Geopolintel

Et si Mike Pence était absent le 6 janvier 2021 ?

mercredi 30 décembre 2020

Les Etats-Unis n’ont jamais atteint un niveau de corruption tel que celui révélé par la campagne présidentielle de 2020. Cette corruption touche peut-être le vice Président Mike Pence.

La question que tout le monde se pose est : Mike Pence peut-il trahir le Président Trump au moment crucial ?

Pence, tenu ou pas par les démocrates, quoiqu’il en soit il reste encore un autre atout dans la poche de Trump.
Si par hasard, Pence attrapait le Covid ou faisait une réaction allergique au vaccin, son absence le 6 janvier pourrait causer une vive alarme chez les démocrates.

Cette surprise s’appelle « Président pro tempore du Sénat des États-Unis ».
C’est lui qui remplacerait le vice Président en cas d’absence et qui arbitrerait le litige électoral du 6 janvier prochain qui permettra de désigner le Président élu.

Le président pro tempore du Sénat des États-Unis (en anglais : President pro tempore of the United States Senate) est le sénateur de plus haut rang et le deuxième plus important personnage du Sénat après le vice-président des États-Unis qui en est le président ex officio. C’est en l’absence de ce dernier que le président pro tempore préside la chambre.

L’actuel titulaire de la fonction est le républicain Chuck Grassley depuis le 3 janvier 2019.

Rôle

Le président pro tempore est élu par le Sénat ; la tradition veut qu’il (ou elle) soit le doyen de fonction du parti majoritaire de cette assemblée. En temps ordinaire, ni le vice-président des États-Unis, ni le président pro tempore ne président effectivement les sessions du Sénat, à l’exception d’événements particuliers : cette tâche est en général déléguée à de jeunes sénateurs du parti majoritaire. Après le vice-président des États-Unis et le président de la Chambre des représentants, le président pro tempore est troisième dans l’ordre de succession à la présidence des États-Unis.

President pro tempore emeritus

Depuis 2001, le titre honorifique de président pro tempore emeritus a été donné aux sénateurs dans la minorité qui ont été précédemment présidents pro tempore. Depuis 2015, ce titre est donné à Patrick Leahy qui a été anciennement président pro tempore entre 2012 et 2015.

Historique

Le poste de président pro tempore a été institué par la Constitution des États-Unis. Le premier président pro tempore, John Langdon, a été élu le 6 avril de la même année 1789. Jusqu’aux années 1960, il était d’usage que le vice-président des États-Unis préside les séances quotidiennes du Sénat, de sorte que le président pro tempore occupait rarement cette fonction.

Entre 1792 et 1886, le président pro tempore du Sénat occupait la deuxième place dans l’ordre de succession présidentielle après le vice-président mais devant le président de la Chambre des représentants. Lorsque le président Andrew Johnson faillit être mis en accusation en 1868, le poste de vice-président était vacant, et le successeur désigné était donc le président pro tempore du Sénat, Benjamin Wade. Le radicalisme de Wade est considéré par de nombreux historiens comme la raison majeure pour laquelle le Sénat, qui ne voulait pas voir Wade à la Maison-Blanche, a acquitté Johnson. Le président pro tempore du Sénat et le président de la Chambre ont été retirés de l’ordre de succession en 1886, avant d’être replacés en 1947. Toutefois, le président pro tempore du Sénat vient après le président de la Chambre des représentants.

Sénat des États-Unis

Majorité républicaine

Mike Pence, président du Sénat
Chuck Grassley, président pro tempore du Sénat
Mitch McConnell, chef des républicains des États-Unis

Minorité démocrate
Chuck Schumer, chef des démocrates

Bonne année 2021 et rendez-vous le 6 janvier, fête de l’épiphanie.

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site