Geopolintel

Quand Mitterrand demandait conseil à son astrologue

vendredi 19 juillet 2013

Guerre du Golfe, Maastricht, putsch à Moscou : l’ancien président prenait l’avis d’Elisabeth Teissier. Aujourd’hui, elle dévoile tout sur Canal+

Prévoyante, elle l’a été, car elle a tout enregistré. Elizabeth Teissier, l’astrologue, rend publics les enregistrements des conversations qu’elle a eues avec François Mitterrand. Elizabeth Teissier prétend vouloir ainsi « souligner le rôle de l’astrologie en politique ». Sans doute cherche-t-elle aussi un coup de pub pour relancer son commerce divinatoire.

REVELATIONS

« Je voulais répondre à toutes sortes d’insinuations qui jetaient le doute sur les rapports, pourtant purement professionnels, entre Mitterrand et moi », a dit hier Elizabet Teissier. Au cours des rendez-vous qu’elle avait avec l’ancien président, entre 1990 et 1995, l’astrologue conseillait François Mitterrand sur le gouvernement Cresson, le putsch à Moscou ou la date du référendum sur le traité de Maastricht.

Des extraits de ces conversations ont été publiés par « Le vrai papier journal », daté de juillet-août, version écrite de l’émission de Canal + « Le vrai journal » présenté par Karl Zero. Karl Zero présentera aujourd’hui ces cassettes dans son émission.

On y apprendra que l’astrologue a été particulièrement sollicitée par François Mitterrand au cours de la Guerre du Golfe : « François Mitterrand était très demandeur de conseils, en dépit de son caractère sceptique et rationnel », explique Elizabeth Teissier.
« Il va falloir que j’intervienne. Quel jour ? »

Extraits des conversations, diffusés hier sur France Info. Janvier 1991, au tout début de la Guerre du Golfe : « Il va falloir que j’intervienne. Quel est selon vous le meilleur jour ? », dit le président. « Dans les jours qui viennent ? », demande Elisabeth Tessier. « Dimanche, lundi, mardi, » répond Mitterrand. « Il faudrait que je regarde cela, parce que je ne peux pas vous le dire à brûle- pourpoint, comme cela, » dit Teissier. Et le président d’ajouter : « Vous venez me voir ».

L’astrologue, qui affirme avoir rencontré le président en 1989, à la demande de celui-ci, avait enregistré leurs conversations à partir de 1990, avec son accord selon elle.

« L’idée de l’enregistrer m’est venue très vite, mais avec sa permission bien sûr », raconte Elizabeth Teissier. « C’était la seule preuve pour moi que tout ça était bien réel. Au bout de quelques rencontres, j’y suis allée avec mon enregistreur. Il a été interloqué. Je lui ai dit que c’était pour mes petits-enfants, et éventuellement pour écrire un livre » Elizabeth Teissier, qui rencontrait le chef de l’Etat à l’Elysée, sauf en 1995 où l’essentiel des conversations ont été téléphoniques, avait déjà révélé le contenu de ces entretiens dans un livre paru il y a 3 ans.

Devant les affirmations diffusées récemment par des journaux sur la nature de leurs relations, elle explique avoir décidé de confier ses cassettes, évoquant uniquement des sujets professionnels, à Karl Zéro.

Jean-Louis Bianco, président de l’institut François Mitterrand, n’a pas voulu réagir. Mais Mazarine Pingeot, la fille de l’ancien président, a fait observer que son père « n’attendait pas les avis d’Elizabeth Teissier pour prendre des décisions importantes. Tout cela est dérisoire et sans importance ».

Peut-être. Mais l’émission de Karl Zéro, aujourd’hui, fait déjà grand bruit. François Mitterrand n’aura sans doute pas été le seul haut responsable politique à consulter les oracles. A Delphes, déjà...
Inventaire

Il y a une obsession morbide à traquer Mitterrand. Ses amitiés, son règne, le bon septennat et l’autre, ses fidélités et ses femmes, ses enfants légitimes et Mazarine, ses maladies, ses confidences, ses silences, son passé, ses complots, son art d’atteindre l’adversaire, ses courtisans et ceux qui le renièrent - et pourquoi pas son âne, ses chiens, et son chapeau ? Le voilà donc désormais qui consulte le médium. Remarquez, on le savait déjà. Dites-moi, Elisabeth Tessier, en quelle année battrai-je la droite ? En 1974 ? Ou en 1981 ? Et reviendrai-je en 2002 pour avoir le plaisir de rafler l’Elysée ? L’homme fait recette, comme ces pharaons momifiés et qui bougent encore. Eux aussi, qui bâtirent nos civilisations, ont lorgné sur les astres, ils ont mendié la réponse des dieux et quémandé l’oracle dans le marc de café.

Décidément, l’histoire n’est pas de tout repos, la mort non plus. Dérange-t-il encore ? Sans doute. L’inventaire n’en finit pas.

J.-C. S.

La Dépêche du Midi
Publié le 25/06/2000

—  2 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site