Geopolintel

L’attitude scandaleuse de certains parlementaires européens

mercredi 20 février 2013

En 2008, le journaliste Hans-Peter Martin de RTL Allemagne révélait les abus commis par certains parlementaires en diffusant un reportage éloquent. Trois ans plus tard, le quotidien britannique The Daily Telegraph a pris connaissance d’un rapport selon lequel ses abus seraient toujours d’actualité.

Dans le reportage diffusé par l’émission allemande « Explosiv » en juin 2008, on assistait à un curieux va-et-vient le vendredi matin au Parlement européen de Strasbourg. A partir de 6h45, quantité de parlementaires faisaient la file devant un bureau afin de se faire enregistrer sur les listes de présence. De cette manière, ils touchaient l’indemnité de 284 euros versée pour chaque journée de session parlementaire. Mais une fois le pointage effectué, ils quittaient immédiatement l’enceinte du parlement, valise à la main.

Salaire supérieur à celui de Merkel

Ainsi au salaire mensuel de 7339 euros, auquel s’additionne des indemnités de 3980 euros, certains d’entre eux peuvent également compter sur les 284 euros par jour de présence, mulitplié par la douzaine de sessions mensuelles. Une fois ces chiffres additionnés, leur salaire grimpe à 14.727 euros, soit davantage que la chancelière Angela Merkel, souligne-t-on dans le reportage.

Alors que le journaliste tente de les faire parler sur cette pratique, on assiste à des comportements ridicules : certains s’enfuient en courant dans les couloirs, d’autres se réfugient dans l’ascenseur en refusant de montrer leur visage.

« Selon un rapport du Parlement européen tenu secret, que dévoile le journal conservateur The Daily Telegraph, des fonctionnaires du Parlement européen auraient largement abusé de leur position », relatait mardi Le Courrier international, prouvant ainsi ces abus.

Audit secret

« Un rapport couvrant trois années [2007, 2008, 2009], a identifié le cas de fonctionnaires [du Parlement européen, non élus] qui recevaient le double de leur salaire ou bénéficiaient d’allocations auxquelles ils n’avaient pas droit », relate le quotidien. « L’audit a décelé des anomalies - des primes personnelles, par exemple - qui s’élevaient à 81 millions de livres [environ 93 millions d’euros] en 2006, et au vu du rapport de 2009, ce problème est toujours d’actualité », lit-on dans The Daily Telegraph qui déplore que « l’audit ait été gardé secret, malgré ces découvertes, permettant la continuité des abus et l’absence de contrôle ».

Alors que l’Union européenne traverse une des plus graves crises de son histoire, le comportement irresponsable de ces parlementaires européens est on ne peut plus interpellant. (vt)

Source

Voir en ligne : 7sur7.be

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2015 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site