Geopolintel

Biden a obtenu plus d’un million de voix en Pennsylvanie, le matin après l’élection

dimanche 8 novembre 2020

Il s’agit de la plus grande fraude électorale de l’histoire des États-Unis.

En Pennsylvanie, le président Trump a devancé Joe Biden de près de 700 000 voix le soir de l’élection.

Mardi soir, le président Trump a obtenu 2 965 636 voix.
Joe Biden avait 2.290.624 voix.

« Ça ressemblait à un trafic de drogue ! » - Un observateur des élections américaines à Detroit décrit un mystérieux van déposant 61 urnes à 4 heures du matin.

Miracles de miracles !

Vendredi matin, Joe Biden a devancé Donald Trump en Pennsylvanie par 6 826 voix.
Joe Biden a maintenant 3.297.614 voix !

Les Démocrates, dans l’intimité du Centre de Convention de Philadelphie, sans AUCUN inspecteur du GOP, ont ajouté PLUS D’UN MILLION DE VOTES aux totaux de Joe Biden en 2 jours !

Joe Biden a ajouté un tiers de ses votes en Pennsylvanie depuis mercredi matin !

Un autre pépin informatique dans le Michigan s’est inversé : un républicain a été déclaré vainqueur tardivement

Un employé du comté aurait soumis deux séries de bulletins de vote par correspondance à deux reprises.

Le républicain du Michigan a reçu un choc bienvenu lorsque sa défaite apparente aux élections a été inversée grâce à la correction par le comté d’un « pépin technique » qui lui avait fait perdre l’élection au départ.

Adam Kochenderfer avait été déclaré perdant dans sa course contre la démocrate Melanie Hartman pour un poste au sein du conseil des commissaires du comté d’Oakland. La course étroite semble s’être terminée par la victoire de Hartman par seulement 104 voix.

Pourtant, le greffier du comté a rapidement découvert qu’un ensemble de bulletins de vote par correspondance avait en fait été comptabilisé deux fois dans le total des électeurs. Une fois le jeu de bulletins en double éliminé, Kochenderfer est sorti vainqueur avec 1 127 voix d’avance.

  • « C’est la preuve que notre processus de contrôle et d’équilibre fonctionne », a déclaré Lisa Brown, greffière du comté, après la découverte. « Un sondage méthodique est un outil essentiel pour garantir un comptage précis et des résultats précis ».

La campagne de Kochenderfer est la deuxième campagne dans le Michigan à avoir révélé un pépin dans l’affichage des résultats d’une campagne. Un prétendu problème de logiciel dans le comté d’Antrim, Michigan, en début de semaine, a attribué à tort des milliers de votes gagnants à Joe Biden ; un recomptage des bulletins a révélé par la suite que Trump avait remporté le comté.

justthenews.

Déclaration du président Donald Trump sur le résultat de l’élection :

  • « Nous savons tous pourquoi Joe Biden se précipite pour se faire passer à tort pour le vainqueur, et pourquoi ses alliés médiatiques s’efforcent tant de l’aider : ils ne veulent pas que la vérité soit dévoilée. Le simple fait est que cette élection est loin d’être terminée. Joe Biden n’a été certifié vainqueur d’aucun État, et encore moins d’un des États très contestés qui se dirigent vers un recomptage obligatoire, ou d’États où notre campagne fait l’objet de contestations judiciaires valables et légitimes qui pourraient déterminer le vainqueur final. En Pennsylvanie, par exemple, nos observateurs juridiques n’ont pas été autorisés à avoir un accès significatif pour observer le processus de comptage. Ce sont les votes légaux qui décident qui est président, et non les médias d’information ».
  • « À partir de lundi, notre campagne commencera par la poursuite de notre affaire devant les tribunaux pour s’assurer que les lois électorales sont pleinement respectées et que le gagnant légitime est assis. Le peuple américain a droit à une élection honnête : cela signifie qu’il faut compter tous les bulletins de vote légaux et ne pas compter les bulletins illégaux. C’est la seule façon de garantir que le public ait pleinement confiance en notre élection. Il reste choquant que la campagne Biden refuse d’accepter ce principe de base et souhaite que les bulletins de vote soient comptés même s’ils sont frauduleux, fabriqués ou déposés par des électeurs inéligibles ou décédés. Seul un parti ayant commis des actes répréhensibles empêcherait illégalement les observateurs d’entrer dans la salle de dépouillement - et se battrait ensuite devant les tribunaux pour leur en interdire l’accès. »

« Alors, que cache Biden ? Je n’aurai de cesse que le peuple américain ait le décompte honnête des votes qu’il mérite et que la démocratie exige ».

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site