Geopolintel

Le vicks Vaporub contre le variant Delta

lundi 16 août 2021

Dans une vidéo publiée mardi 3 août sur la chaîne YouTube de l’IHU de Marseille, le Professeur Didier Raoult a formulé de nouvelles hypothèses controversées sur le Covid-19. S’interrogeant sur les molécules existantes pouvant servir dans la lutte contre la pandémie, il a laissé entendre que la pommade Vicks Vaporub pouvait éviter la contamination si elle était appliquée dans le nez. (Figaro 8 Août 2021)

Cette expérience a été tentée et nous pouvons en témoigner.

Pour comprendre les propos de Didier Raoult lisez cet article Covid : Le variant Delta est aussi dangereux qu’un rhume http://www.geopolintel.fr/article27...

Samedi 14 août, un couple doublement vacciné (deuxième dose administrée le matin même) originaire du Sud-Ouest, a participé à une réunion familiale comme beaucoup de Français au mois d’août.

Bien sûr il n’y avait pas de masque, pas de geste barrière et aucune distanciation sociale, ces règles étaient inutiles, le repas se déroulant en terrasse en plein air.

Passent les éternelles cacahuètes et olives de l’apéritif, réceptacles joyeux des doigts des convives ainsi que le pain que chacun se transmet avec les doigts.

Vers les 23 heures, la maman de 50 ans fut prise de maux de tête, de fièvre, de toux, et d’un encombrement des sinus accompagné de fatigue.

La grand-mère, détentrice de bon sens, proposa ce bon vieux remède qu’est le Vicks Vaporub. Elle avait entendu que cela pourrait éviter le variant Delta. Les invités corroboraient cette information après avoir entendu cette affirmation du professeur Didier Raoult. Dans sa dernière vidéo il s’exprimait sur le grand nombre de « molécules qui ont une activité contre ce virus, qui ne coûtent rien et qui sont anodines » comme « la cyclosporine, l’ivermectine... La paraffine dans le nez, la vaseline dans le nez [...], comme le Vicks... »

La dame s’enduisit les sinus, les tempes, la gorge et le bout du nez, le tout accompagné d’un antalgique.

Le lendemain, les symptômes avaient disparu et elle affirma avoir passé une excellente nuit. Elle témoigna n’avoir plus de fièvre, plus de toux, aucune courbature et pu participer au repas du midi accompagné d’un apéritif. Le repas s’est très bien déroulé et elle a pu jouer avec ses enfants dans la piscine.

Après avoir discuté avec cette personne, nous avons appris que sa décision de se faire vacciner n’était absolument pas liée à la situation sanitaire mais uniquement pour ne pas priver ses enfants des attractions des vacances et du plaisir d’aller au restaurant.

Il ne vous reste plus qu’a tester, car il n’y a aucun problème avec ce produit qui est présent dans nos maisons depuis de nombreuses années.
Si l’on écoute les médecins de BFMTV, tout est dangereux en dehors du vaccin, sauf que le Viks ne tue pas et contrairement à Pfizer ne cache pas la composition de son produit, et n’impose pas au ministère de la santé d’utiliser le vaccin, même si un traitement est plus efficace.

N’en jetez plus, ce sont tous des vendus.

Didier Raoult propose de tester le Vicks Vaporub contre le Covid-19, la marque remet les pendules à l’heure

La dernière vidéo de Didier Raoult n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

Dans son dernier bulletin mis en ligne sur Youtube, le désormais célèbre professeur marseillais s’interroge sur l’efficacité de certains produits contre le Covid-19, comme la vaseline ou le Vicks Vaporub. La marque a répondu indirectement sur Twitter, démentant toute efficacité dans ce contexte.

Une nouvelle vidéo sur Youtube, et rapidement, une nouvelle polémique. Dans son dernier point sur l’épidémie de Covid-19, publié sur Youtube, le professeur Raoult évoque, en fin de vidéo (15 minutes), des pistes qui n’ont pas été testées dans le cadre de la lutte contre le virus.

Parmi ses idées, il cite notamment la vaseline, la paraffine ou encore le vaporub dans le nez, pour éviter la contamination du virus par cette voie-là. « Le nombre de molécules qui s’accumulent, qui ont une activité contre ce virus, qui ne coûtent rien et qui sont anodines est considérable. Qu’est-ce qu’on attend pour les tester ? Pas l’hydroxychloroquine, je m’en fiche (…) Il y a un réservoir de molécules », indique le professeur avant de citer les trois produits évoqués.

Des risques si le produit est mal utilisé

Seulement, peu de temps après la diffusion de cette vidéo, un internaute a posé la question en interpellant Vicks sur Twitter. La marque a répondu, se fendant au passage d’une petite mise au point sur son utilisation.

As mentioned on the label, VapoRub should only be applied to the chest and throat to relieve a cough, and on muscles and joints for aches and pains. It shouldn’t be used under or in the nose, in the mouth, or ingested. An oil base product can get into the lungs if used improperly
— VapoRub (@VapoRub) August 3, 2021

« Comme mentionné sur l’étiquette, VapoRub ne doit être appliqué que sur la poitrine et la gorge pour soulager la toux, et sur les muscles et les articulations pour les courbatures. Il ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez, dans la bouche ou ingéré. Un produit à base d’huile peut pénétrer dans les poumons s’il est mal utilisé », indique ainsi la marque.

La suggestion du professeur Didier Raoult n’a également pas manqué de déclencher de vives réactions sur les réseaux de la part de certains de ses confrères.

Le #VicksVaporub : le druide phocéen Megalomanix dévoile la formule de sa nouvelle potion magique
— j.daniel Flaysakier (@jdflaysakier) August 3, 2021

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site