Geopolintel

La Corée du Nord aura-t-elle le même sort que l’Irak ?

dimanche 19 juin 2016

La société Hill and Knowton a fabriqué un scénario implacable pour échafauder la guerre en Irak en 1991 avec son mensonge des bébés tués par les hommes de Saddam Hussein.
Le mensonge se poursuivra en 2003 avec la parodie de Colin Powel et les supposées armes de destruction massives.
Le peuple n’a pas la mémoire du mensonge, et l’arrogance des va-t-en guerre Américains et Européens s’illustre dans la planification de la prochaine destitution de Kim Jong-Un.
La Maison Blanche a déclaré que les affirmations de la Corée du Nord qui aurait mené son premier essai de bombe H sont peu crédibles, mais la dureté du régime est quant à elle inacceptable.
Combien de morts doit-on craindre avec la propagande guerrière occidentale ? Sommes-nous devenus fous au point de ne plus savoir que la guerre n’est « vendable » que grâce à des actes de provocations et de savantes fausses informations.
Daesh veut maintenant s’en prendre à la Corée du Sud ; que penser de cette revendication qui pourrait cacher un prétexte pour les Etats-Unis d’exporter encore plus de logistique de guerre ?
Le véritable ennemi, c’est finalement la communauté internationale.
FR

Le Parlement argentin adopte une résolution condamnant les abus des droits humains en Corée du Nord

MEXICO CITY, 17 juin (Yonhap) — La chambre basse du Parlement argentin a adopté une résolution condamnant les violations des droits de l’Homme en Corée du Nord, devenant la première nation d’Amérique latine à le faire.

La Chambre des députés argentine a adopté la résolution le 7 juin, en soutien de la résolution des Nations unies adoptée l’année dernière condamnant les abus des droits de l’Homme en Corée du Nord.

Cette résolution appelle à la mise en examen des responsables de ces abus et demande au gouvernement argentin de jouer un rôle plus actif afin de tenter d’améliorer la situation des droits de l’Homme au Nord.

La résolution appelle également à faire plus d’efforts pour que les Coréens d’Argentine puissent se réunir avec leurs proches en Corée du Nord.

Il s’agit de la première fois qu’un Parlement d’Amérique latine adopte une telle résolution.


Un ex-soldat de Corée du Nord témoigne : « on applaudit si on ne veut pas être exécuté »

« On applaudit si on ne veut pas être exécuté ». Un ancien soldat de l’armée nord-coréenne a été interviewé par la chaîne Sky News et raconte la dictature inhumaine que fait régner Kim Jong Un.

Il a fui la Corée du Nord l’an dernier et vit aujourd’hui en Corée du Sud dans la banlieue de Séoul après avoir servi près de 20 ans dans l’armée nord-coréenne. Il témoigne cependant sous anonymat pour ne pas mettre en danger sa famille vivant toujours au Nord.

Kim Jong Un plus effrayant que ses prédecesseurs

Expliquant qu’il veut que le monde sache la vérité sur le gouvernement de Kim Jong Un, il raconte que le dictateur est systématiquement ovationné car les gens ne veulent pas mourir. « Vous applaudissez et vous criez »longue vie« si vous ne voulez pas mourir ».

L’ancien soldat raconte que Kim Jong Un véhicule plus de peur que ses prédécesseurs.

« Quand j’étais lieutenant dans l’armée, j’ai vu plusieurs de mes soldats se faire exécuter devant mes yeux ». « Si vous regardez des séries sud-coréennes, vous pouvez être exécuté » ajoute-t-il.

Il ne savait pas ce qu’était un supermarché

Obligé de fuir pour subvenir financièrement aux besoins de sa famille, sa première tentative a échoué. Il raconte avoir été frappé pendant près de deux semaines pendant que ses proches étaient interrogés. Il retente sa chance quelques jours plus tard et réussit finalement à traverser les falaises et la rivière Amnok afin d’atteindre la Chine.

Frappé pendant 15 jours pour avoir tenté de fuir

Depuis sa fuite, il n’a que très peu de nouvelles de sa famille et l’émotion est palpable au moment d’en parler à la journaliste de Sky News. Il espère que sa famille pourra un jour le rejoindre à Séoul et vivre une vie normale dans la capitale sud-coréenne. Lorsque l’ancien soldat passe devant un supermarché en voiture, il explique qu’à son arrivée, il ne savait pas ce que c’était.

Source


Le groupe terroriste Etat islamique (IS) planifie des attentats contre deux bases militaires américaines de Corée du Sud.

C’est ce qu’ont indiqué dimanche les services de renseignement coréens à l’agence de presse Yonhap.

Daesh viserait la base de Pyeongtaek, au sud de Seoul, et celle de Gunsan, sur la côte ouest, ainsi qu’un organisme caritatif sud-coréen.

Les services de renseignement coréens ont annoncé avoir averti la police et les responsables militaires américains. Il y aurait quelque 28.500 soldats américains basés en Corée du Sud.
AFP juin 2016

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site