Geopolintel

Le rhume bloque la réplication du coronavirus

lundi 19 avril 2021

Le rhinovirus (rhume banal) rend la plupart des cellules non permissives à l’infection par le SRASCov2 (via l’interféron). Sa réplication est bloquée !

L’infection par le rhinovirus humain bloque la réplication du SRAS-CoV-2 dans l’épithélium respiratoire : implications pour l’épidémiologie du COVID-19

Les interactions virus-virus influencent l’épidémiologie des infections respiratoires. Cependant, l’impact des virus responsables des infections des voies respiratoires supérieures sur la réplication et la transmission du SRAS-CoV-2 est actuellement inconnu.
Les rhinovirus humains provoquent le rhume et sont les virus respiratoires les plus répandus chez l’homme. Il a été démontré que les interactions entre les rhinovirus et les virus respiratoires co-circulants façonnent l’épidémiologie virale au niveau de l’hôte individuel et de la population.
Nous avons examiné la cinétique de réplication du SRAS-CoV-2 dans l’épithélium respiratoire humain en présence ou en l’absence de rhinovirus. Nous montrons que le rhinovirus humain déclenche une réponse interféron qui bloque la réplication du SARS-CoV-2.

Des simulations mathématiques montrent que cette interaction virus-virus est susceptible d’avoir un effet à l’échelle de la population puisqu’une prévalence croissante du rhinovirus réduira le nombre de nouveaux cas de COVID-19.

Oxford Academic

Kieran Dee, Daniel M Goldfarb, Joanne Haney, Julien A R Amat, Vanessa Herder, Meredith Stewart, Agnieszka M Szemiel, Marc Baguelin, Pablo R Murcia Author Notes
The Journal of Infectious Diseases, jiab147, https://doi.org/10.1093/infdis/jiab147
Published :
23 March 2021

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2021 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site