Geopolintel

Sciences Po : la stratégie anti FN pour élire Macron en 2022

samedi 13 mars 2021

Pressentie pour remplacer le directeur de Sciences PO, Nonna Mayer s’inspire du “Radical Right Gender Gap” (Mettre en avant les minorités). Il existe un écart entre les sexes dans le vote pour la droite radicale, on parle de l’impact de l’immigration dans le choix du vote. Il existe une différence entre les hommes et les femmes sur la question de l’immigration, et de même les ouvriers sont plus susceptibles d’être anti-immigrants.
La médiatisation du racisme et de la xénophobie ne sert qu’à promouvoir le vote Le Pen et assurer ainsi Macron au deuxième tour de la présidentielle de 2022.

La ficelle est grosse mais efficace, macron a été élu en 2017, il est lui aussi issu d’une minorité.

.

.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site