Geopolintel

Deux résidences de Jeffrey Epstein mises en vente pour 147 M$

mercredi 5 août 2020

La somptueuse résidence de New York du financier déchu Jeffrey Epstein ainsi que sa villa de Palm Beach, en Floride, ont récemment été mises en vente pour une valeur combinée de 110 millions $ américains (147 M $ CAD).

La résidence de New York est vendue au prix de 88 millions $ (118 M $ CAD), tandis que celle de Palm Beach est affichée au coût de 22 millions $ (29 M $ CAD).

Les deux propriétés font partie d’un éventail de résidences accumulées par Jeffrey Epstein avant son arrestation pour trafic sexuel de mineurs.

Le milliardaire était accusé d’avoir leurré ses victimes avant de les agresser sexuellement à l’intérieur de ces deux propriétés. Les enquêteurs ont affirmé en juillet qu’ils avaient trouvé des centaines de photos de jeunes femmes nues, dont plusieurs semblaient être mineures, à l’intérieur de sa résidence new-yorkaise.

Cette dernière, située dans le très huppé quartier Upper East Side, à quelques mètres de Central Park, est l’une des plus grandes résidences privées de la ville avec sept étages et plus de 28 000 pieds carrés d’espace, selon l’agence de courtage Modlin, qui est responsable de la mise en marché.

« Ce manoir représente une occasion unique dans une vie de posséder la plus grande maison privée de New York », peut-on lire dans la description. « Sa façade historique pourrait très bien être vue comme celle d’un grandiose consulat, une ambassade, une fondation ou un musée », enchaîne l’agence de courtage.

La ville de Palm Beach est, elle, décrite comme une « magnifique résidence avec vue sur la mer », imaginée par l’architecte John Volk. Cette demeure est située à quelques kilomètres seulement du complexe de Mar-a-Lago appartenant au président américain Donald Trump.

Epstein s’est enlevé la vie en prison en août dernier dans l’attente de son procès. Depuis, son ancienne collaboratrice et amante, Ghislaine Maxwell, a été arrêtée et accusée de trafic de mineures et d’incitation à la prostitution. Des accusations auxquelles elle a plaidé non coupable.

Tous les profits de la vente des propriétés iront à la succession de Jeffrey Epstein, qui a convenu d’ouvrir un fonds compensatoire pour les victimes du financier.

Source

Deux jours avant sa mort, Jeffrey Epstein a signé un testament qui désignait l’un des proches de Bill Gates comme exécuteur testamentaire, si ses avocats de longue date n’étaient pas en mesure de remplir leurs fonctions.

Le site Bloomberg a rapporté que Boris Nikolic, un immunologiste et entrepreneur en biotechnologie qui a été conseiller scientifique principal de Bill Gates jusqu’en 2014, a été « choqué » de voir qu’il avait été nommé exécuteur testamentaire suppléant par Jeffrey Epstein.

« Je n’ai pas été consulté sur ces questions et je n’ai nullement l’intention de remplir ces fonctions », a-t-il déclaré dans un communiqué obtenu par Bloomberg. Son porte-parole a aussi déclaré que Jeffrey Epstein n’a jamais investi dans les fonds de Boris Nikolic et n’a jamais eu de relations commerciales avec lui.

De même, le porte-parole de Bill Gates a déclaré à Business Insider US que « Jeffrey Epstein n’a jamais fourni de services fiscaux ou successoraux à Bill Gates ».

Bloomberg

—  0 commentaires  —

© Geopolintel 2009-2020 - site réalisé avec SPIP - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site