Geopolintel

l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament nomme un vétérinaire comme expert en vaccin

mardi 21 avril 2020

Artur Summerfield est un vétérinaire, immunologiste spécialisé dans le système immunitaire des porcs, en particulier les cellules dendritiques, les macrophages et les interactions virus-hôte.
Il a été nommé comme expert en vaccin par Alban Dhanani, directeur adjoint en charge des vaccins à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

Décision n°2020-27 du 16/04/2020 - Désignation expert externe ponctuel SUMMERFIELD Artur
17/04/2020

Le Directeur de la Direction des vaccins, des médicaments anti-infectieux, en hépato-gastroentérologie, en dermatologie, de thérapie génique et des maladies métaboliques rares ;

Vu le Code de la santé publique et notamment les articles L.1451-1 à L.1451-4, L.1452-1 à L.1452-3, L.1454-2, L.5311-1, L.5311-2, L.5323-4, L.5324-1 et R.5322-14 ;
DÉCID

Article 1er : Monsieur Artur Summerfield est désigné expert externe ponctuel auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, jusqu’au 31 décembre 2020

Article 2 : La présente décision sera publiée sur le site Internet de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Fait le 16/04/2020

Le directeur adjoint Alban Dhanani

Direction des vaccins, des médicaments anti-infectieux, en hépato-gastro-entérologie, en dermatologie, de thérapie génique et des maladies métaboliques rares

Artur Summerfield :

« J’ai étudié la médecine vétérinaire à Berlin et obtenu mon doctorat en 1994 à Tübingen au Centre fédéral de recherche sur les maladies virales (aujourd’hui Institut Friedrich-Löffler) en Allemagne. J’ai ensuite rejoint l’Institut de virologie et d’immunologie de Mittelhäusern, en Suisse, en tant que scientifique postdoctoral et chef adjoint du département de biologie cellulaire. En 2006, je suis devenu chef du laboratoire d’immunologie et en 2010 du département de recherche de cet institut. En 2013, j’ai été nommé professeur d’immunologie vétérinaire à la Faculté Vetsuisse de l’Université de Berne. »

Alban Dhanani
directeur adjoint en charge des vaccins

« Comme tous médicaments, les vaccins sont susceptibles de provoquer des effets indésirables ».

« Mais par rapport au nombre d’enfants vaccinés, ils sont extrêmement rares, en particulier les effets indésirables graves. Les bénéfices de la vaccination excèdent de loin les risques ». Et de rappeler que « la majorité sont des effets non graves, qui sont le signe du démarrage de l’immunité. La fièvre, les réactions locales ou cutanées sont chez certains enfants le reflet du bon fonctionnement du vaccin. »
Le Figaro

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site