Geopolintel

Mike Lindell, PDG de MyPillow, apporte à la Maison Blanche des notes qui suggèrent de faire appel à la « loi martiale si nécessaire ».

lundi 18 janvier 2021

Ce document vient après que M. Lindell ait tweeté, puis supprimé, des requêtes pour que Donald Trump impose la loi martiale dans les sept États conflictuels qui ont validé la présidence à Joe Biden.

L’un des plus fervents partisans de Donald Trump, Mike Lindell, PDG de MyPillow, s’est rendu à une réunion à la Maison Blanche avec des notes suggérant « la loi martiale si nécessaire ».

Ces notes, prises par un photographe alors que M. Lindell entrait dans le bureau ovale vendredi, ont été prises après que M. Lindell ait tweeté puis supprimé les appels au président pour qu’il « impose la loi martiale » dans les sept États frauduleux qui ont donné l’élection à Joe Biden.

La page est courbée et n’est pas entièrement visible, mais le titre est intitulé « [illisible] prise immédiatement pour sauver la constitution [illisible] ».

Il fait référence à un « cyber » avocat et à un « Kraken » avocat Sidney Powell, tout en recommandant à « Kash Patel d’agir envers la CIA ».

On peut lire : Il y est dit :

  • « La loi sur l’insurrection est maintenant en vigueur à la suite de l’attaque contre la ... loi martiale si nécessaire dès le premier signe de ... ».
    « ... l’ingérence étrangère dans les élections déclenche des pouvoirs [inéligibles]. Précisez bien qu’il s’agit de la Chine et de l’Iran. »

Dans un tweet maintenant supprimé en décembre, M. Lindell a rediffusé les attaques de M. Trump contre le gouverneur de l’Arizona, Doug Ducey, et le gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp, qui ont déclaré qu’ils étaient « malhonnêtes ».

  • "Tu vois @dougducey tu as fait la sélection avec ton copain tordu @BrianKempGA !
    - @realDonaldTrump, s’il vous plaît, imposez la loi martiale dans ces 7 états et récupérez les machines/les bulletins !"

Le tweet du 19 décembre a été supprimé une heure plus tard mais a été conservé par Newsweek, qui a rapporté que le tweet semblait être en réponse aux appels de l’avocat Lin Wood pour une répression militaire et gouvernementale en Arizona, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Minnesota et Pennsylvanie.

Avant l’élection, M. Lindell s’est exprimé lors de la Convention nationale républicaine pour blâmer les démocrates pour les émeutes de Minneapolis suite à la mort de George Floyd en garde à vue.

« Cette année, les redoutables dirigeants démocrates du Minnesota ont pris certaines des pires décisions de l’histoire », a déclaré M. Lindell lors de la convention. « Cela s’est traduit en grande partie par la destruction de mon grand État et de mon pays. »

Source traduite

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site