons des prix élevés pour certaines denrées que les gens doivent acheter ». S’il a félicité les mesures de relance de l’administration Biden, il a également rejeté la responsabilité sur les personnes non vaccinées.

  • « En vérité, pour réussir cette transition, tous les Américains et tous les habitants du monde doivent se faire vacciner. »

La journaliste d’ABC a suggéré que les pénuries de papier toilette et les produits de première nécessité pouvaient être attribuées à des perturbations de la chaîne d’approvisionnement internationale, un nombre croissant d’Américains demandent des réponses concernant la pénurie étrangement spécifique à certains produits des rayons des magasins. Des américains ont exprimé des doutes quant à l’origine des pénuries, ils pensent que c’est soit pour attiser la haine contre les personnes non vaccinées, soit pour maintenir les Américains dans une situation économique chaotique alors qu’ils peinent à s’habituer à la pandémie.

Adeyemo n’a pas rendu service à l’administration Biden en ajoutant de l’huile sur le feu, expliquant la raison principale : Biden continuera à faire pression pour que tout le monde soit vacciné ainsi la Maison Blanche « fournira les ressources dont le peuple américain a besoin une fois ce problème résolu ».

Bien qu’ils accusent le secteur du transport maritime international d’être à l’origine de la pénurie, les médias ont reconnu que les ports de Los Angeles et de Long Beach, qui traitent à eux deux 40 % des importations nationales, ont connu l’année dernière les années les plus chargées de leur histoire, ce qui contredit l’idée que les produits qui manquent dans les rayons américains n’existent tout simplement pas. Cependant, de nombreux chauffeurs routiers travaillant pour des sociétés de transport maritime se sont opposés à la vaccination obligatoire, laissant les flottes de leurs entreprises en sous-effectif, pendant que d’autres chauffeurs se sont mis en grève pour réclamer de meilleures conditions de travail.

L’administration Biden a tenté de s’attaquer au problème de la chaîne d’approvisionnement en demandant que le port de Los Angeles fonctionne 24 heures sur 24, mais alors qu’il a fait l’éloge de sa propre promesse en la qualifiant de « nouvelle donne », le directeur général du port a clairement indiqué qu’aucun calendrier n’avait été établi pour le changement d’horaire promis. Pendant ce temps, le cabinet de Biden est apparu comme étant terriblement déconnecté de la réalité - le chef de cabinet de la Maison Blanche, Ron Klain, a par exemple qualifié la question des étagères vides de problème de « grande classe » en début de semaine, suscitant des critiques tant à gauche qu’à droite. Et le secrétaire aux transports, Pete Buttigieg, est parti discrètement en congé paternité depuis la mi-août, laissant le pays sans même un semblant de supervision logistique alors que l’engorgement des cargaisons ne montre aucun signe d’évolution.

La pénurie de main-d’œuvre se fait sentir bien au-delà des États-Unis, et souvent pour des raisons similaires. En Italie, des milliers de manifestants ont bloqué le déchargement des cargos en début de semaine. Les manifestants étaient outrés par l’obligation vaccinale pour travailler, l’Italie mène une politique du chantage comparable à celle de l’administration Biden. Le gouvernement britannique a supplié les chauffeurs routiers de reprendre le travail, allant même jusqu’à attirer des chauffeurs étrangers avec des visas temporaires, alors que le pays s’inquiète de ses propres problèmes de pénuries.

Les chauffeurs australiens se sont unis à d’autres syndicats pour exercer une pression sur le gouvernement, qui a maintenu des villes comme Melbourne en état d’urgence pendant des mois, malgré le nombre infime de cas de Covid-19 signalés. Il y a plus d’un an, le gouvernement mettait déjà en place des politiques du type « pas de vaccin, pas de travail » et a montré la voie en exploitant la pandémie pour transformer les « démocraties » des « Five Eyes » en États policiers.

RT

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site