Geopolintel

Syrie/Algérie : Guerre imminente & rendez-vous sur l’agenda du chaos

Jean Michel Vernochet

vendredi 3 mai 2013

Le journaliste Jean-Michel Vernochet analyse les situations des pays comme le mali, la syrie et les forces en mouvement vers un conflit qui pourrai rapidement se généraliser.

Algérie/Syrie/Mali

Mali

• un sixième soldats français tués. Ici par un engin explosif improvisé. Le Mali sera-t-il l’Afghanistan des Français ?

Les analogies sont nombreuses :

  • les Taliban comme les rebelles d’Aqmi sont en grande partie des créations des “services”, pakistanais pour les uns, algériens pour les autres (et cela remonte à la “guerre” d’indépendance) ;
  • de ce point de vue le Sahel et le Nord Mali joue un rôle analogue à celui des Zones tribales, le Waziristân pakistanais
  • la drogue, héroïne afghane, et cocaïne sud –américaine transitant par l’Afrique de l’Ouest le Sahara, fournissent le “nerf de la guerre, les fonds tout en revêtant l’apspect d’une nouvelle “guerre de l’opium”, inversé cette fois d’Est en Ouest et du Sud contre le Nord ;
  • enfin une guerre dissymétrique entre une armée moderne devant faire face à une guérilla protéiforme et insaisissable or laprès uen conquête apparente, rapide et facile, du terrain, les exemples de l’Afghanistan et de l’Irak lontrent que les choses se compliquent très rapidement…

Algérie

Le président Bouteflika est en fin de parcours ; son hospitalisation au Val-de-Grâce n’augure rien de bon ; le régime est à bout de souffle et profondément divisé entre l’armée et aux politiques aux stratégies divergentes.
Le tour semble venu pour l’Algérie d’entrer dans la tourmente :

  • Est-ce un hasard si les Nations Unies se préparent à déployer 12 000 personnels combattants au Nord Mali pourtant réputé “pacifié” ?
  • Est-ce un pur hasard si Washington prépositionne 800 marines et autres membres appartenant à des unités d’élite, en Espagne en vue d’une évacuation d’urgence de ses ressortissants du territoire algérien ? [Selon Al Qods Al Arabi (Londres), la base Morón de la Frontera près de Séville en Andalousie, doit accueillir 500 hommes des forces spéciales issues du corps des Marines et 8 avions de transport militaire].

« Les mêmes conditions ayant conduit à l’explosion populaire en Egypte, sont réunies en Algérie, une pression démographique grandissante et mal maitrisée, une jeunesse au désarroi, désespérée et l’absence totale de toute ouverture politique ». Bruce Riedel, expert américain déc.2012 Madrid.

De fait, des troubles agitent de nouveau la Kabylie berbère et irrédentiste. Jusqu’à présent Alger se félicitait que la Syrie constitue un “abcès de fixation”, mais l’agenda de “normalisation” du Maghreb et du Machrek ne doit désormais plus souffrir de retard...

Syrie

• Tentative le 29 avril d’assassinat du Premier ministre ; le lendemain, le 30 attentat meurtrier à Damas…
• La rébellion marque le pas, Israël, Londres et l’Otan remettent sur le tapis l’utilisation d’armes chimiques prétexte à une intervention directe dont il n’arrivent pas à accoucher.
• Une option difficile dans la mesure où elle remet en cause les accords souterrains négociés entre Moscou et Washington quand à un éventuel partage d’influence sur la Syrie.
• Mais Tel-Aviv pousse au feu craignant à la fois la montée en puissance des djihadistes d’Al Nosra soutenus par le Qatar et une possible “victoire” du régime baasiste qui regagne du terrain grâce à une stratégie de contrôle des axes de communication.
• Chacun aura compris que les armes chimiques, dites de destruction massive, ne constitueront le cas échéant, qu’un méchant prétexte – jamais usé – pour faire tomber le dernier régime laïc du Levant, morceler la Syrie et ajouter, après l’Irak dévasté par le terrorisme interconfessionnel, du chaos au chaos !

—  2 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site