Geopolintel

Moderna : lancement d’un vaccin contre la grippe à base d’ARNm

samedi 10 juillet 2021

Moderna a annoncé aujourd’hui avoir administré son vaccin contre la grippe saisonnière à base d’ARNm à des volontaires dans le cadre d’un essai clinique. Le début de l’essai marque l’étape suivante du travail sur ce type de technologie vaccinale après le succès retentissant de son vaccin COVID-19, qui a été construit selon la même approche.

Si on échappe au vaccin du Covid pourra-t-on échapper à celui de la grippe ?
Ces gens sont malades.
« Quand les riches jouent à être Dieu, ce sont les pauvres qui meurent. »

Avant la pandémie du COVID-19, les vaccins à ARNm étaient encore largement expérimentaux, même s’ils étaient annoncés comme l’avenir du développement des vaccins. Les personnes qui reçoivent un vaccin à ARNm se voient injecter de minuscules fragments de matériel génétique provenant du virus cible. Leurs cellules utilisent cette information génétique pour construire des fragments du virus, contre lesquels le système immunitaire de l’organisme apprend à lutter.

La grande efficacité des vaccins à ARNm COVID-19 fabriqués par Moderna et Pfizer / BioNTech a constitué une reconnaissance majeure de ce type de vaccin. Désormais, les sociétés pharmaceutiques prévoient d’utiliser cette technologie pour combattre d’autres types de maladies infectieuses, dont la grippe. Les vaccins contre la grippe disponibles chaque année aux États-Unis ont généralement une efficacité comprise entre 40 et 60 %. Les vaccins les plus courants sont fabriqués en cultivant le virus de la grippe dans des cellules ou des œufs de poule, puis en tuant le virus afin qu’il ne soit plus dangereux. La culture du virus prend beaucoup de temps, de sorte que les entreprises doivent commencer à fabriquer les vaccins environ six mois à l’avance, en fonction des prévisions concernant la souche de grippe qui circulera cette année-là.

Les entreprises pharmaceutiques espèrent que les vaccins contre la grippe à base d’ARNm seront plus efficaces que les vaccins traditionnels. Comme ils sont plus rapides à fabriquer, il n’est pas nécessaire de commencer la production si longtemps à l’avance, ils pourraient théoriquement correspondre plus précisément au type de grippe qui se répand chaque année.

Moderna est le deuxième groupe à commencer à tester son vaccin antigrippal à ARNm sur l’homme - Sanofi et Translate Bio ont lancé un essai cet été. Pfizer et BioNTech s’intéressent aux vaccins antigrippaux à ARNm depuis quelques années, et ils poursuivent également leurs projets.

Moderna dit espérer créer à terme des vaccins combinés qui pourraient protéger les gens contre la grippe, le COVID-19 et d’autres infections respiratoires en une seule injection.

  • « Notre vision est de développer un vaccin combiné à ARNm afin que les gens puissent recevoir une seule injection chaque automne pour une protection très efficace contre les virus respiratoires les plus problématiques »
    Stéphane Bancel, directeur général de Moderna.

Si les vaccins contre la grippe utilisant cette technologie s’avèrent sûrs et efficaces, nous pourrions être mieux préparés à une éventuelle pandémie de grippe à l’avenir. La conception d’un vaccin qui pourrait cibler un nouveau virus de la grippe est un processus assez simple.

Rosemary Rochford, immunologiste à l’université du Colorado, a déclaré à The Verge l’automne dernier : « L’ARNm nous offre une plate-forme très solide pour une réponse rapide ».

TheVerge

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site