Geopolintel

Bill Clinton s’est rendu sur l’île de Jeffrey Epstein avec deux « jeunes filles », selon Virginia Giuffre

vendredi 31 juillet 2020

Dans des documents judiciaires rendus publics récemment, impliquant le trafiquant sexuel d’enfants Jeffrey Epstein et sa complice présumée Ghislaine Maxwell, une femme nommée Virginia Giuffre, qui a publiquement accusé Epstein de trafic sexuel, a déclaré avoir vu un jour l’ancien président démocrate Bill Clinton sur l’île d’Epstein avec « deux jeunes filles » de New York.

L’avocat Jack Scarola a demandé à M. Guiffre : « Vous souvenez-vous que Jeffrey Epstein vous a dit précisément que Bill Clinton me doit des faveurs ? »
« Oui, je m’en souviens », a répondu Guiffre. « Mais c’était en riant. Il en riait. Vous savez, je me souviens avoir demandé à Jeffrey ce que Bill Clinton faisait ici [sur l’île d’Epstein], et il a ri et m’a dit qu’il me devait des faveurs ».
« Il ne m’a jamais dit quelles étaient ces faveurs », poursuit Guiffre. « Je n’ai jamais su. Je ne savais pas s’il était sérieux. C’était juste une blague... Il m’a dit il y a longtemps que tout le monde lui devait des faveurs. Ils sont tous de mèche. »

Peu après, Scarola lui a demandé : « Les orgies sexuelles étaient-elles monnaie courante sur l’île, chez Jeffrey  ? » Guiffre a répondu : « Oui ».
Scarola a ensuite demandé si elle avait déjà été présente sur l’île avec Epstein et Clinton.

« Ghislaine, Emmy [une autre fille qui aurait été une habituée de la maison d’Epstein], et il y avait deux jeunes filles que je pouvais identifier. Je ne les ai jamais vraiment bien connues de toute façon. C’était juste deux filles de New York », a répondu Guiffre, et elle a dit qu’elles séjournaient toutes sur l’île dans la maison d’Epstein .
Epstein avait de multiples liens avec Clinton, et Clinton - comme beaucoup d’autres grandes célébrités - était un passager régulier du jet privé d’Epstein, un Boeing 727 surnommé le « Lolita Express » en raison de la livraison fréquente de femmes apparemment mineures sur l’île de Little Saint James, une référence au roman de Vladimir Nabokov de 1955, un professeur de littérature de 36 ans qui fréquente sexuellement une fille de 12 ans.

En 2002, Epstein a accueilli Clinton - ainsi que les acteurs Kevin Spacey et Chris Tucker - lors d’une tournée en Afrique associée à la Fondation Clinton. Epstein a qualifié Clinton « de plus grand homme politique du monde ». Dans un article du magazine new-yorkais de 2002, dans lequel le président Donald Trump mentionnait la prédisposition d’Epstein pour les filles « plutôt jeunes », Clinton a fait l’éloge d’Epstein.

En 2015, l’ancien site d’information de culture pop Gawker a publié les carnets de vol du Gulfstream d’Epstein et du boeing 727 Lolita Express . Clinton a volé 11 fois minimum sur le Lolita Express.
Lors d’un vol, Clinton aurait volé avec une actrice porno soft figurant dans la rubrique « massages » du carnet d’adresses d’Epstein. Sur les 11 vols, il a voyagé avec Maxwell et l’ancienne assistante d’Epstein, Sarah Kellen. Les dossiers du tribunal accusent Kellen d"avoir recruté des jeunes filles en tant que proxénète pour le compte d’Epstein.
Sur plusieurs vols, les femmes qui ont accompagné Clinton ont été listées uniquement par leur prénom ou désignées comme « femme ».

Une déclaration de la Fondation Clinton en 2019 a affirmé que Clinton « ne sait rien des crimes terribles pour lesquels Jeffrey Epstein a plaidé coupable », ajoutant que « Clinton a fait au total quatre voyages dans l’avion de Jeffrey Epstein ».
« Le personnel, les sympathisants de la Fondation et ses services secrets se sont déplacés à chaque voyage », poursuit la déclaration. « Il n’a pas parlé à Epstein depuis plus de dix ans, et n’a jamais été sur l’île de Little St. James, ni dans le ranch d’Epstein au Nouveau Mexique, ni dans sa résidence en Floride. »

Newsweek

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site