Geopolintel

Le CO2 c’est bon pour les plantes, la planète et l’humanité

dimanche 7 août 2022

Si le dioxyde de carbone est si mauvais pour la planète, pourquoi les serristes achètent-ils des générateurs de CO2 pour doubler la croissance des plantes ?
Pour seulement « quelques centimes par jour », tout propriétaire de serre peut produire du CO2 pour aider à augmenter le rendement des plantes dans ses serres. C’est ce qu’on peut lire sur les générateurs de CO2 vendus par les fournisseurs de serres aux États-Unis et au Canada.

Les générateurs de CO2 « améliorent la qualité des plantes » et « augmentent la production ».

Le CO2 est un nutriment pour les plantes.

Non, ce n’est pas un polluant qui menace la civilisation humaine, comme l’ont prétendu de manière ridicule les partisans du réchauffement climatique. En fait, le CO2 augmente le rendement des plantes, accélère le « reverdissement » et améliore la reforestation de la planète. Et alors que l’atmosphère actuelle ne contient que 400 ppm de dioxyde de carbone, les générateurs de CO2 peuvent contribuer à porter ce niveau à 1500 ppm à l’intérieur des serres, accélérant ainsi la croissance des plantes et la production alimentaire.

Si le CO2 était si terrible pour la planète, alors l’installation d’un générateur de CO2 dans une serre tuerait les plantes.

En fait, comme l’ont montré des études scientifiques récentes, la légère augmentation des niveaux de CO2 dans l’atmosphère a contribué à reverdir les déserts et les zones arides, en accélérant la croissance des arbres, des arbustes et des herbes qui produisent l’oxygène dont l’homme a besoin pour respirer.
JeffZwolle’s Blog

Les plantes fixent le CO2 atmosphérique grâce à la photosynthèse, pour produire des composés organiques.
Le changement climatique du au CO2 est une pure arnaque.

Enrichissement en CO2

L’enrichissement en CO2 dans les serres permet aux cultures d’atteindre leur potentiel de photosynthèse. L’enrichissement de l’air en CO2 peut se faire par la combustion de gaz naturel ou avec du CO2 liquide. L’apport de dioxyde de carbone supplémentaire est une méthode souvent appliquée pour augmenter le rendement des cultures sous serre. La quantité de dioxyde de carbone dans l’air extérieur est, selon l’endroit où vous vous trouvez, de 350 parties par million. Cette quantité est suffisante pour que les plantes puissent pousser, mais lorsqu’on place beaucoup de plantes ensemble dans une serre, les niveaux de dioxyde de carbone baissent car toutes les plantes utilisent du dioxyde de carbone pour la photosynthèse. En ajoutant du CO2 (enrichissement en CO2), il est possible d’augmenter le potentiel de photosynthèse des cultures, notamment lors des journées ensoleillées.

L’enrichissement en CO2 peut être réalisé par différentes méthodes :

  • L’apport de CO2 pur (CO2 liquide)
  • Combustion de combustibles fossiles avec des réchauffeurs d’air
  • Combustion de combustibles avec un brûleur central, en combinaison avec un réservoir de stockage de chaleur.

L’apport de CO2 peut entraîner des variations locales de la concentration de CO2 dans toute la serre, car la concentration diminue de la source au puits. Les gradients horizontaux et verticaux des conditions environnementales sont désavantageux, mais inévitables. Le plus important est d’éviter une diminution de l’homogénéité de la croissance des plantes et de la production végétale.

Par exemple, avec un filet de distribution, on trouve une forte concentration de CO2 près des tubes de distribution et un faible niveau près de la crête, ou près des fenêtres de ventilation ouvertes. Dans les serres néerlandaises, les lignes de distribution de CO2 sont placées sous la gouttière de culture, près des cultures. Grâce à la diffusion naturelle du dioxyde de carbone vers le haut de la serre, les plantes sont sûres de bénéficier de l’enrichissement en CO2.

La méthode la plus courante d’enrichissement en CO2 pour les serres est la combustion de combustibles fossiles. Les gaz de combustion utilisés ne doivent pas contenir de quantités dangereuses de composants nocifs. Par conséquent, le combustible le plus utilisé pour l’enrichissement en CO2 dans les serres néerlandaises est le gaz naturel. La combustion d’un m3 de gaz naturel génère environ 1,8 kg de CO2.

dutchgreenhouses

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2022 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site