Geopolintel

« Avant-poste de la CIA » : le journaliste Glenn Greenwald charge la chaîne de télévision NBC

lundi 28 juin 2021

Le journaliste américain Glenn Greenwald avance que le groupe NBC est un relais de la propagande de la CIA. Des propos qui, selon une journaliste du média, mettent en danger les journalistes travaillant dans des « environnements périlleux ».

Le projet Mockingbird est bel et bien réel.

L’éminent journaliste Glenn Greenwald, à l’origine de la publication des révélations d’Edward Snowden sur le scandale d’espionnage de la NSA, a affirmé sans détour que le groupe NBC était un relais de la propagande de la CIA. Un échange tendu autour de cette affirmation s’est engagé avec l’une des journalistes du média. Le 17 novembre 2020, Glenn Greenwald twittait : « NBC News est un vaste conglomérat corporatiste qui a toujours existé pour disséminer la propagande du gouvernement des Etats-Unis, et de la CIA ».

« NBC News est un énorme consortium d’entreprises qui a toujours existé pour diffuser la propagande du gouvernement américain, de la CIA et des entreprises. Votre emploi à NBC News ne vous a-t-il jamais fait penser que votre image de journaliste courageux et intrépide, confronté à des centres de pouvoir corrompus, n’était peut-être qu’une supercherie ? »

Quelques heures plus tard, la journaliste de NBC Sulome Anderson ripostait, toujours via Twitter. Selon elle, les propos de Glenn Greenwald « dépassent les limites ». Elle accuse ce dernier de mettre « en danger des journalistes qui travaillent dans des environnements périlleux […] Les reporters de NBC travaillent à des endroits où une quelconque affiliation à la CIA est une menace pour leur vie ».

"Cela dépasse les bornes. Comme certains de ses protégés, Glenn met en danger les journalistes qui travaillent dans des milieux périlleux en disant à ses nombreux fans qu’ils sont les porte-parole des services secrets américains. Les journalistes de NBC travaillent dans des endroits où toute affiliation avec la CIA met leur vie en danger. pic.twitter.com/22YeBcv1YG- Sulome (@SulomeAnderson) 17 novembre 2020

Face à la réaction de la journaliste, Glenn Greenwald a ironisé le 21 novembre. « Profondément désolé de mettre en danger les vies des exécutifs de NBC et de personnalités de la télévision en répandant le secret extrêmement bien gardé de leur proche relation de travail avec la CIA. » En-dessous de ces quelques lignes, une photo et un titre de presse qui rapportait en 2018 que l’ancien chef de la CIA John Brennan avait été embauché chez NBC/MSNBC (en tant qu’analyste).

« Profondément désolé d’avoir mis en danger la vie des dirigeants de NBC et des personnalités de la télévision en dévoilant le secret extrêmement bien gardé de leur étroite relation de travail avec la CIA. pic.twitter.com/AfA2YROg79- Glenn Greenwald (@ggreenwald) November 21, 2020 »

Glenn Greenwald a appuyé son propos en avançant que « les mensonges de la CIA à propos de la guerre d’Irak ont principalement été véhiculés dans l’émission Meet the press ». « MSNBC [chaîne sœur de NBC] a été l’épicentre de la stupide sténographie de la CIA sur les théories désarticulées à propos des théories conspirationnistes sur le Russiagate », a-t-il ajouté, en référence aux accusations d’ingérence russe dans l’élection américaine de 2016. Et Glenn Greenwald de recadrer vigoureusement Sulome Anderson : « Si vous ne voulez pas être connus comme un avant-poste de la CIA, eh bien… n’en soyez pas un ».

« Les mensonges de la CIA sur la guerre en Irak ont été principalement vendus sur Meet the Press. MSNBC a été le point de départ de la sténographie stupide de la CIA sur les conspirations les plus insensées du Russiagate. Si vous ne voulez pas être connu comme un avant-poste de la CIA, alors .... ne le soyez pas.- Glenn Greenwald (@ggreenwald) 21 novembre 2020 »

Glenn Greenwald est allé jusqu’à qualifier le refus de souligner le rôle « de longue date » de NBC dans la diffusion de la « propagande de la CIA » et les préoccupations quant à la mise « en danger » des employés de la chaîne de « connerie manipulatrice ».

« LOL. L’idée que vous ne pouvez pas souligner le rôle de longue date de NBC dans la diffusion de la propagande de la CIA sans »mettre en danger« leurs employés est une connerie manipulatrice. Ils ont engagé *John Brennan*, Ken Dilanian et tous les autres agents vomis par l’État sécuritaire. Les gens le savent déjà. https://t.co/V2i5Ev0agc- Glenn Greenwald (@ggreenwald) November 21, 2020 »

Sulome Anderson a justifié ses réponses en confiant une partie de son histoire personnelle. Elle a raconté comment son père, journaliste, avait été kidnappé par des terroristes et torturé car accusé d’être un espion. « Ils l’ont torturé encore et encore pendant des années, en disant qu’il était de la CIA. « Je ne suis pas un espion », criait-il. « Je suis un reporter. » Cela ne les a jamais arrêtés. »

« Je suis moralement opposé à ce que les journalistes travaillent comme agents de renseignement. Pourquoi ? Parce qu’après que mon père, journaliste, a été enlevé par des terroristes, ceux-ci l’ont torturé encore et encore pendant des années, le traitant de CIA. »Je ne suis pas un espion !« criait-il. »Je suis un journaliste !« Cela ne les a jamais arrêtés. pic.twitter.com/uzQeUWrG77- Sulome (@SulomeAnderson) November 21, 2020 »

« A de nombreuses reprises, les otages américains − journalistes et autres − ont à tort été qualifiés d’espions, torturés et tués », a-t-elle ajouté.

« À maintes reprises, des otages américains - journalistes ou autres - ont été faussement traités d’espions, torturés et tués. Je me suis retrouvé dans de nombreuses situations où j’ai dû convaincre les hommes très dangereux avec lesquels je me trouvais que je n’étais pas un espion. Ma grâce salvatrice a toujours été que je ne le suis pas. pic.twitter.com/zcjAAr3pQN- Sulome (@SulomeAnderson) November 21, 2020 »

RT

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site