Geopolintel

Iridium annonce un plan complet pour la mise en oeuvre de sa constellation de satellites Iridium NEXT de future génération

vendredi 18 juin 2010

MCLEAN, Virginie, June 2, 2010 /PRNewswire/ –

  • Iridium sélectionne Thales Alenia Space pour la conception et la réalisation de 72 satellites pour sa constellation Iridium NEXT
  • La COFACE (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur) s’engage à couvrir le bon remboursement d’une large part de la facilité de crédit de 1,8 milliard de dollars

Iridium Communications Inc. (Nasdaq : IRDM) annonce aujourd’hui un plan complet pour le financement, la construction et le déploiement de sa constellation de satellites de nouvelle génération, Iridium NEXT. Plus précisément, la société annonce la signature d’un contrat à prix ferme avec Thales Alenia Space, société commune de Thales et Finmeccanica, pour assurer la conception et la construction des satellites qui constitueront sa nouvelle constellation Iridium NEXT. Iridium précise par ailleurs que la Coface, la compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur, a émis pour le compte de l’Etat français, une promesse de garantie qui couvre 95 % des 1,8 milliard de dollars de facilités de crédit pour ce projet. Le financement ainsi garanti par la Coface, qui sera mis en place par des banques et institutions financières françaises et internationales de premier plan, devrait être finalisé cet été. L’engagement pris par la Coface n’est pas conditionné par l’engagement de dettes nouvelles ou autres financements par capitaux propres de la part d’Iridium. Goldman, Sachs et Co., la Société Générale et Hawkpoint Partners Ltd. conseillent Iridium pour son financement.

Pour visualiser le communiqué de presse multimédia, veuillez consulter le : http://multivu.prnewswire.com/mnr/i...

(Photo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh... )

Le contrat forfaitaire conclu avec Thales Alenia Space, qui prévoit la construction de 72 satellites opérationnels et rechanges en orbite initialement prévus, ainsi que 9 satellites de remplacement au sol supplémentaires, permet à Iridium de bénéficier d’une réduction des risques adéquate pour sa nouvelle constellation. En raison de l’ampleur même de ce projet, le coût total d’Iridium NEXT, y compris les différents coûts associés au développement, à la construction et au lancement de la constellation, devrait atteindre environ 2,9 milliards de dollars. Iridium a par ailleurs signé une ATP (Autorisation de Procéder), qui permet à Thales Alenia Space de commencer immédiatement les travaux de développement, avant même la finalisation du financement, l’objectif étant de pouvoir lancer les premiers satellites au cours du premier trimestre 2015.

« L’annonce de ce jour va largement au-delà de nos espérances initiales », explique Matt Desch, CEO d’Iridium. « Nous sommes très satisfaits des résultats de notre processus de sélection des fournisseurs. Nous avons comme partenaire principal Thales Alenia Space, un leader mondial dans les systèmes de satellites, qui a conçu une constellation sophistiquée qui nous permettra une transition transparente vers un réseau encore plus puissant dans l’avenir. En outre, la garantie assurée par la Coface permet à Iridium de bénéficier pour ce projet d’un financement peu onéreux, attractif et souple. Sur la base de cette garantie, nous estimons que Iridium NEXT sera couvert en totalité lorsque le financement sera finalisé cet été. Il s’agit là d’une mesure importante pour maintenir la confiance de nos clients et partenaires dans l’aptitude d’Iridium à continuer à fournir des produits et services innovants dans les décennies à venir. »

« Nous nous félicitons d’être le principal fournisseur d’Iridium pour la conception et la construction de la constellation Iridium NEXT », souligne de son côté Reynald Seznec, PDG de Thales Alenia Space. « Grâce au design de nos satellites, Iridium bénéficiera d’une plate-forme souple pour la fourniture de services nouveaux et existants. Maître d’œuvre d’Iridium NEXT, Thales Alenia Space est le leader incontesté dans la conception et la fabrication de systèmes commerciaux de communication par satellites en orbite basse (LEO). Nous nous appuierons sur un large consortium de partenaires internationaux possédant une vaste expertise dans les missions critiques de cette nature et de cette ampleur et nous confierons 40 % des activités à des sociétés américaines. »

« En conclusion », fait observer Matt Desch, « ce projet marque un tournant dans l’histoire d’Iridium. Nous exploitons le seul système de communications capable d’offrir aujourd’hui des services dans le monde entier, avec plus de 359 000 abonnés. Avec la signature de l’ATP qui permet de lancer sans attendre la construction du système satellitaire de future génération, et en bénéficiant du soutien d’une agence de crédit à l’exportation, avec un montant suffisant pour nous permettre de financer entièrement le projet, nous disposons de mesures qui posent des bases solides pour l’avenir d’Iridium. Nous pouvons ainsi mobiliser notre énergie pour attirer de nouveaux abonnés et travailler avec nos partenaires pour fournir des produits innovants répondant pleinement à leurs besoins et attentes. »

A propos d’Iridium Communications Inc.

Iridium Communications Inc. (www.iridium.com) est la seule société de services mobiles par satellites (MSS) assurant une couverture mondiale. La constellation Iridium de satellites à liaisons croisées en orbite basse offre des services voix et données aux zones géographiques non desservies par des réseaux de communication terrestres. Iridium dessert des marchés commerciaux via un réseau mondial de distributeurs et offre des services au ministère U.S. de la Défense et autres agences gouvernementales américaines et internationales. Les clients de la société couvrent un large éventail de secteurs d’activité - maritime, aéronautique, gouvernements/défense, sécurité publique, compagnies de services publics, pétrole/gaz, exploitations minières, industrie forestière, équipements lourds et transport. Iridium a lancé un vaste programme de développement pour sa constellation de future génération - Iridium NEXT. La société, dont le siège social se trouve McLean (Virginie), est cotée sur le NASDAQ sous les symboles IRDM (actions ordinaires), IRDMW (warrants 7.00 $), IRDMZ (warrants 11.50 $) et IRDMU (unités).
Source : Iridium

  • Iridium, au bord dela faillite, a été sauvé par le DOD département américain de la Défense en investissant 72 millions de dollars entre 2000 et 2002. Les liens entre l’armée américaine le Pentagone et Iridium existent bel et bien. [1]

Iridium Satellite
Relationship

http://www.marketvisual.com/d/7619f...

Strongest Relationships : Dan A Colussy

Top Relationships : Dan A Colussy

  • A B Krongard
    A.B. « Buzzy » Krongard, nom et prénoms Alvin Bernard Krongard, était le directeur exécutif de la CIA. Il a été nommé le 16 mars 2001.
    Conseiller à la DCI, Krongard a joint l’agence de la CIA en février 1998, après une carrière d’homme d’affaires pendant 29 ans. Après sa carrière dans le secteur privé, il a servi comme cadre supérieur et président du conseil d’administration de Alex. Brown, et vice-président du conseil de Bankers Trust.
    Krongard a aussi favorisé un contrat avec la firme de mercenaires para-militaires Blackwater.
    http://www.harpers.org/archive/2006...

Autre relation étrange : Le prince Khalid Abdullah bin Abdulrahman bin d’Arabie saoudite était actionnaire minoritaire d’Iridium en partenariat avec le groupe saoudien Benladen, l’entreprise dirigée par la famille d’Oussama ben Laden.

  • Iridium Moyen-Orient Corporation est la propriété de Mawarid Overseas Limited Company (voir Iridium Africa), et des investissements Triniford SA, qui est affilié avec le groupe saoudien Binladin.
    http://webcache.googleusercontent.c...

___________

Notes

[1Le département de la Défense américain va investir 72 millions de dollars sur deux ans dans le réseau de téléphonie mobile planétaire par satellite.

De l’air pour le Pentagone
Les 66 satellites du réseau planétaire de téléphonie mobile par satellite Iridium, pesant plus de 600 kilos chacun, continueront donc à tourner au-dessus de nos têtes. Le Pentagone explique dans son communiqué qu’il disposera désormais d’un accès illimité au réseau Iridium pour 20 000 utilisateurs gouvernementaux durant les deux prochaines années. De quoi soulager son propre réseau de communication par satellite, parvenu depuis peu à saturation.

Iridium : histoire d’un échec
Le fameux réseau lancé en 1998 et dont Motorala était l’un des principaux actionnaires, devait offrir une couverture de communication planétaire. Un projet d’avant-garde, qui a hélas vite tourné à l’échec commercial faute d’avoir trouvé son marché. La société s’est alors placée, dès l’été 1999, sous Chapitre 11, la loi américaine protégeant les sociétés en faillite, en espérant trouver acquéreur.

Le 20 novembre 2000 les actifs d’Iridium étaient rachetés pour 25 millions de dollars par Iridium Satellite (IS), un groupe d’investisseurs monté pour l’occasion comprenant le géant de l’aéronautique américain Boeing et présidé par Daniel Colussy, ancien dirigeant de compagnies aériennes. C’est Iridium Satellite qui a passé ce contrat avec le gouvernement américain. Il obtient ainsi un délai de deux ans pour redresser la barre et rendre l’entreprise rentable.

http://www.zdnet.fr/actualites/le-p...

—  8 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site