Geopolintel
-->

COMMENTAIRES

  • 23 mai 2009 19:16, par Bernard ROLET

    Impeccable !

    J’ai moi aussi été accusé d’être un sous-marin de Total au prétexte que j’avais dénoncé les aberrations de l’expertise judiciaire et contesté la thèse de l’accident chimique.

    Cette accusation était d’autant plus stupide que la Police Judiciaire et le magistrat instructeur avaient, depuis longtemps, vérifié la parfaite sincérité de ma déposition sous serment qui commençait par une déclaration d’absence de tout lien avec les parties en cause dans la catastrophe.

    Mais un peu de calomnie ne rebute pas les auteurs de la thèse accusatoire dont ils savent parfaitement qu’elle est scientifiquement et techniquement infondée.

    La vérité, si elle émerge, fera effectivement très mal car elle montrera l’acharnement d’un mystérieux manipulateur à interdire toute recherche de l’initiation du processus catastrophique en dehors du site AZF. D’où l’incroyable muselage des médias qui s’est établi dans les deux heures suivant la catastrophe. D’où également le retrait de la SNPE des parties civiles, juste avant l’ouverture du procès, pour éviter tout risque de la voir apostropher par la défense ou l’association des anciens salariés.

  • 23 mai 2009 19:17, par Pierre Grésillaud

    Message exemplaire de clareté de la part de cette rédaction.

    A propos de la SNPE, la prise de position de la direction de cette société est doublement pénalisante puisqu’elle place aussi l’ensemble de ses anciens salariés toulousains dans l’impossibilité juridique et bien entendu matérielle de contribuer ouvertement à la recherche de la vérité. Plusieurs d’entre eux ont témoigné et déposé courageusement et ont confirmé, par des faits précis, l’incompatibilité de la thèse officielle avec ce qu’ils ont vécu. Après une discrétion qui leur a été parfois plus que suggérée par leur activité et par leur syndicats, après un terrible éclatement et une compression du personnel, souvent très douloureux et très préjudiciables, après la mort d’un nombre impressionnant d’entre eux par cancer et suicides, ce renoncement des dirigeants de la SNPE à participer au procès, avec cet accord honteux que la direction de Total et de Grande Paroisse auraient dû refuser, fut un nouveau coup de poignard pour ces personnes.

    Le prix du secret-défense qui se cache derrière le secret de l’instruction et derrière des média nationaux absolument pas à la hauteur de l’événement, est très cher payé par tous les employés de ce pôle chimique.

    Les hommes politiques de 2001 concernés par cette catastrophe se doivent de réagir et de cesser jouer ce jeu de dupe insolent et ignoble qui place la France dans les pires exemples de démocratie baffouée.

  • 15 octobre 2009 15:14, par barmya

    La commission Trilatérale, un organisme fondé en 1973 par David Rockefeller, expliquait en 1991 dans un rapport intitulé Beyond Interdependance : « La crainte d’un conflit nucléaire, qui a exercé une pression psychologique considérable à une époque, [...] est en train de s’estomper. Mais certaines menaces environnementales pourraient finir par exercer la même pression dans l’esprit des peuples. [...] Les négociations environnementales pourraient ressembler aux négociations en matière de désarmement. »

  • 15 octobre 2009 15:16, par barmya

    Alfred Bernhard Nobel, né le 21 octobre 1833 à Stockholm (Suède) et mort le 10 décembre 1896 à San Remo (Italie), est un chimiste, industriel et fabricant d’armes suédois. Inventeur de la dynamite, il possédait l’entreprise d’armement Bofors. Dans son testament, il légua son immense fortune pour la création du prix Nobel...C’est la publication erronée par un journal français d’une nécrologie prématurée, condamnant son invention de la dynamite en 1888 qui le décide à laisser une meilleure image de lui au monde après sa mort. La nécrologie affirmait ainsi : « Le marchand de la mort est mort. Le Dr. Alfred Nobel, qui fit fortune en trouvant le moyen de tuer plus de personnes plus rapidement que jamais auparavant, est mort hier »

    source Wikipedia

  • 22 octobre 2009 22:20, par bobi

    pour la plus grande puissance militaire du monde, prendre pour prétexte de ne pas avoir pu intercepter un seul de « 4 » avions de ligne « détournés » pour faire un « bouclier anti-missiles » il faut oser !!!
    comme dans « les tontons flingueurs », les cons, ça ose tout !

  • 29 octobre 2009 01:02, par Castorino

    Publié le 29/10/2009 AFP

    Obama approuve un budget de la Défense de 680 milliards de dollars
    Vos outils
    Imprimez Réagissez Classez

    Buzzer !sur Yahoo ! Le président américain Barack Obama a approuvé mercredi un budget militaire pour 2010 doté de 680 milliards de dollars, affirmant que sa volonté de mettre fin aux gaspillages du ministère de la Défense montrait qu’une autre politique était possible à Washington.

    « J’ai toujours rejeté l’idée selon laquelle nous devrions forcément gaspiller les milliards de dollars du contribuable américain pour assurer la sécurité de notre pays », a dit Barack Obama, avant de promulguer la loi de programmation budgétaire du ministère de la Défense lors d’une cérémonie à la Maison Blanche.

    Le secrétaire à la Défense Robert Gates a rendu hommage aux efforts de M. Obama pour mettre fin aux gaspillages du Pentagone.

    « Je voudrais souligner le fait que cette loi et ce budget ne sont qu’un commencement (...). Il faudra plusieurs budgets avant d’arriver là où nous voulons arriver », a-t-il déclaré.

    Le texte promulgué qui est le fruit d’un compromis entre les deux chambres du Congrès, est proche des souhaits du Pentagone.

    Il contient notamment une mesure visant à imposer de nouvelles restrictions sur l’aide militaire américaine au Pakistan qui exige une traçabilité du matériel militaire envoyé au Pakistan et affirme qu’Islamabad ne doit pas bouleverser « l’équilibre des pouvoirs dans la région », faisant allusion aux tensions avec l’Inde.

    Le texte contient en outre une augmentation de la paie des militaires de 3,4%.

    Il comprend également 6,7 milliards de dollars pour le financement de véhicules résistant aux mines.

    En outre, 7,5 milliards sont prévus pour entraîner et équiper l’armée et la police afghane.

    Le texte élargit également la loi sur les crimes liés à une discrimination. Les nouvelles dispositions donnent aux autorités de police et de justice locales la possibilité de se saisir de crimes et délits liés au genre, à l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle (transsexuels ou travestis), aux handicaps physiques ou mentaux.

  • 31 octobre 2009 07:04, par yassin

    and

    Merci pour cet article. La tentation à renier l’idée nationaliste est forte aujourd’hui : elle serait démodée, inadaptée et incapable de solutionner les problèmes contemporains. La question est complexe et cet article apporte des éléments permettant de dépasser ce questionnement.

    Peut-on avoir un nationalisme sans nation ? Qu’en est-il d’une nation sans nationalisme ?... Curieuse interrogation que certains gens pressés qualifiraient d’aporie.

    Ce n’en est plus une quand on comprend, et cet article est éclairant sur ce point, la dynamique que peut apporter l’idée de nationalisme. Le nationalisme est une crystalisation de forces positives, toujours à redéfinir. Voilà ce qu’à mon sens, Charles de Gaulle avait saisi.

    Le nationalisme est aujourd’hui comme hier, une idée qu’il appartient à chacun d’entre nous, membre du peuple de France, de porter non plus seulement en héritage, mais en valeur.

  • 17 novembre 2009 18:14, par yassin

    and

    merci pour cet article.

    L’Iran est le pays des contradictions. Il serait vain de vouloir resumer ce pays en quelques phrases. A cote des developpements actuels, qui ne manifestent qu’un malaise bien anterieur a l’apparition des verts, l’Iran est un pays en voie de murissement avec un potentiel extremement eleve. La revolution verte (sur le modele de mai 68) que la CIA a prepare en Iran ne marchera pas. Les gens en Iran sont politises, beaucoup savent precisement ce qui se passe. Les hauts dirigeants ne sont pas tombes dans le piege. Mon pronostic est que les Etats Unis n’ont plus leur mot a dire. Meme dans l’hypothese improbable ou les doux reveurs moussavistes arrivaient a leur fin, les USA n’auraient toujours pas leur mot a dire. Adieu l’amerique !

    Cependant, la mondialisation culturelle fait des ravages partout ou elle passe. Il est donc necessaire de repondre a ce mal par un mouvement de resistance internationale respectueux des cultures du monde.

    J’espere que Geopolintel puisse continuer d’informer le peuple francais, ce qui est un droit imprescriptible dans une democratie digne de ce nom.

    Merci pour votre travail d’information

  • 5 décembre 2009 00:30, par whoupi

    j ai vécu se drame et je le vie encore ,ma propre soeur a perdue son mari agé de 29 ans elle c est retouver seule avec deux bébés ,une petite fille de deux ans et un petit garcon de presque trois mois ,elle c est demander ce qui lui arrivait c etait l horreur ,elle hurlait comme une bete réclamant son mari nous sa famille l avons soutenue comme nous avons pus ;que faire ,que dire apres un tel malheur dont on ne connait toujours pas ce qui a pu se passer ce jour la !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    malgré se grand fardeau a porter ,elle a elever ses deux enfants avec beaucoup de courage .
    aujourdh ui ils ont grandit ,mais le manque de leur papa est de plu en plu grand et ils voudraient savoir ce qui se arriver a leur pere et je trouve ca normal .je trouve honteux de menner des familles entiere en bateaux comme on le dit chez nous depuis plu de vingts ans ,je sais le mal ,la peine ,et le chagrin que l ont peu ressentir lorsque l on perd un etre cher ,j ai moi meme perdu ma fille a l age de dix huit ans a peine ,donc je sais de quoi je parle ,j espere de tout mon cœur pour ma soeur ,ma niece et mon neuveu qun jour il connaitront la vérité ,car vérité il y as .
    tu étais un garcon formidable ,un papa admirable ,et malgré mon grand malheur ,jamais je ne t oublirais .

    a toi

  • 5 décembre 2009 09:50, par aure83

    j’ai était toute petite quand ce drame est arrivé mais moi non plus je n’oublierai pas et j’ose a peine imaginer la douleur de ma cousine et mon cousin qui vivent avec ce manque d’un pére , ces questions,ces injustices et je trouve que toutes ces interrogations ont assez durer !!!

    je souhaite de tout mon cœur que cette verité eclate pour eux : ma tatie et ses enfants mais aussi pour vous autres qui ont perdu un etre cher ce jour maudit ;

    on t’oublie pas tonton !! et je sais que tu es fier d’eux ....

  • 5 décembre 2009 22:59, par sab

    je n’avais que 11 ans quand ce drame est arrivé mais je m’en souvient très bien !!!
    je connaissait une personne qui a perdu la vie là bas et qui a laissé une famille pleine de tristesse !!
    sa femme sa fille et son fils ont le droit de savoir ce qu’il c’est passé ce jour là !!
    il est inadmissible , 20 ans apres , de ne pas savoir la vérité !!!

    alors pour eux et pour tous les autres , il faut que justice soit faite !!!!

    tu as de magnifiques enfants , tu peu en etre fiere !!!!

    tendres pensées à toi .....

  • 9 décembre 2009 16:57, par Yasmina

    please, faites des phrases courtes afin de rendre la compréhension plus facile. Vous gagnerez en clarté. Je suis obligée de reprendre chaque phrase, qui prends un paragraphe entier, à plusieurs reprise et lentement pour comprendre votre idée. C’est fatiguant

  • 17 décembre 2009 13:39, par fardin

    En tant qu’iranien de souche, j’estime que votre analyse sur l’iran actuel est tres juste et realiste. Rares sont des analystes occidentaux avec une telle vision et dissernement . felicitations et continuez à nous eclaicir les ideés.

  • 25 décembre 2009 14:07, par gilles

    Je pense que cet article si il pointe à juste titre l’hypocrisie du capitalisme repeint en vert, manque de nuance et est erroné sur certains points. Le docteur Wolfgang Thüne crée une confusion entre l’effet de serre proprement dit et l’augmentation de cet effet. Il nie l’effet de serre du à l’atmosphère terrestre ( d’une pression d’environ 100 000 Pascal ) en prenant l’exemple de l’alternance des jours chauds et des nuits froides des déserts. Il se trompe car dans les planètes où il y a moins de pression atmosphérique, l’effet de serre est plus faible. Mars par exemple qui a une pression atmosphérique d’environ 1000 Pascal a des nuits à -140 °C et des jours à +20°C donc une amplitude plus grande que celle observée sur Terre. D’autre part, nous pouvons constater que la différence de températures entre le jour et la nuit est plus faible quand l’atmosphère au-dessus de nous est plus humide, c’est l’effet de serre de la couverture nuageuse. Donc une augmentation à court terme de l’effet de serre par la présence de plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère. Sur ce point, il n’y a pas débat. La question que nous pourrions encore nous poser serait : « Il y a t-il une augmentation de l’effet de serre moyen sur le long terme ( depuis la révolution industrielle ) due à l’activité humaine ? » Apparemment oui, puisque le CO2 comme la vapeur d’eau, mais moins qu’elle, est un gaz qui crée un effet de serre. La question suivante serait : « Il y a-t-il des facteurs encore forts que la simple augmentation de l’effet de serre qui feraient varier de manière plus importante la température sur Terre ? » C’est sur point-là et sur les échelles de temps envisagées que la controverse peut légitimement s’envisager.

  • 27 décembre 2009 01:16, par bobi

    un ptit « truc » qui peut vous sauver la vie : si vous êtes à proximité d’un cable à haute tension qui touche le sol suite à un accident, vous faites un pas et vous êtes « cuit » du fait de la ddp entre vos deux pieds... la seule solution : sauter à pieds joints pour s’éloigner de la zone !

  • 27 décembre 2009 17:17, par lupus22

    Je ne pense pas que GREEPEACE ou le WWF entre-autre, soit inféodée à l’ONU, ou au GIEC, pourtant ses conclusions quant à l’influence des rejets de carbone sur le climat sont très proches...Qui sert les intérets de qui en suivant votre raisonnement ?

  • 27 décembre 2009 19:11, par seb

    Excellent article. J’ai, pour ma part, une seule question, à laquelle vous voudrez bien répondre :

    a)Pourquoi tous les partis « républicains » français soutiennent ils toutes les directives et réglements européens ? Par ex, le PS dénonce la « politique de SARKOZY » mais ne dit rien sur l’influence sinon les « diktats » européens. Pourquoi ce silence ? Quel est l’intérêt (pour le PS) de rester silencieux...Alors qu’il est « victime » desdites directives ?

    b)Pourquoi toute la classe politique semble t elle jouée contre la France ? De quand date la « cassure » entre la France et les politiques ? (Dans notre Histoire, on rencontre beaucoup de politiques qui profitent de la France mais...Qui œuvrent aussi pour son bien...Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on n’a plus que des profiteurs qui n’ont plus d’honneur)

    Merci pour vos articles que je lis régulièrement. Je laisse mon e mail si vous souhaitez me recontacter.

  • 28 décembre 2009 09:57, par florence

    Lupus, il est dit dans l’article que le WWF a pour vice président Maurice Strong, un baron du pétrole. Cherchez l’erreur !
    Et quels sont les compétences scientifiques de Greenpeace ou de quelque autre ONG écologiste que ce soit d’ailleurs ? Accordons leur toutefois le bénéfice de la bonne foi et le droit à l’erreur !

  • 2 janvier 2010 15:23, par Tirat

    Bonjour,

    Vous titrez que des « témoins » auraient été « électrocutés », or si ces personnes ont été électrocutées, elles ne sont plus de ce monde.
    De ce fait, ne pouvant plus témoigner, ces victimes décédées ne sont certainement pas des témoins.
    Ne serait-il pas plus judicieux de parler de « témoins électrisés » ?

    Bien cordialement

    JC Tirat

  • 4 janvier 2010 09:25, par F6ABV

    Serai-je le seul à ne pas être surpris par cette vision réaliste de l’état de l’Europe ?
    Suis-je le seul à ne pas être surpris de la mascarade de Copenhague ? Pour paraphraser notre Le Pen national, « vous avez aimé Copenhague, vous allez adorer Davos ! »
    Il a fallu un abrutissement de nos intellectuels pour oser espérer quelque sursaut moral suivi d’effets concrets après la faillite virtuelle de nos meilleures (!) banques.

    On continue, chef !

  • 4 janvier 2010 14:22, par Francis Ros

    Une foule est électrisée par un orateur de talent. Une victime, elle, est bien électrocutée, car l’électrocution est toujours mortelle, mais il arrive que la victime en réchappe, heureusement ...

  • 8 janvier 2010 16:59, par sou

    D’autres articles disent que les banques ont été sauvées par l’argent de la drogue. Et ici, les états... carrément ! Mais que fais la police ?

  • 8 janvier 2010 17:59

    j’espère que ca parle de Pasqua ?
    Car c’était un des premier à importer la drogue aux USA à l’époque de la french connexion

  • 8 janvier 2010 19:31, par Arthur Gohin

    L’explosion du hangard 221 a ete tres vraisemblablement provoquee par un laser a distance. Celui ci peut en quelques secondes elever la temperature du point d’impact aux quelques 300 degres C necessaires au demarrage de l’explosion. Un eclat lumineux a ete vu par des temoins.

  • 8 janvier 2010 19:52, par Arthur Gohin

    L’augmentation de la temperature moyenne de la terre precede l’augmentation du taux de CO2 dans l’athmosphere, cette dernier n’etant serieuse que depuis les annees 1950. Cette temperature est par contre bien correlee a l’augmentation de l’activite solaire.

  • 16 janvier 2010 18:33, par Dortiguier

    Cette étude appelle quelques réflexions : d’abord la remise en cause des acquis de la colonisation russe des territoires musulmans de l’Empire ottoman conquis depuis deux siècles s’est produie au traité de Brest Litovsk en 1918, et n’a duré que quelques mois.
    Laa turquie, au traité de Paix a du reconnaître ses pertes , mais surtout la déclaration Balfour du 2 novembre 1917 dont la réalisation fut l’objectif essentiel de l’entrée en guerre des Etats-Unis (deux ans après l’incident du Lusitania de 1915). La turquie fut alliée à l’Allemagn, à l’Autriche, à la Hongrie et à la Croatie (du Nord et à la Croatie bosniaque) ; et cette entrée dela Turquie en Europe qui avait été saluée tant que la Turquie restait kémaliste ou laïque, c’est à dire soumise à l’ordre nouveau européen des deux guerres, fait peur aujourd’hui car elle change de politique, renonce, autant qau’elle le peut, à la politique e Mustapha kemal qui s’appuyait sur le communauté des Domeh (israélites convertis à l’Islm) ; le dernier incident entre Tel Aviv et l’ambassadeur turc, les bonnes relations entre la Syrie, la Turquie musulmane et l’Iran sont le véritable écroulement de la doctrine du varsovien Brzezinski.
    Kemal n’était pas un vrai turc ; il était de Salonique ; initié à une loge dépendant du grand orient et située à Naples ; c’était un infiltré dans le monde turc. Une autre Turquie revient, la Turquie de toujours, et son alliance avec l’Europe centrale et orientale fait peur aux vainqueurs du premier conflit mondial.
    Ce sont des observations à ce méritant article, dont l’auteur a une réputation méritée, et qui est bien français ! Ce qui pour lui et pour nous aussi est un compliment et une explication, car je vois les choses depuis Vienne et Budapest aussi où on supporte mieux les Turcs que lesetats-uniens où les turcs à la kémal !
    Félicitations !

  • 19 janvier 2010 19:14, par capone13000

    Combien de preuves supplémentaires faudrat il pour que les populations ouvrent les yeux ?

  • 6 février 2010 18:52, par dortiguier

    Je conviens que ces accords ou négociations furent sa validité, la cause en étant l’insurrection des gens de l’ancienne Résistance antifasciste française ou espagnole groupés dans l’O.A.S. et cette chance de conserver la teneur des Accords a éclaté.
    De toute façon, la sructure de l’Algérie française était intenable ; je rappelle que, à s’en tenir au droit international, l’Empire ottoman n’a jamais reconnu la possession « française », et c’est une utopie que de prétendre pouvoir établir une domination où le respect n’était conservé que par la crainte.
    O>n a raison de comptabiliser les crimes commis partout, mais enfin cette repression du Constantinois qui était réclamé par la Tunisie du moins en grande partie, répression obtenue par l’aide aérienne américaine sous supervision du parti communiste, du ministre CharlesTillon qui s’occupait d’aviation en mai 1945, montrait que nous étions des morts-vivants sur un territoire qui nous a toujours échappé et n’aura été utile qu’à l’émancipation de certains qui ont obtenu la citoyenneté française, et si l’on considère que le francité est une forme élevée de républicanisme, une sorte de nième grade populaire de la « maçonnerie », alors cette présence n’aura pas été vaine.
    Quant à parler d’intérêts français en Algérie, il faudrait compléter ce terme par d’autres. et l’on s’exprimerait alors avec loyauté !
    Ceci dit l’inconsistance d’Evian est bien montrée, mais sans cette politique il n’eût pas eu de « gaullisme » de l’Europe européenne !
    Nous aurions été sous le Sarkozysme depuis plus avant qu’en 2007 ! .

  • 13 février 2010 18:40, par Grandjean

    Parce que les dénégations de M. Chouet ressemblent parfois à des aveux et puisqu’il évoque l’affaire AZF , nous ne saurions trop lui recommander de lire Geopolintel : - AZF : les témoins ont bien été électrocutés -. Il y apprendrait que HJ est mort électrocuté et non pas victime de la presse.

  • 15 février 2010 11:09, par Chouchouette

    Un ex-espion condamné pour avoir diffamé un journaliste
    Par Augustin Scalbert | Rue89 |

    http://www.rue89.com/2008/06/10/

    un-ex-espion-condamne-pour-avoir-diffame-un-journaliste

    Il n’est pas rare que des journalistes soient condamnés pour diffamation à l’endroit de personnalités publiques. Cette fois pourtant, c’est l’inverse qui vient d’avoir lieu : un ancien ponte de la DGSE, Alain Chouet, a été condamné pour avoir accusé publiquement le journaliste Guillaume Dasquié d’avoir « arrangé » une interview qu’il lui avait donnée.

    L’ancien chef du service de renseignement de sécurité de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a été condamné vendredi 30 mai à Paris à 1000 euros d’amende avec sursis, 5000 euros de dommages et intérêts à la victime et 4000 euros pour les frais de justice. Il avait accepté de s’entretenir avec Guillaume Dasquié quand celui-ci préparait l’enquête parue dans Le Monde du 17 avril 2007 sous le titre « 11 Septembre 2001 : Les Français en savaient long », et qui avait valu au journaliste d’être placé en garde à vue par des agents de la DST en décembre.

    Dasquié ayant peu cité Chouet dans son article, l’ancien espion avait pris l’initiative de publier sur son site personnel l’entretien dans son ensemble. Un transcript qu’il avait approuvé avant la publication de l’enquête dans Le Monde. Mais un passage, touchant à un milliardaire saoudien, a posé problème. A la question « Le nom d’un banquier saoudien, Khalid Bin Mahfouz, est régulièrement cité à propos des soutiens financiers privés apportés à Oussama Ben Laden. Est-ce fondé ? “ Alain Chouet répondait, en apportant des précisions, par l’affirmative, comme d’ailleurs un certain nombre de documents de la DGSE classés ‘confidentiel défense’. Khalid Bin Mahfouz est en effet régulièrement désigné par des médias ou des services secrets comme un proche soutien d’Oussama Ben Laden, mais tous ceux qui ont fait de telles déclarations sont revenus sur leurs propos.

    ‘Des accusations particulièrement graves’

    Les avocats de Khalid Bin Mahfouz -qui édite un site internet destiné à réfuter les ‘erreurs de faits graves’ propagées à son encontre par les médias- ont repéré l’interview sur le site de Chouet et demandé à ce dernier d’en retirer le passage incriminé. Ce qu’il a fait. L’ancien espion a également dû publier la lettre d’excuses qu’il a adressée au ‘cher Cheikh Khalid’ et dans laquelle on pouvait lire ceci, à propos des liens supposés entre Bin Mahfouz et Ben Laden :

    ‘Je n’ai absolument pas dit une chose pareille à M. Dasquié et je ne peux que supposer que M. Dasquié avait inclus cette information dans son courriel à mon attention pour m’inciter à confirmer une chose qu’il souhaitait, par la suite, utiliser dans d’autres buts.’

    Ce sont ces mots -dont Alain Chouet a affirmé devant les juges qu’ils ont été écrits par les avocats de Khalid Bin Mahfouz- qui lui valent sa condamnation. Des ‘accusations particulièrement graves’ contre le journaliste, selon le tribunal, qui a aussi relevé que la question de Dasquié sur Bin Mahfouz et la réponse de Chouet ont été portées à la connaissance du public par la seule volonté de Chouet, puisque l’article du Monde ne les reprenait pas… Alain Chouet, lui, a expliqué avoir publié l’interview sur son site ‘sans vérifier attentivement ce dont il s’agissait’… Sollicitée par Rue89, son avocate, Me Martine Tigrane, n’a pas voulu commenter cette affaire. De son côté, Guillaume Dasquié note que :

    ‘Alain Chouet est le premier officiel à avoir détaillé le soutien de Khalid Bin Mahfouz à Oussama Ben Laden. En cherchant à effacer ces révélations après les réactions qu’elles ont provoquées, Alain Chouet nous donne la mesure de leur importance. Ce jugement est une victoire des métiers de l’information sur les métiers de l’influence.’

    Khalid Bin Mahfouz attaque le CNRS

    Les noms d’Alain Chouet et de Khalid Bin Mahfouz devraient prochainement résonner à nouveau dans un prétoire. A l’automne 2007, le milliardaire saoudien a en effet décidé d’assigner pour diffamation le CNRS et Richard Labévière, l’un des co-auteurs -avec Alain Chouet- d’un ‘Atlas de l’islam radical’ (CNRS Editions, septembre 2007). Journaliste à RFI, Labévière cite le nom de Bin Mahfouz dans un chapitre consacré au financement d’Al-Qaeda.

    Enfin, un autre livre, ‘Le livre noir de la CIA’, un des co-auteurs, Yvonnick Denoël, et son éditeur (Nouveau Monde) sont aussi poursuivis en France par les avocats du milliardaire.

    A New York, le ‘tourisme judiciaire’ banni en raison des procès de Bin Mahfouz

    Pour Guillaume Dasquié, se retrouver dans une procédure liée à Khalid Bin Mahfouz n’est pas non plus une première. En 2006, le journaliste et l’expert en terrorisme Jean-Charles Brisard avaient publié dans Le Figaro et Le Monde une lettre d’excuses adressée au cheikh saoudien. Ils y reniaient des passages de leur livre ‘Ben Laden, la vérité interdite’ (Denoël, 2001), où ils avaient présenté la famille Bin Mahfouz comme un des bailleurs de fonds d’Oussama Ben Laden.

    Khalid Bin Mahfouz avait obtenu la publication de ces encarts en gagnant un procès en Grande-Bretagne… où le livre n’a pourtant jamais été publié. Les avocats du Saoudien avaient simplement fait acheter le livre, traduit aux Etats-Unis, par un huissier britannique, sur un site Internet. En raison des actions terroristes de l’IRA, la jurisprudence locale est en effet beaucoup plus sévère en matière de production de preuves qu’en France ou aux Etats-Unis. La procédure d’exequatur en France de ce jugement est actuellement en cours.

    Cette pratique de ‘tourisme judiciaire’ -‘libel tourism’ en anglais- a été utilisée avec succès par l’actrice Kate Hudson et brandie comme menace par le néo-conservateur Richard Perle contre le journaliste Seymour Hersh. Une pratique qui vient d’être interdite par le Congrès de l’Etat de New-York en raison des poursuites intentées au Royaume-Uni par Khalid Bin Mahfouz contre l’universitaire américaine Rachel Ehrenfeld. Dans son livre ‘Funding Evil’ sur les finances du terrorisme, elle avait affirmé que Bin Mahfouz avait déposé ‘des dizaines de millions de dollars à Londres et à New York directement sur des comptes terroristes’. Elle a été condamnée à Londres, et a notamment dû verser 10000 livres à Bin Mahfouz et à ses deux fils. Le milliardaire saoudien est aujourd’hui cité dans le procès intenté à New York par les victimes du 11 Septembre.

  • 21 février 2010 14:20, par Grandjean

    /09/09/ Des gendarmes en Afghanistan sans FAMAS

    http://zonedinteret.blogspot.com/20...

    La France s’apprête à déployer en novembre un contingent de gendarmes en Afghanistan, dont une partie sera déployée en POMLT sans le fusil d’assaut FAMAS.

    Ce déploiement de 150 militaires du ministère de l’Intérieur, annoncé de longue date, aura pour objet principal la formation des forces de sécurité afghanes, grâce au mentoring qu’assureront les gendarmes au sein d’OMLT police.

    Les gendarmes recevront de l’Armée de Terre du matériel d’équipement individuel adapté au théâtre Afghan, ainsi qu’une douzaine de VAB. Toutefois, les gendarmes ne partiront pas avec une dotation standard de FAMAS, mais percevront un fusil d’assaut de fabrication allemande, le HK G36.

    Après l’acquisition de fusils HK 416 par l’Armée de Terre pour plusieurs unités déployées en Afghanistan et suite au retrait du FAMAS par l’Armée de l’Air dans ses unités commando, également remplacé par le HK 416, la gendarmerie a choisi de doter ses personnels placés au contact de l’insurrection afghane, d’un autre fusil allemand. Le Heckler & Koch G36 a fait ses preuves en Afghanistan, entre les mains des forces spéciales de la coalition et des soldats allemands et espagnols. L’arme est généralement saluée pour sa précision et sa fiabilité.

    Ce nouveau coup porté à la suprématie du FAMAS au sein des forces françaises, fait suite à un long débat et aux désagréments éprouvés par les soldats avec l’arme en Afghanistan. La lettre d’information TTU vient de publier à ce sujet, un article complet retraçant les incidents de tirs et les défaillances rencontrés par les armées avec le Famas, notamment depuis le recours à des munitions en provenance des Emirats-Arabes Unis.

    Ces retraits ciblés du fusil d’assaut français, ainsi que le manque de compatibilité entre les munitions françaises et les systèmes d’armes alliés (notamment la mitrailleuse légère Minimi), pourraient bien annoncer un changement de plateforme, malgré l’amélioration du Famas dans le cadre du programme Félin.

    Sources : Le Mamouth 23/09, 24/09, Secret Défense

  • 3 mars 2010 13:24, par Sybille

    Vous tirez tout zazimut, mais vous ne proposez aucunes pistes d’espoir même ténu pour échapper à tout ce merdier !
    Ainsi le néolibéralisme devrait continuer sa progression avec l’apport des écolos et alters reconvertis pour l’occasion.
    Vous constatez une crise civilisationnelle et même morale :
    Soit on en sort et exit le néolibéralisme même si c’est pas demain.
    Soit on continue et c’est le chaos social, sociétal, écologique, vivant, etc...
    Dois-je conclure que vous ne miseriez que sur la 2éme : l’hypothèse du chaos TINA ?
    Auquel cas c’est franchement trop fataliste et désespérant, même si je reconnais que ni les écolos, ni les alter, ni les partis en général, ni les expériences en Amérique du Sud ne sont réellement convainquants comme alternative civilisationnelle !

  • 3 mars 2010 14:13, par Marc

    Certes on n’échappe pas au chaos social dans tous les cas.

    Quant aux alternatives, il n’y en a qu’en dehors des démocraties (ce que M. Vernochet est très loin d’admettre) dans des systèmes qui d’ailleurs existèrent pendant des siècles dans le passé mais sont désormais condamnés faute d’éducation objective des peuples.

  • 10 mars 2010 11:26, par La bulle

    Coca-Cola, du plomb dans le gaz en Colombie Perd la bulle
    mardi 9 mars par Anthony Lesme
    http://www.bakchich.info/Coca-Cola-...,10157.html

    La célèbre multinationale américaine a tenté d’interdire la diffusion d’un film documentaire dénonçant ses pratiques sociales en Colombie, voire son implication dans le meurtre de plusieurs syndicalistes.

    « Je n’en reviens toujours pas. » Vincent Mercier, président du Festival international du film des droits de l’homme à Paris a eu les honneurs d’une lettre signée Coca-Cola. La firme gazeuse le menace de poursuites judiciaires s’il diffusait un film documentaire, « L’Affaire Coca-Cola », programmé en ouverture le 9 mars prochain. Un film de 85 minutes qui pointe une éventuelle complicité de la multinationale dans le meurtre de huit syndicalistes colombiens dans les années 90.

    « La liberté d’expression donne le droit de diffuser ce film en France. Je ne comprends pas la démarche de Coca dans sa mise en demeure. » Pas franchement étonnant, selon l’ancien secrétaire général de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) – et néanmoins avocat de Bakchich –, William Bourdon, qui s’est chargé de renvoyer l’entreprise d’Atlanta dans les cordes. « C’est une technique assez courante des multinationales de sortir les muscles sur rien pour faire taire les gens. C’est ce que j’appelle la technique du scorpion. On cherche à paralyser le mouvement par des menaces comme un scorpion qui empoisonne sa proie. »

    BloubDessin de Klub
    La mise en cause d’Ed Potter, le responsable monde des relations au travail de la firme, a particulièrement fait monter les bulles de la world company. Dans le film, sont dévoilées des négociations secrètes entre Ed Potter et les défenseurs des syndicalistes colombiens. Tractations qui résonnent comme un premier pas vers la reconnaissance d’une responsabilité de Coca dans ces meurtres au pays de la coca. Les baveux américains s’appuient sur cette confidentialité pour interdire le film. « Sauf qu’aucun accord sous seing privé n’a été produit, explique Bourdon, et qu’un livre paru en 2008, Belching out the devil, a déjà dévoilé le contenu de ces entretiens ».

    L’image de Coca prend un sacré coup
    Depuis 1986, 4 000 syndicalistes ont été assassinés en Colombie. Cinq cas seulement ont fait l’objet de poursuites. Au pays du président Uribe, tout ce qui ressemble de près ou de loin à un contestataire doit se faire discret ou subir les foudres des paramilitaires. Les multinationales en auraient-elles profité pour anéantir tout mouvement syndical, jusqu’à commanditer des assassinats ? Le géant américain des bananes Chiquita a avoué avoir eu recours aux services des AUC, ces milices d’extrême droite connues pour avoir fait régner la terreur. Les exploitants des mines Drummond sont, eux aussi, soupçonnés d’avoir assassiné des syndicalistes.

    Et ainsi Coca-Cola. Dans le film, un témoin explique : « Mon frère, leader syndical, a été assassiné alors qu’il était en train de négocier la convention collective qui arrivait à échéance. Leur réponse a été de l’assassiner. »

    Coca, du plomb dans le gaz en Colombie (1)
    envoyé par bakchichinfo. - Regardez les dernières vidéos d’actu.
    Si le film ne prouve pas l’implication de Coca dans ces meurtres, il dépeint un monde syndical meurtri au profit de conditions de travail avantageuses pour la compagnie. Deux jeunes travailleurs avouent ne pas se syndiquer de peur de se faire licencier.

    Coca, du plomb dans le gaz en Colombie (2)
    envoyé par bakchichinfo. - Regardez les dernières vidéos d’actu.
    Selon une enquête de l’Organisation internationale du travail parue fin 2008, Coca « devrait attentivement revoir son approche et ses manières de faire afin de garantir aux travailleurs le droit de se syndiquer librement ». On ne peut être plus clair.

    L’image de la marque prend un coup et pourrait encore se détériorer. Des mouvements de contestation gagnent la Turquie ou la Chine. Une campagne américaine, « Killer Coke », se propage sur la Toile. En riposte, Coca essaie de limiter ces publicités négatives, à coups de menaces sur des festivals canadiens ou français, ou encore dans les universités. Coca défend plus que jamais le cœur de son succès, son image.

  • 13 mars 2010 14:33, par Grandjean

    Article fort bien documenté. Néanmoins, on a du mal à croire :
    1) que les systèmes de détection embarqués à bord des navires ne soient pas issus de technologies furtives,
    2) que les capacités d’interception ABM soient limitées par la visibilité des radars embarqués
    L’intégration dans cette présentation des systèmes spatiaux de détection avancée aurait permis de mieux cerner la cohérence des choix techniques du système AEGIS.

  • 14 mars 2010 09:25, par Noé Masara

    Les système radar étaient des programmes militaires masqués par des programmes civils pour être hors traité ABM et ne pas violer le droit international.
    Le tout est de savoir de quels programmes sagit-il ?

  • 31 mars 2010 09:32, par erreipg

    Moi, j’y suis très bien dans cette Europe multilingue, modeste militairement et politiquement avec à sa tête dites-vous, un président falot.

    Lisez donc la presse suisse par exemple, pour voir à quel point l’UE est pour leur pays, l’interlocuteur quasiment unique pour une infinité de questions.

    On peut tout de même être d’accord avec les USA sur le libéralisme économique, la lutte antiterroriste, etc.. sans pour autant être taxé de suivisme servile.

    En réalité votre « analyse » traduit surtout un décalage idéologique profond entre vos propres idées et celles qui ont prévalu dans la construction européenne.

  • 4 avril 2010 06:57, par erreipg

    Je suis né en 1943 à une époque où le monde étant dans un « merdier » d’une autre ampleur. Ne croyez-vous pas ?Je ne vois pas personnellement comme un merdier, l’interaction commerciale, concurencielle mais pacifique entre les hommes et les nations...

    Moi, je suis optimiste. La bombe atomique a définitivement refroidi les ardeurs guerrières des plus fous. Reste le problème de l’accroissement de la population mondiale qui trouvera son point d’équilibre, j’en suis sûr, comme toutes les questions écologiques, car s’en est une.

  • 4 avril 2010 23:32, par ...

    Je corrige bien sûr ...
    C’est la politique, qui souhaite avoir une Europe forte ... Mais comment faire, quand les peuples s’y refusent ? Et oui ... avec toutes les conneries qui passent sur Internet. L’autre jours, j’ai eu l’occasion de lire que l’Europe voulait instaurer la peine de mort ... Bien sûr, tout est dans la formulation. On prend un petit bout là et un petit bout là et on vous fait l’apocalypse prédit par Nostradamus ...
    L’UE veut devenir forte, mais pour cela, il faut un gouvernement, un pays, une Europe, mais les peuples n’y sont pas prêt et pourtant, le temps nous est peu à peu compté.
    Si certains individus arrêteraient parfois à contredire ou prétendre connaître la pure vérité, cela simplifierait les choses. Il existe assez de conneries de racontaient comme celle des « croisades » au moyen-orient et bien d’autres. L’UE devra, je pense, imposer sa continuité en tant que pays et non rassemblements d’États. Parfois, la force est nécessaire, parfois elle est abusé. C’est comme une balance. Il faut deux poids égaux d’ensembles pour qu’elle soit stable.

  • 14 avril 2010 13:37

    c est une honte pourqoui l etat francais ne dis rien je suis avec vous

  • 14 avril 2010 13:41

    je pense que la defense nous cache pas mal d erreurs de leurs manœuvres en mer ;ils sont des laches

  • 16 mai 2010 14:12, par Clebs

    Merci pour la traduction Henry, ce texte majeur pour la compréhension du monde actuel devrait être étudié à l’école.

  • 19 mai 2010 17:58, par BlueMan

    Le concept « Club-K » des Russes est en train de changer la donne sans que globalement les peuples s’en aperçoivent...

    Voir : http://www.blueman.name/Des_Videos_...

    BlueMan.

  • 21 mai 2010 15:44, par ultimatum

    les états ont le devoir et les moyens de procéder à la liquidation physique des agitateurs financiers,créateurs de chaos économique et de souffrance des peuples
    ces gens sont clairement identifiés

  • 21 mai 2010 21:36, par Schrouki

    Bonsoir
    Est-ce qu’il y a quelqu’un qui peut nous sortir de ce pétrin ?
    Ni communiste, ni socialiste, ni UMPiste, ni Modemiste, ni Front Nationaliste etc, etc…
    Juste un français quoi ! Avec des idées claires, des objectifs précis notamment nous sortir de l’Union Européenne, de l’OTAN et de la Finance pourrie qui nous écrase….!!
    Si vous avez des idées, merci pour les réponses !

  • 24 mai 2010 15:38, par BlueMan

    Les banques dominent le monde :

  • 26 mai 2010 22:24, par le marin

    @ schrouki

    Je n’en vois qu’un possible sur l’échiquier politique français : Nicolas Dupont Aignan et son petit parti gaulliste Debout la République...
    Mais ils sont sans subventions, avec un accès médiatique très limité (et pour cause, car ce qu’il disent dérange l’oligarchie), ils sèment des idées pour la reconstruction nationale et européenne, mais je crois bien qu’il va falloir en passer par la case « champ de ruines »...

  • 1er juin 2010 01:00, par kézako

    Bonsoir,

    Mr Charasse nous fait partager son analyse de la crise dans son contexte avec lucidité ainsi qu’avec franchise, ces deux vertus, cruellement absentes de tous les discours de nos décideurs politique français aujourd’hui.

    Merci infiniment pour cette interview.

  • 3 juin 2010 11:16, par bb

    j’apprécie la plupart de vos articles qui sont clairs et surtout très objectifs ,c’est un vrai plaisir que de
    vous lire
    effectivement on a pu voir comment les médias français sont soumis à une idéologie
    le 1er juin, fr3 ouvrait son édition de 12h30 par l’agression israélienne tandis que fr2 ne placait
    l’évènement qu’en troisième position alors que des réunions avaient lieu à l’onu ,que le monde entier
    s’indignait !
    les mensonges répétés des officiels israéliens et les réactions de nos politiques sont de véritables
    insultes à nos intelligences (identique en parrallèle avec nos dirigeants en politique intérieure)
    nous vivons l’état de mensonge permanent

  • 3 juin 2010 16:08, par Tomas Moberg

    Félicitations pour cette analyse qui pour être pessimiste n’en est pas moins crédible.

    L’agression contre l’USS Liberty était bien plus importante et pourtant, ses suites ont été insignifiantes.

    Dans quelques semaines, l’Etat hébreu aura digéré les complications médiatiques et diplomatiques de cet incident naval.

    Seule la répétition de ces opérations, mobilisant à chaque fois autant sinon plus de militants, peut gêner la politique israélienne.

    Quant à l’attaque contre l’Iran, elle est possible en dépit des conséquences graves qu’elle entraînerait pour l’Europe et le Japon.

  • 13 juin 2010 14:11, par Grandjean

    Pas convaincu ! L’auteur écrit : « une baisse de notre monnaie, même modeste, fait passer au-dessus du seuil de compétitivité un certain nombre d’entreprises qui sans cela seraient au-dessous. »
    S’imaginer que demain on pourra redresser l’économie en jouant sur les seuls taux de change ( de l’Euro ou d’autre chose si une nouvelle monnaie se met en place) me semble illusoire. Le ’certain nombre d’entreprise’ s’est réduit tel peau de chagrin avec les délocalisations d’usines de ces dernières années et les dommages sont désormais considérables, si bien qu’une politique exclusivement monétaire ne suffira pas à redresser la situation. Les entreprises disparues ne retrouveront jamais plus leur ’ compétitivité’ ! Il faudra en plus d’une politique monétaire sous l’autorité de l’Etat, instaurer une politique de droits de douanes et une politique de réindustrialisation planifiée pour recréer le tissu industriel disparu.

  • 18 juin 2010 17:18, par Grandjean

    Nos impôts, via la COFACE, servent donc à financer les matériels de guerre du pentagone. Et l’on rajoute deux ans de cotisations sur les retraites dans le même temps !

  • 18 juin 2010 23:48, par Lou

    IARA LEE, directrice du réseau « Culture of Resistance » et auteur du film choc témoigne :

    (Cette interview est une traduction de celle que IARA LEE a accordée à l’émission de radio américaine « Democracy Now ! »)

    http://www.al-har.fr/blog/2010/06/1...

    la video d’une heure de Iara Lee :
    http://www.culturesofresistance.org...

    ou

    http://www.youtube.com/watch?v=vwsM...

  • 28 juin 2010 16:10, par Buzz

    Très intéressant,

    Krongard, toujours là où il faut : faites-vous la supposition que sa position chez Alex Brown, puis à la CIA, puis à Iridium, faisait partie d’un plan qui trouve une logique dans les attentats de 2001 ?

  • 30 juin 2010 08:51, par Francis Ros

    Non !
    C’est juste un personnage central de l’ABM américain.

  • 6 juillet 2010 22:06, par Grandjean

    ’Aucun agent clandestin en activité ne sent désormais son réseau en sécurité’. Sharp fait-il ici allusion à la mort, en 2004 lors d’un ’accident’ d’hélicoptère en baie de Nice, de l’un de ses subordonnés, Mahdi Elmamoun ?

  • 21 juillet 2010 14:13, par The Judge

    (Tradingsat.com) - Robert Day a quitté le conseil d’administration de la Société générale, rapportent mercredi Les Echos. Le quotidien rappelle que Day est « l’administrateur [...] soupçonné de délit d’initié pour avoir cédé de nombreux titres juste avant l’annonce des pertes subies par la banque lors de la crise des crédits « subprime » et de l’affaire Kerviel en janvier 2008 ».

    Sa démission ne serait pas une chose nouvelle, puisqu’elle aurait pris effet le 31 décembre dernier. Contactée par Les Echos, la Société générale a expliqué que Robert Day avait quitté le groupe pour des « raisons personnelles ».

    Copyright (c) 2006-2010

  • 23 juillet 2010 21:34, par zino

    Nucléaire iranien
    La face cachée du nucléaire iranien Par Y.Mérabet

    La pertinence du débat entourant la présence des bases militaires à l’étranger n’est plus à démontrer. Les fonctions attribuées à la base de Guantanamo qui échappent au contrôle du droit international, les enjeux autour des projets d’expansion de la puissance militaire des USA au Moyen Orient et en Asie centrale, la vive opposition populaire aux visées américaines dans la région du Moyen-Orient. L’encerclement de la République Islamique d’Iran par des bases américaines installées dans les pays arabes du Golf persique exige une action globale concertée contre cette occupation inscrite dans le concept de la « Permanent War for Oil »

    Le contrôle des ressources énergétiques mondiales par les USA

    Le contrôle des activités humaines, économiques, sociales et politiques mondiales est assuré de plus en plus par les États-Unis d’Amérique (USA) dont la volonté de domination s’exprime dans une stratégie d’interventions directes et indirectes continues pour orienter la conduite des affaires mondiales en fonction de leurs propres intérêts.

    Les États-Unis et leurs alliés, pour justifier, dans le contexte de leur propre sécurité, leurs interventions sous toutes les latitudes, montrent la plus grande supercherie que l’on puisse imaginer, « une guerre mondiale contre le terrorisme » ou, en d’autres mots, une guerre contre ceux ou celles qui osent ne pas vouloir être ou devenir leurs esclaves.

    Les quatre éléments majeurs de la stratégie de conquête et de domination du monde par les États-Unis sont le contrôle de l’économie mondiale et des marchés financiers, la main mise sur toutes les ressources naturelles (matières premières et ressources énergétiques) névralgiques pour la croissance de leurs avoirs et de leur pouvoir par le biais des activités des corporations multinationales, la mise en tutelle des gouvernements membres de l’Organisation des Nations Unies et, enfin, la conquête, l’occupation et la surveillance de ces éléments grâce à un réseau de bases ou d’installations militaires qui couvrent l’ensemble de la Planète (continents, océans et espace extra-atmosphérique). Il s’agit d’un Empire dont il est bien difficile d’en déterminer la juste ampleur.

    Il est cependant possible d’en décrire la configuration générale à partir des informations rendues publiques dans les rapports annuels présenté devant le Congrès américain sur les dépenses militaires nationales et le réseau des bases militaires situées à l’étranger et aussi dans une série d’analyses de la configuration de cet ensemble dans plusieurs régions du monde.

    Des bases pour le contrôle des ressources énergétiques fossiles
    Les USA ont entrepris, après les événements du 11 septembre 2001, une guerre globale contre le terrorisme, en désignant pour cible les pays arabes du Moyen-Orient riches en pétrole faisant exception de trois pays fortement alliés aux américains et à Israël, l’Arabie saoudite, la Jordanie et l’Égypte. Les USA ont envahie pacifiquement L’Arabie saoudite et de force, l’Irak et l’Afghanistan et préparent l’opinion publique arabe pour détruire la République Islamique d’Iran utilisant un vieux litige qui a toujours divisé le monde musulman en Chiites et Sunnites (une question d’héritage de trône). Les USA s’acharnent contre les pays qui n’obéissent pas fidèlement à l’ordre qu’ils veulent imposer à l’ensemble de l’humanité et, notamment ceux qui refuse d’être traités en domestiques par le nouvel ordre mondial. Ils surveillent de près les gouvernements qui ne sont pas nécessairement favorables à l’expansion de leur emprise sur les ressources de leurs territoires. Ils sont particulièrement préoccupés par les mouvements de résistance à leurs interventions en Amérique du Sud, ce qui avait ramené les Président Bush et Obama à effectuer de multiples tournées éclaires dans plusieurs pays tels que le Brésil, l’Uruguay, la Colombie, le Guatemala, le Mexique et le Moyen-Orient « pour promouvoir leur cauchemar de démocratie », mais aussi et surtout pour essayer de neutraliser ces mouvements populaires et de bâtir un contrepoids suffisant pour en freiner l’expansion.
    Il en est ainsi en Asie centrale. Selon Iraklis Tsavdaridis, Secrétaire du Conseil mondial de la Paix (WPC), la présence des bases militaires des U.S.A. ne doit pas être perçue comme servant un objectif purement militaire. Les bases sont là pour promouvoir les intérêts économiques et politiques du capitalisme des États-Unis. Par exemple, les entreprises et le gouvernement des États-Unis ont déjà manifesté un vif intérêt pour construire un corridor sécuritaire pour le pétrole et le gaz naturel du bassin de la mer Caspienne en Asie centrale en passant par l’Afghanistan, le Pakistan et la mer d’Arabie (voir article de Y.Mérabet sur la guerre du gaz ‘Quotidien d’Oran). Cette région ne contiendrait que 6% des réserves de pétrole connues et 40% des réserves de gaz. La guerre d’occupation de l’Afghanistan et la construction de bases militaires des U.S.A. en Asie centrale sont considérées comme une occasion propice pour contrôler les champs pétroliers de cette partie du monde et assurer leurs approvisionnements en pétrole l’Europe occidentale. En Afghanistan, on ne dénombre pas moins de 60 000 militaires entre américains et leurs alliés pour contrôler la route du pétrole.
    Les USA sont en guerre en Afghanistan et en Irak pour cette raison fondamentale et ils veulent poursuivre ces opérations jusqu’à l’atteinte de leurs objectifs.
    Les bases militaires américaines à l’étranger, un héritage de la Guerre froide, étaient situées principalement en Europe de l’Ouest dont 26 en Allemagne, 8 en Grande Bretagne et 8 en Italie. À ces bases on pouvait ajouter neuf installations au Japon.
    Au cours des dernières années et ce, dans le contexte de la guerre contre « la terreur » les USA ont initié la construction de 18 nouvelles bases autour du Golfe persique dont 4 Égypte, un plan de construction ou de renforcement de 20 bases (106 installations au total) en Irak pour des dépenses totales de 1 100 milliards de dollars dans ce seul pays (Varea, 2007) et l’utilisation d’une dizaine de bases en Asie centrale. Ils ont aussi entrepris ou poursuivi des négociations avec plusieurs pays pour installer, acquérir, agrandir ou louer d’autres bases et, notamment, avec la République du Mali, l’Algérie, le Ghana, le Brésil, l’Australie, la Pologne, la République tchèque, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghizstan, l’Italie et la France avec un accord pour s’installer à Djibouti et aux Émirats Arabes Unis , afin de contrôler la ‘grande artère du pétrole’, qui véhicule 40% de la production mondiale du pétrole. Toutes ces démarches s’inscrivent dans la perspective de mettre en place une série de bases dans un corridor est/ouest entre la Colombie, le Maghreb, le Proche Orient, l’Asie centrale jusqu’aux Philippines que les Étatsuniens ont appelé « arc d’instabilité » ainsi que de d’assurer un accès facile et permanent aux ressources hydriques et biologiques de grande valeur comme celles du bassin amazonien.
    La position géostratégique de l’Iran trop gênante
    Les gouvernements et les monarques arabes sont faciles à domestiquer, s’il n’y avait pas les perses disent nos cousins juifs ? Nous sommes perses avant que nous soyons musulmans, disent les Iranien ? Les implications de la mise sur pied d’un programme atomique par l’Iran sont multiples, la première étant de bouleverser l’équilibre du Moyen-Orient. En effet, l’intervention américaine en Irak et en Afghanistan a positionné le golfe Persique au centre des enjeux stratégiques régionaux.
    La mise au point de la technologie nucléaire militaire permet en outre à Téhéran de revendiquer un rôle qui revient de droit de leader régional. Son influence se traduit par un appui logistique et matériel au Hezbollah libanais, au Hamas palestinien ainsi qu’aux chiites du Yémen, d’Arabie saoudite et du gouvernement chiites Irakien . De plus, en soutenant les milices irakiennes opposées à la présence américaine, l’Iran fait valoir son important potentiel déstabilisateur dans la région et que la clé de la paix du Moyen Orient est entre les mains d’Ahmadinejad.
    Le programme iranien représente en outre une menace directe pour la sécurité de plusieurs États et moyen-orientaux. À cet égard, Israël s’oppose ouvertement aux prétentions iraniennes et menace de recourir à des bombardements préventifs et suicidaires sur les sites névralgiques du programme nucléaire iranien, sans toutefois calculer les conséquences dramatiques de la désintégration d’une partie de la planète. Pour une fois les américains sont conscient des préjudices causés par une guerre nucléaire et préfère dialoguer pour le profit de leur intérêt économique. Les Etats-Unis savent qu’ils ne peuvent pas s’en passer du pétrole moyen-oriental nécessaire à leur vie économique et sociale. Le Moyen-Orient recèle les 80% des ressources énergétiques mondiales restante, c’est pour cette raison qu’ils essayent de dénouer ce conflit à l’amiable avec l’Iran sans passer par la guerre. C’est aussi évident en ce que l’Iran a créé ce conflit de la technologie nucléaire, qui ne tient plus debout. L’Iran avait ce droit avant la révolution et en réalité ce régime qui prétend vouloir défendre le droit de l’Iran à la technologie nucléaire est aujourd’hui une autre raison d’imposer une guerre permanente su pétrole et assurer la présence des américains à la source de l’or noir , sans savoir qu’il risque de perdre ce droit pour toujours. Avant la révolution ces mêmes pays qui aujourd’hui veulent imposer des sanctions contre le régime des Mollahs en outre, la France, l’Allemagne et les Etats-Unis, étaient en rivalité pour nous vendre au meilleur prix leur technologie nucléaire. L’Iran serait déjà doté d’une trentaine de centrales nucléaires, qui peuvent produire en parallèle 30 bombes atomiques chaque année, s’il n’y avait pas eu cette révolution islamique, ce qui laisse planer un enjeu bien mijoté entre iraniens et américains, un véritable complot.
    Les États-Unis ont d’ailleurs annoncé qu’ils ne s’opposeraient pas à une initiative militaire israélienne, le vice-président américain, Joe Biden, arguant que son pays ne pouvait interférer avec la volonté légitime et souveraine d’un État de défendre son territoire, et ce, en conformité avec la charte des Nations unies en la matière.
    Politiquement, une action militaire contre l’Iran pourrait toutefois être lourde de conséquences pour les troupes de l’OTAN et les troupes canadiennes stationnées en Afghanistan. En effet, elle pourrait se traduire par une recrudescence des affrontements avec des factions soutenues par Téhéran. Cette menace est accentuée par la mise au point d’un vaste programme balistique par l’Iran qui prévoit le déploiement de missiles à courte et moyenne portée susceptibles capables de pulvériser Tel-Aviv et les capitales arabes alliés d’Israël en un temps éclaire. De plus, l’acquisition d’une industrie d’armes nucléaires par l’Iran fait planer le risque d’une course au ‘leader-chip’ du monde musulman, face à la Turquie, l’Arabie Saoudite et probablement l’Egypte, de toute façon ces quatre pays cités possède déjà l’arme nucléaire, mais pas sa dissuasion (comme valeur de reconnaissance par les P5).. D’importants acteurs régionaux, dont l’Arabie saoudite, l’Égypte et la Turquie, ont aligné leurs choix stratégiques officiellement sur l’acquisition de l’arme nucléaire et à l’achat d’armements traditionnels supplémentaires, sans cela leur développement social et économique est une incertitude.
    La stratégie du « confinement »

    Pour faire face au fardeau iranien, le ‘clan’ des grandes puissances occidentales (États-Unis, France, Grande-Bretagne, Allemagne) a adopté une stratégie visant à obtenir la collaboration de l’Iran ou à le faire plier sous le poids de leurs exigences. L’épreuve de force avec Téhéran prévoit d’abord l’application de sanctions que la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a qualifiées de « paralysantes » pour le régime issu de la révolution islamique. De l’autre coté l’Iran aurait besoin de convaincre les pays arabes qui l’entourent et abritent les arsenaux de frappes américaines de la nécessité d’un regroupement familiale et religieux pour faire face à l’occident chrétien. Une tache difficile dans un moment ou le monde musulman est dominée par la coalisation tripartite Occident-Israël-Etats-Unis.
    Les sanctions dit-on israélo-onusiennes sont accompagnées d’une politique d’endiguement des capacités nucléaires iraniennes en dressant le maximum d’obstacles techniques au développement de l’arme atomique. La politique de dissuasion prévoit en dernier recours l’usage de la force pour faire plier Téhéran par des bombardements ciblés ou par une intervention militaire à grande échelle, si les inspecteurs de l’AIEA arrivent à mettre la main sur une bombe atomique fabriquée sur le sol iranien, dit-on ? Seule condition sin-qanun d’une ‘guerre atomique’.

    En somme, la poursuite du programme nucléaire a comme double objectif de faire avancer les intérêts iraniens et de consolider le pouvoir d’un régime légitime que la grande majorité de la population a choisi. Toutefois, en ayant fait de la question nucléaire un enjeu de souveraineté nationale, le régime a lié sa survie sur le plan intérieur à la réussite de son programme nucléaire civil pour le moment, car ce dernier est la dernière porte pour accéder au nucléaire militaire d’une façon indirecte
    Ainsi, la stratégie iranienne, qui prend la forme d’une fuite en avant, est jusqu’à un certain point l’aveu par Téhéran de sa crainte de voir sa sécurité mise à mal par les grandes puissances occidentales , Israël et les pays arabes en général . Les essais balistiques et l’instrumentalisation politique de son programme nucléaire constituent une base dissuasive concrète sur ses capacités de défense en cas d’une attaque suicidaire d’Israël et de leur soutient logistique des trois frères arabes (Arabie Saoudite, Jordanie et l’Egypte).
    Parmi les questions clés du programme nucléaire iranien figure la question. La question centrale en ce qui concerne ce dossier est de savoir s’il y avait un moyen de parvenir à une solution avec l’Iran. Car le régime iranien pour se maintenir a besoin de s’appuyer sur son aile radicale et donc tout recul sur la question nucléaire contribue à son affaiblissement et sa perte. Mais le régime se trouverait aussi dans une position perdante s’il refusait l’offre onusienne car la situation économique du pays, déjà faible, s’aggraverait encore plus sous l’effet d’éventuelles sanctions qui pourraient être annoncées. Comme tous les pays islamiques, pour l’Iran il ne s’agit pas là d’une dictature classique, mais d’une dictature théocratique qui cherche à exporter une révolution ‘radicale islamique’ et à faire de ce monde, un monde islamique sans frontière. Le monde actuel est, selon les iraniens, l’antithèse de ce qu’ils souhaitent et tentent de mettre en place. Il y a là une incertitude de cohabitation avec ce régime. Il ne faut pas penser qu’il cherche uniquement une garantie de survie, au-delà de ça il cherche a détruire certains régimes arabo-musulman lié au sionisme donc à Israël ; la stratégie iranienne est trop forte et c’est trop tard à la ‘ communauté internationale ?’ d’empêcher ce pays d’enrichir son uranium, c’est déjà fait avant que sanctions onusiennes commencèrent à pleuvoir.
    Conclusion
    Pour les ignorants et les pessimistes c’est peut-être une question de temps d’annoncer la perfection d’un nucléaire iranien née sous les contraintes, les P5 se contenteront d’un nouveau membre pour élargir le clan à P6 mais aussi mettre fin . Il a tenté de le faire par tous les moyens : le radicalisme islamique, le terrorisme et l’arme nucléaire, il a réussi, la fin justifie les moyens. Il va pouvoir ainsi contrôler la région du golfe Persique par le soutien des groupes radicaux dans différents pays et encercler l’artère vitale du monde libre en matière d’économie et du pétrole. Ce n’est pas leur seul but. L’objectif principal est d’exporter la ‘révolution islamique et instaurer la loi de Dieu sur terre, sous la terreur de l’arme de l’arme nucléaire.

    • Expert en énergie ----Journaliste indépendant
      Algérian Society For International Relations
  • 27 juillet 2010 19:42, par Haydar

    Algérian Society ? ou bien yahudy ?

  • 27 juillet 2010 23:01, par Grandjean

    Reprise 72 millions de $ par le gouvernement US, la société Iridium est cautionnée à hauteur de 1.8 milliards par la COFACE ! Cherchez l’erreur ...

  • 28 juillet 2010 23:17, par haydar

    Les impots servent aussi à financer la guerre en afganistan (avec des bavures de l’armée francaise tel que enfants blessés) voir wikeleaks à se sujet.

  • 29 juillet 2010 09:31, par Grandjean

    L’implantation de Rendon en France ne fait aucun doute, puisqu’en 2004, la société américaine W... ,implantée à Toulouse, a obtenu du Pentagone le marché de la coordination des activités de Rendon en Irak.

  • 6 août 2010 13:42, par Mark

    Puisque le problème de la dette européenne notamment devait éclore à un moment ou à un autre, est-ce que ces politiques de rigueur sont des solutions adéquates pour d’une part assainir les finances publiques des Etats et d’autre part diminuer leur dépendance vis-à-vis des marchés financiers ?
    Le coût socio-économique à moyen terme sera élevé mais existe t-il d’autres solutions ? Inflation par exemple ?

  • 13 août 2010 08:31

    CFO du GHL Acquisition Corp (IRDM) Thomas Fitzpatrick achète 10.000 parts de IRDM le 12/08/2010 à un prix moyen de 9,42 $ par action.

    GHL Acquisition Corp a une capitalisation boursière de 637,1 millions de dollars ; ses actions ont été négociées à environ $ 9,07 et avec un rapport P / S de 8,4.

    Métiers PDG récents :

    Acheter : CEO Matthew J Desch acheté 10.000 parts de stock IRDM le 04/06/2010 au prix moyen de 9.08. Matthew J Desch détient au moins 206.493 parts après. Le prix des actions a diminué de 0,11% depuis.

    Métiers des administrateurs et dirigeants récents :

    Acheter : Directeur Scott L Bok acheté 110.000 parts de stock IRDM le 07/06/2010 au prix moyen de 8,86. Scott L Bok détient au moins 855.435 parts après. Le prix des actions a augmenté de 2,37% depuis.

    Acheter : Directeur AB Krongard acheté 100,000 actions d’actions IRDM le 04/06/2010 au prix moyen de 9,13. AB Krongard détient au moins 240.421 parts après. Le prix des actions a diminué de 0,66% depuis.http://www.gurufocus.com/news.php?i...

  • 17 août 2010 23:28, par bobi

    si j’étais un terroriste (ce que je ne suis pas je précise), je rentrerais dans mon atelier gramme par gramme les 7 kg de plutonium qu’il faut pour faire une bombinette, sachant proche le résultat tous les grands chefs d’états m’ont rendu visite et quand la bombe a explosé de tous ces personnages il n’est plus rien resté... Boris Vian

  • 19 août 2010 15:57, par ad_82

    Hum, on dirait bien qu’Iridium essaie de se refaire, mais pourquoi diable faut-il une garantie d’État ? Je ne crois pas que l’État français ait tellement d’argent qu’il puisse se porter garant d’un projet américain au montant exorbitant !

    Je me rappelle très bien de la faillite d’Iridium a la fin des années 1990 ( http://www.liberation.fr/economie/0... ) ; si Iridium fait encore défaut c’est a l’État français de payer la facture de 1,8 milliard de dollars !!!

    De quoi faire plonger la dette publique dans des profondeurs abyssales !!

  • 30 août 2010 21:18, par DrMorisset

    Vive Bernard !!

  • 5 septembre 2010 22:55, par Grandjean

    Merci à Geopolintel d’avoir rappelé, à l’heure où la COFACE française garantit à hauteur de 2 Milliards d’Euros Iridium, quelle était la situation de cette société dans un passé tout récent. Le contribuable français sait maintenant où passe son argent ....

  • 7 septembre 2010 16:03, par martine

    arghhhhhhh un prêt douteux selon cette pétition trouvée sur médiapart, et pendant ce temps on essaie de sauver les retraites arghhhhhhhhh
    http://www.mesopinions.com/Non-aux-...

  • 8 septembre 2010 18:09, par taoopaipai

    Ils doivent se réjouir les généraux et agents, lorsque leur opérations psy/ops, leur attentats false flag fonctionnent (cf. l’histoire des deux agents britanniques déguisés en arabes tirant sur des gens qui se font attrapé par la police irakienne pour se faire libérer avec une centaine d’autres prisonniers par les tanks de sa « majestée » : http://www.youtube.com/watch?v=fCxq...).

    Je me rappelle comment les violence inter religieuses en Iraq ont pris une tournure catastrophique : ce fut le 2 mars 2004, lorsqu’un attentat très bien ficelé à endommager une mosquée très importante pour les chiites, en tuant au passage 171 personnes sans compter les blessés. Dès lors les sunnites et les chiites ont commencé à se massacrer allègrement. A la manière dont ca s’est fait, aux dégats, à l’effet de levier obtenu, je me suis dit que ca ne pouvait être que l’œuvre d’une main étrangère, experte, que la chose a été planifié magistralement afin de mettre à feu et a sang l’Irak,pour que ses citoyens et différentes milices s’entretuent au lieu de combattre l’envahisseur américain.

    Divide et imperat !

    Mais ont ils seulement une conscience ces agents et généraux ? Et qu’en est il de leur vie spirituelle ?

    A la rédaction, avez vous déjà aborder le sujet du projet MK Ultra(reconnu officiellement) et autres expériences visant à contrôler un être humain, du genre assassin sur demande, en fractionnant sa personnalité dès le plus jeune age à l’aide de toute sorte de drogues et tortures digne d’un mauvais film d’horreur style « Docteur Mengele à l’asile psychiatrique » (en : http://www.fmsfonline.org/hammond.html fr : http://quantumfuture.net/fr/greenba...) ?

  • 15 septembre 2010 18:56, par f6

    Des réseaux « gladio » en Italie et dans toute l’Europe de l’ouest sous haut commandement (secret) de l’OTAN... au 11 Septembre 2001 et ses développements, nous pouvons extraire une cohérence globale.

    Ces affaires nous démontrent (s’il en était encore besoin), que nos instituions sont pénétrées et perverties par des idéologues qui agissent à l’insu des peuples, donc en grand secret...

    De l’information à la compréhension globale, il y a un grand pas...
    De la compréhension globale, à la nécessité de l’action, il semble que le pas soit plutôt une longue marche...

    De l’anticommunisme primaire, au contrôle des citoyens, la constante est pourtant la même :

    • Empêcher par tous les moyens l’émergence des idéaux de solidarité et de partage, une posture et un idéal légitime des peuples et des laissés pour compte, qui constituent la plus grande part de l’électorat....

    Restaurer la souveraineté des peuples dépouillés de leurs capacités de l’exercer, sera sans aucun doute l’enjeu des batailles politiques à venir :

    Les peuples du monde en guerre contre leurs élites...

    Ou plus précisément , les élites occidentales en guerre contre leurs peuples...

    Charmant programme en perspective.

  • 2 octobre 2010 07:28

    Bonjour

    merci à M.Dortiguier pour cet article qui apporte des éléments peu connus sur le dossier yougoslave.
    La conclusion mériterait peut-être d’être un peu plus explicite aux yeux du lecteur lambda

    yasin

  • 7 décembre 2010 17:49, par SorryGuys

    « Obama a conscience de ces enjeux et il tente de nous dégager de cette impasse » :Il parait assez clair ce jour que tout les enjeux dont Obama à conscience correspondent au même agenda de va-t-en guerre que son prédecesseur, forcément ils ont exactement le même carnet d’adresse.
    A ses débuts de « faux black beau gosse redresseur de torts » je me faisais l’effet d’un Cassandre en reniflant un terrible menteur.
    Le coup du Prix nobel de la Paix (une honte intersidérale) m’a définitivement ancré dans mes positions. Quant à la suite...
    Le résultat aujourd’hui est une parfaite catastrophe, mais entre temps nous aurons entendu de bien beaux discours il est vrai. Cela dit j’attends son debriefing sur la fraude aux MBS, les escrocs seront ils innocentés après 11 ans d’arnaque à l’immobilier ?

  • 8 décembre 2010 12:31, par SorryGuys

    J’entends Mister Brzezinski s’inquieter de l’éveil politique des masses, et dire aussi "L’ère technétronique implique l’apparition graduelle d’une société plus contrôlée. Une telle société serait dominée par une élite, qui ne subirait plus les restrictions des valeurs traditionnelles.

    Il sera bientôt possible d’appliquer une surveillance presque continue sur chaque citoyen et de maintenir à jour des fiches complètes contenant chacune des informations les plus personnelles des citoyens.
    Ces fichiers seront sujets à une exploitation instantanée par les autorités.« Aussi, est ce à nous Français que vous reprochez un »complexe de supériorité=)
    Brave new world Aldous ? Appelez vous ce mode là de vos souhaits ou ferez vous partie du Maquis ? Last, but not least, your biggest joke I read in the grand Chessboard « It is also a fact that America is too democratic at home to be autocratic abroad ». Well America could probably be a real democracy in a // Universe, but your sentence is absolutely WRONG. Definitely count me on the other side, whatsoever, Mr Trilateral

  • 14 janvier 2011 03:12, par montague pratt

    Sublime, tout simplement : l’Union Européenne et le mondialisme merdeux en général sont des exemples quasi parfaits des Sociétés qu’il ne faut pas faire et le libéralisme mène toujours au fascisme !... Seul acquis qui nous reste ( et qui n’appartient à l’Europe ) , venu des deux cents ans d’Histoire qui nous précèdent, les Droits de l’Homme sont peut-être « mous », mais rien que le combat pour établir son premier article parmi le genre humain va certainement faire encore couler le sang de quelques générations !... Dans la civilisation internet qui est en train de se former, ces idéaux libertaires constituent la base d’une Sociale de pairs au sein de laquelle une Assemblée Constituante européenne pourrait s’organiser !...

    Jusqu’à présent, aucun projet politique sérieux ne s’est fait à la mesure du continent, et les idées de Jean Monnet ne furent que des tartufferies masquant de nouveaux pillages !... C’est plutôt le « pavillon noir » de Jean Laffite ( sauveur des US en 1815 ... et sponsor du Manifeste communiste de Marx en 1848 !...) qu’il y aurait lieu de brandir !... C’est de cette culture ( dominante, voire « trônante » ) édifiées à travers les « Temps Modernes » que surgiront les vraies solutions ... et non parmi ces « atlantiques » qui n’ont pas encore compris que Washington n’est pas une capitale européenne !...

  • 23 février 2011 19:56, par ATLAS

    Anthony Beevor a déclaré il y a un an, connaitre l’officier de l’Intelligence Service qui a organisé l’assassinat de Darlan...

  • 10 mars 2011 18:19, par Lebon sautron

    Bonjour,
    Je m’en rends compte que c’est dans les habitudes de Mr Michel Bréard de menacer les gens quand il veut qu’ils se taisent afin de mettre en place son coté malveillant.

    Dans l’affaire Lebon/ contre la CAPM de Toulouse.
    La sécurité sociale à frauder mon dossier par pratique et usage de faux, falsification de pièces, engendré de faux procès manipulation en tout genre que l’on ne peux imaginer sous les insultes de la DDASS, de la CPAM avec la compliciter immonde de 3 avocats, entrainant des préjudices graves sur ma santé, matériels, financiers et surtout moraux.
    Me Chasson Virgine, Me Doumbia Boubacar et Me Caséro Agnès qui m’ont dépouiller jusqu’au dernier centime. des plaintes ont été dépoées au parquet de Mr Michel Bréard qui à choisi volontairement de protéger des personnalités cites en pratiquant des menaces sur me personne en l’an 2000 il m’a tenu les popos suivant : vous ne gagnerez à aucun procès ayant un lien directe avec la sécurité sociale, le tribunal à l’intention de vous faire subir de graves difficultés en 2004 je distribuais des tracts je lui en ai donner un, il m’a demandé de l’attendre vers les bureaux de la régie, à coté de la porte des toilettes il n’a pas hésiter de me prendre par mon chemisier et me dire : Vous n’avez pas encore compris que vous ne gagnerez pas de procès à toulouse, ici aucun avocat ne pourra vous défendre et s’il faut vous..... pour vous faire taire on le fera.
    Est ce vous qui allez le faire lui ais-je demander ?
    Non m’a-t-il répondu ! dans ce cas c’est le tribunal qui s’en charge.
    Vous pouvez me croire que la peur était si forte que je suis rester un moment à ne plus savoir si c’était mon estomact qui avait déscendu dans mes boyaux ou si c’était mes boyaux qui étaient montés j’étais coincée mon intérieur formé un seul bloc.
    Pour protéger les récidivistes de la séc soc le tribunal à fait violation des article 3, 6, 14, 34 et 41 cela fait plus de 15 ans que je me bat pour retrouver mes droits qui ont étaient baffoués par le Tribunal de Toulouse Haute-Garonne vous pouvez visiter mon blog : louisesautron.unblo.fr
    sur Facebook ou encore sur Twiter.
    Louise Dpt 31

  • 16 mars 2011 06:43, par Mithra

    M Dortiguier, Je partage parfaitement votre analyse. Cette vague de révoltes populaires qui traverse la région a quelque chose de contrefait. Non pas qu’elle ne soit pas justifiée, loin là. Des décennies de répression, et d’injustice, de vassalités des dirigeants politiques ne pouvaient tôt ou tard que déboucher sur cette terrible explosion. Mais comment se fait-il que ces séismes politiques s’enchainent de la sorte ? Autre bizarrerie le seul pays arabe en révolte qui a mobilisé une intervention étrangère -en l’occurrence saoudienne et émiratie est Bahreïn. Seul état où les forces de sécurité tirent à bout portant sur les manifestants et qu’ils se laissent le plus allègrement du monde filmées est encore Bahreïn. Besoin de faire peur, de tâter le pouls aux manifestants, à leurs partisans dans des pays voisins, à l’Iran ...?!! .Et une dernière remarque : au facteur européen que vous évoquez si justement, j’ajouterais le facteur chinois : ces compagnies pétrolières et leur main-d’œuvre, désormais largement présentes en Afrique, gênent plus que tout autre chose l’Empire états-unien. Que ces troubles-fêtes prennent la poudre d’escampette, comme celà s’est produit en Libye, ne peut que réjouir l’oncle Sam. Bien à vous

  • 6 avril 2011 23:46, par Mark Hitti

    Assez rare pour être souligné que Zbigniw Brezezinski fasse une sortie médiatique hors du cénacle et en plus pour un média français. Cette intervention signifie t elle vraiment la fin de l’hégémonie américaine au Moyen-Orient ? Au ou contraire, elle ne fait que se transformer. Les dictateurs devenant des boulets pour les stratèges américains qui réclament plus de flexibilité pour les affaires régionales.

  • 24 avril 2011 18:55, par Mark Hitti

    Lorsqu’on analysera de façon lucide les révoltes et les différentes mouvements populaires qui surgissent ici et là dans le monde, beaucoup dans les pays arabophones, on pourra enfin mettre en corrélation le paradigme de crise économique internationale et celui de l’émergence d’un nouveau monde plus instable avec le déclin de l’occident.

  • 10 mai 2011 17:37, par Diogène Zola

    @ Louis Hugo

    « Le but est de privatiser ces systèmes pour transférer cet argent dans les circuits financiers, et le second avantage est d’étirer la société (accentuation de l’écart riches - pauvres) pour gagner en efficacité économique. »

    Pouvez-vous expliciter l’expression « efficacité économique » ?

    Je ne vois pas en quoi l’augmentation des inégalités est synonyme d’efficacité économique accrue, cela apparaît plutôt comme un argument fumeux pour justifier les inégalités.

    Pour moi, l’efficacité économique est l’optimisation des coûts d’approvisionnement, de production et de distribution. Cela n’a rien a voir avec la répartition des profits réalisés sur les richesses produites.

    Merci d’éclairer ma lanterne.

  • 10 mai 2011 23:16, par L.Hugo

    @ Diogène Zola

    L’augmentation des inégalités permet malheureusement, au détriment des classes populaires, aux riches (entreprises, particuliers) d’être encore plus riches. Les investiments et les retours sur investissement sont mieux ciblés, plus restreints et donc plus juteux pour ceux qui bénéficient du
    système capitaliste, d’où le sens d’efficacité dans la phrase citée.

  • 11 mai 2011 01:30, par Diogène Zola

    Un euro fort, c’est aussi des importations moins chères donc une facture énergétique bien plus faible que s’il fallait 1,40 euros pour acheter 1 dollar... avec le pétrole a 100 $ le baril, c’est un avantage compétitif pour la zone euro dont il faut tenir compte.

    « Toute médaille a son revers, plus grande est la face, plus grand est le dos »

  • 14 mai 2011 17:44, par Salam-Shalom

    « Il est prévu que M. Netanyahou vienne à domicile adresser des remontrances à M. Sarkozy. Sans doute pour le prévenir qu’il fera bloquer sa réélection l’an prochain, en 2012. M. Netanyahou en a vraiment le pouvoir et M. Sarkozy le sait, tout comme d’ailleurs M. Obama… »

    Pouvez-vous expliciter en quoi Mr Netanyahou a le pouvoir de bloquer la réélection de Mr Sarkozy ? La communauté juive Française est approximativement de 600 000 membres (soit 1% de la population) et a pu abandonner le soutien inconditionnel à Mr Sarkozy lors de l’épisode de la « chasse aux Roms » qui rappelle les heures les plus sombres de la collaboration.

    Insinuez-vous que le remplaçant de Mr Sarkozy pour promouvoir les intérêts Américains et Israéliens (enfin les intérêts des « faucons » de ces deux pays, pas de leurs peuples) serait Mr Strauss-Kahn ? Cela n’aurait rien d’étonnant quand on voit par quel matraquage médiatique il nous est imposé comme « sauveur ».

    En tous les cas, merci pour votre article, et je me joins à vos souhaits de paix juste d’UN pays pour DEUX peuples, car c’est la seule garantie pour chacun des deux peuples d’avoir une « assurance-vie » à moyen terme. La laïcité apparaît dès lors comme résolument moderne, garante de l’égalité et de la neutralité de l’Etat envers chacune des 3 religions de « Terre Sainte »/Israël/Palestine.

    Je me permets de suggérer en plus le déménagement du siège des Nations Unies à Jérusalem. (on peut rêver !) cela motiverait les diplomates à travailler à la paix...

    Le peuple Juif a le droit d’exister, tout autant que le peuple Palestinien, mais ce droit n’autorise pas à commettre des crimes de guerre de quelque côté que ce soit, car si les extrémistes juifs et arabes sont alliés objectifs, (le but commun étant la poursuite de la guerre et la radicalisation des opinions de leurs populations) le prix à payer est toujours pour les populations innocentes.

    Vive la paix !

  • 16 juin 2011 11:57, par A-J Holbecq

    Merci de citer mes calculs que vous pouvez trouver réactualisés sur la page
    http://monnaie.wikispaces.com/Arnaque

    Pour résumer , en euros constants valeur 2010 :

    • Les soldes primaires (sans intérêts) des budgets des Administrations publiques sont sensiblement en équilibre moyen sur la période 1980 – 2008.
    • Les déficits presque systématiques des budgets des Administrations publiques sont dus aux intérêts qu’il a fallu payer et qui représentent maintenant le second poste budgétaire après l’enseignement.
    • Fin 1979, la dette, déjà injustifiable, était de 243 Md€ (21% du PIB) ; Fin 2010, la dette s’établit à 1591 Md€, 82% du PIB !
    • Entre 1980 et 2010 la dette a augmenté de 1348 Md
    • Nous avons, sur cette période, payé 1 408 Md€ pour les seuls intérêts : 125 millions par jour en moyenne, 5 millions par heure !
    • Ces intérêts (que nous avons du emprunter) ont, par effet boule de neige, grossi la dette.
      Si nous n’avions pas eu à payer ces intérêts la dette publique serait de 194 Md€ ( 10% du PIB ) , plus faible aujourd’hui qu’en 1979 !
  • 19 juin 2011 15:24, par gabbby

    1300 milliards d’Euros ! C’est ce que la France à payé d’intérêts aux financier du monde entier depuis 1973, date à laquelle la loi Pompidou-Giscard-Rothschild (Pompidou ayant été directeur de la banque du même nom) à été votée, forçant l’état à emprunter aux marchés financiers avec intérêt au lieu d’emprunter à sa banque centrale sans intérêts.

    Sachez-le : l’impôt sur le revenu ne sert qu’a payer les intérêts de la dette, même pas le capital ! Voila l’origine de la crise : sans cette loi, nous ne serions pas endettés et serions probablement pas sortis des 30 glorieuses ni de l’état providence.

    Quand vous empruntez pour acheter une maison avec hypothèque, si vous n’arrivez pas à rembourser votre prêt, la maison appartient à votre banque : depuis que les états sont contraints d’emprunter aux marchés financiers à cause des lois mises en place par les lobbyistes de la haute finance depuis plus d’un siècle, c’est le même principe qui s’applique aux services publiques. On endette généreusement les états dans le but de s’accaparer toutes leurs activités légitimes (santé, éducation, énergie, télécommunication, transport, etc).

    Cette stratégie explique également pourquoi de nombreux pays du sud, ayants empruntés au FMI et à la banque mondiale, perdent toutes leurs ressources naturelles : ils empruntent pour financer leur soi-disant développement, et quand ils ne peuvent plus rembourser car ils en sont structurellement incapables, les financiers, qui possèdent aussi les grandes entreprises de matière premières, se font payer en nature (pétrole, bois, métaux, etc). Le colonialisme financier à remplacer le colonialisme impérial. Ceux qui résistent à ce schéma exploitent eux-mêmes leurs ressources naturelles, mais ils sont systématiquement déstabilisés, pris pour cible militairement et médiatiquement, en vue de les soumettre à ces mécanismes (Chine, Venezuela, etc) alors que les plus obscures dictatures se pliants à la règle peuvent continuer d’exister dans l’indifférence générale quand à la pauvreté et la répression de leurs peuples, leur terrorisme latent (pays du Golfe).

    La plupart des économistes sont des court-termistes, et se gardent bien de nous expliquer la création de la FED (qui est un cartel de banque privé, en aucun cas un organisme publique), de la BCE (qui est basée sur le modèle de la FED), et les mécanismes qui permettent de subordonner toute le politique aux intérêts de la finance.

    Les états riches et industrialisés sont les prochains sur la liste des pays qui vont être pillés, dont toutes les prérogatives étatiques vont être systématiquement privatisées. Et cela avec le concours des médias, puisque les actionnaires de nos médias sont ces mêmes financiers (d’ou l’importance cruciale de préserver la liberté d’internet).

    Toutes ces gesticulations politiques, ces manifestations d’indignés, seront vaines tant qu’on ne redonnera pas aux états le contrôle de leur monnaie et la capacité de financer leurs économies et leurs services publiques sans intérêts.

    Les financier aujourd’hui n’ont que faire de nos manifestations et de notre lente descente en enfer : ils ont la maitrise de la monnaie pour eux, et c’est ce qui explique qu’ils n’ont aucun soucis à se faire et que bien au contraire, la crise et les guerres leurs permettent de s’enrichir d’avantage !

    Si vous voulez réellement comprendre comment le monde fonctionne, vous devez comprendre ce qu’est l’argent et comment il est créé, et qui en maitrise sa création. Et il faut également comprendre les liens entre les monnaies, les matières premières et l’investissement militaire. Toutes les guerres sont soutenues par des intérêts privés – on peut même affirmer que sans les intérêts privés, il n’y aurait pas de guerres - nos deux guerres mondiales n’aurait pas pu se faire sans le concours d’intérêt privés et l’aide de la finance ! Après le désastre que cela représente, on prends conscience qu’ils n’ont absolument aucune considération pour l’être humain : ce sont eux qui pilotent les états par la monnaie ainsi que les médias par le capital.

    Ce fait est systématiquement écarté des livres d’histoire, alors que c’est précisément l’origine autant que les moyens de la guerre. Dans ces mêmes livres, la crise économique écuelle sera également présentée comme une fatalité, alors qu’elle ne l’est absolument pas.

  • 19 juin 2011 21:37, par aboufadhel

    De grâce laissez le soleil se lever après l’aube de l’odyssée en Libye !

    Certes le président sarkozy a joué un coup de poker gagnant à Benghazi en devançant les britanniques, italiens, turcs et américains et neutralisé les brigades meurtrières de kadafi mais aujourd’hui après 90 jours d’actions conjointes avec l’OTAN rien n’est encore joué…
    Le doute règne de plus en plus surtout que dans le territoire libéré sévit actuellement des difficultés immenses touchant l’alimentation, les médicaments, l’approvisionnement en fuel et munitions et autres alors que l’argent libyen est encore dans les caisses occidentales.
    A quoi sert ce ralentissement ?
    Tous les voyants sont au rouge et les analystes perplexes quant au double jeu mené
    par les USA et consorts ;
    Les puissances participantes veulent répandre un sentiment de chaos sécuritaire imminent touchant les pays riverains tels que l’Algérie , le Maroc, la Mauritanie
    et certains pays du sahel ; en les raquettant afin de bénéficier de certaines concessions telque le siége de l’AFRICOM ou une relance économique bloquée pour des raisons historiques….
    Seule la France ( DST et DGSE) peut faire la différence entre les cellules AQMI et les jihadistes autochtones faisant partie de la révolution libyenne et de ce fait n’était-il pas opportun d’en faire l’écho chez leurs alliés ?
    Pourquoi n’a-t-on pas armé les révolutionnaires libyens ?
    Ne méritent –ils pas en tant que partenaires méditerranéens, de se libérer par eux mêmes du joug de leur tyran ?
    En laissant planer le doute et le stat æquo , les alliés courent et font courir le risque aux pays riverains et à leurs pions des forces spéciales et de leurs sous traitants , de prises d’otages ou de bombardement par des ogives chimiques ou biologiques tirées grâce à des vecteurs SCUD ….
    Le risque majeur n’est pas la prise d’armes antiaériennes (sam7 ou autres) par les éléments d’AQMI mais plutôt l’appropriation d’une manière ou d’une autre de recharges de gaz sarin, de conteneurs de gaz moutarde ou d’agents microbiologiques
    Indétectables et facilement transportables par le biais de quelques migrants acheminées en Europe ;
    mel ; geopoliyicarab@aol.com

  • 11 juillet 2011 19:54, par ettaieb

    Juste pour applaudir l’auteur de cet article que j’ai trouvé juste,précis, détaillé et neutre dans ses analyses.
    Merci

  • 13 juillet 2011 13:02, par David

    Merci pour cet article, tout simplement.
    Je m’en vais commander quelques livres du général pour creuser un peu ma faible connaissance de cet homme.

  • 28 juillet 2011 12:35, par aline

    Vous connaisssez, naturellement, la grande épopée de Lawrence Durrell intitulée le Quatuor d’Alexandrie. Dans cette vaste fresque en quatre volumes, quatre personnages (Justine, Balthazar, Mountolive et Cléa) racontent quatre fois la même histoire, mais vue à travers sentiments de chacun des protagonistes, leur point de vue propre et surtout une vision différente du sens des faits et des gestes des autres personnages.

    Quid d’un Quatuor de Damas ? Quelle est la bonne distance pour comprendre les évènements de Syrie ? Celle du diplomate anglais Mountolive, qui rappellerait l’histoire de la Syrie depuis les croisades ? Celle de Justine, la maîtresse juive du narrateur, qui se trouve dans la situation du Fabrice à Waterloo dans la Chartreuse de Parme ? Celle de Cléa, l’artiste, qui a ses entrées dans les allées du pouvoir et qui croit tout comprendre à partir des bribes qu’elle capte ici et là ? Celle du révolutionnaire Balthazar, l’homme de terrain ? Le point de vue d’où l’on parle est important. C’est pourquoi j’ai bien conscience que ce qui suit est le fruit de ma propre subjectivité.

    Vous insistez beaucoup sur les influences extérieures dans les affaires de Syrie et vous remontez même jusqu’au général Gouraud en 1919. Les complots souterrains sont une donnée permanente des relations entre Etats. Il suffit de lire les mémoires de Talleyrand pour s’en convaincre. La présence ridicule de notre ambassadeur et de celui des Etats-Unis dans un cortège accrédite ce point de vue, mais je pense qu’il s’agit là d’une péripétie absurde, bien digne de notre politique étrangère en lambeaux, mais pour ma part, je pense que la cause profonde des évènements actuels en Syrie est avant tout syrienne.

    Le 25 juillet 2011, le gouvernement syrien a adopté un projet de loi autorisant enfin le multipartisme pour « permettre l’alternance » du pouvoir en Syrie. Comment appelle-t-on un pays dans lequel l’alternance du pouvoir était interdite ? Une monarchie absolue ou une dictature.

    En février 2011, un Bachar El Assad , sûr de lui, affirmait que la Syrie était à l’abri des mouvements qui secouaient la Tunisie et l’Egypte en raison de sa politique étrangère « honorable » et de sa non soumission à l’axe américano-sioniste. Bachar aurait dû mieux connaître son peuple et comprendre qu’une politique étrangère habile ne peut faire oublier une vie quotidienne de plus en plus insupportable qui génère une vraie demande de changement ; il aurait dû prévoir que la contamination de la révolte sociale et politique était inévitable et anticiper. Gouverner, c’est prévoir.

    Un des réels avantages de la démocratie, c’est que les maffieux et les corrompus ne peuvent s’enkyster durablement dans les tuyaux du pouvoir. La corruption a besoin de la durée pour établir ses réseaux et se « légitimer ». Or, les Syriens étouffent sous le trop long règne du père et du fils. Ils sont peu accessibles à des considérations de géopolitiques et comme tous les peuples de la terre, veulent avant tout des réformes et plus de justice sociale. Ils sont dégoûtés par une corruption omniprésente et étouffent sous la poigne de fer des services sécuritaires omniprésents hérités du père de l’actuel dirigeant. Un parti unique, représentant une petite tribu et un mouvement religieux au pouvoir depuis un demi-siècle, ne pouvait que finir par devenir insupportable.

    Or, les Assad et leur parti militaro-religieux héréditaire sont au pouvoir depuis 1963. Il suffisait d’un prétexte ou d’une étincelle pour mettre le feu au pays, point n’était besoin d’un complot. Si Bachar avait été assez fin politique et avait étudié la Révolution française, il aurait promulgué son projet de loi sur le pluralisme des partis le 25 février 2011 et non alors qu’il était pris à la gorge et il aurait entrepris dare-dare des réformes profondes de son régime dès le début des mouvements de Tunisie et avant que le peuple sorte dans la rue. Mais un pouvoir absolu rend aveugle et sourd. Le 11 juillet 1789, Louis XVI limoge Necker, le 14 juillet 1789, c’est la prise de la Bastille. Certains historiens pensent que les deux évènements sont liés.

    Quand le peuple est dans la rue, tout est toujours trop peu et trop tard. Le temps des réformes est passé. On entre dans le temps de la révolution. L’aspiration à la justice et à la liberté sont « totalitaires » au sens où le peuple veut tout et tout de suite et aucune considération de géopolitique ou de prudence n’a de prise sur les demandes d’un peuple en colère, de plus en plus exigeant au fil des répressions et des capitulations du pouvoir.

    Sur 14 millions d’habitants, il n’était pas impossible de rassembler un million de sympathisants du régime en place autour d’un gigantesque drapeau. Issus principalement de la classe moyenne de Damas chouchoutée par le pouvoir ils crient leur amour pour leurs dirigeants tout en défendant leurs avantages. Mais aucune conspiration extérieure n’est en mesure de jeter dans les rues de toutes les autres villes du pays, depuis trois mois, jour après jour, les centaines de milliers de manifestants les plus pauvres et les plus revendicateurs : les innombrables laissés- pour-compte qui font les révolutions.

    A quoi servait la pléthore de forces de police, de sécurité ou de contre-espionnage sans compter une armée de composition tribale et dévouée au pouvoir, si tous ces organes de répression se sont révélés incapables de localiser et de maîtriser quelques groupes marginaux violents, manipulés ou non, qui s’agrègent inévitablement à toutes les manifestations populaires , comme on le voit également en France dans toutes les manifestations ? Par la force des choses, d’innombrables circonstances intérieures sont sources de mécontentement et peuvent être qualifiés de « complot » : retour des salafistes d’Irak, luttes intestines entre tribus et mouvements religieux accusés d’être manipulés tantôt par l’Iran, tantôt par le pays des Saoud. Je n’oublie pas les tentatives des pays occidentalo-sionistes de pousser leurs pions et de profiter de l’affaiblissement du pays.

    Tout cela augmente la confusion générale, mais seul un corps social et politique malade permet aux influences parasitaires parallèles de prospérer. C’est faire injure aux Syriens de considérer qu’ils sont assez stupides pour accepter de mourir pour l’Iran, pour l’Arabie ou pour tel ou tel exilé, marionnette des Américains.

    Quand la foule brocarde le pouvoir en chansons dans les défilés, la situation des dirigeants devient périlleuse. On se souvient du « Ah ça ira… ».

    « Bachar tu n’es pas des nôtres. Prends ton frère Maher, et lâche-nous »
    « Prends le parti Baas avec toi et prends la porte, il y a la liberté qui y frappe »
    « Maher, idiot, agent des Américains, le peuple syrien tu ne le soumettras pas. »
    « Bachar, le sang des martyrs n’est pas bon marché, le feu que Dieu a allumé dans nos cœurs emportera le système et châtiera les criminels.
    Allez dégage Bachar. »

    Entre chaque couplet est repris le refrain :
    « Yallah irhal ya Bachar » (« Allez dégage Bachar ! »).

    On remarque que la foule reproche au pouvoir son pro-américanisme, alors que c’était l’élément politique qui semblait le plus positif et que Bachar lui-même mettait en avant. Est-ce là une forme de lucidité du peuple que sa classe dirigeante pensait pouvoir lui cacher ? Il est des humiliations que le peuple ressent plus profondément que ses dirigeants. Je pense au bombardement des installations militaires par l’aviation israélienne entrée dans le pays comme dans un moulin.

    En effet, Israël s’est très bien accommodé de Bachar. Un pouvoir fort à ses frontières, même s’il s’affiche comme hostile en paroles, lui convient parfaitement. Seule la démocratisation du monde arabe lui fait peur, car elle seule est porteuse de principes et d’exigences universels. Or, Israël a horreur des principes universels et revendique une « morale » privée - une immoralité, dirons-nous – qui lui permet de poursuivre la colonisation de la Palestine. C’est ce qu’expriment les paroles la chanson ci-dessus.

    Le pouvoir ne s’y est pas trompé. L’auteur de cette chanson a été assassiné. Egorgé.

    Amitiés

  • 3 août 2011 20:53, par Aline

    La dette publique exponentielle trouve son origine dans la loi Pompidou-Giscard (dite aussi loi Rothschild), du 3 janvier 1973 . Cette loi oblige les Etats à se comporter comme des particuliers et à emprunter auprès des banques, moyennant un taux d’intérêt. Autrement dit, l’Etat abandonnait sa fonction régalienne et castrait sa banque centrale.
    Raymond Barre, notre « génial économiste », en a rajouté une couche en 1976, en décidant que l’État paiera les intérêts de sa dette au-delà du taux d’inflation. Ce faisant, il a placé l’État au service des créanciers.
    Et voilà le résultat.
    Amicalement,
    Aline

  • 30 août 2011 01:12, par Marc45

    On peut savoir qui est cet homme, cela crédibiliserait un peu le discourt.

  • 30 août 2011 08:36, par florence
  • 30 août 2011 11:35, par Marc45

    Très bien, merci. Il s’agit donc de François Asselineau. Sont exposé manque parfois un peu de rigueur et de documentation mais il n’a pas tord. Je vais conseiller cette vidéo à des amis, cela fera un bon sujet de débat. Merci.

  • 30 août 2011 11:36, par Marc45

    SON exposé ... je ne suis pas réveillé.

  • 30 août 2011 21:12, par européen

    Très bon article. Maintenant, écoutez la video de John Perkins, se présentant comme assassin économique (employé du gouvernement américain) et fier de son travail. Un texte joint résume l’affaire, que l’on peut conserver et diffuser.
    Remontez sur la page de Geopolintel.

  • 31 août 2011 10:32, par Simplet

    Vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué : Deux cas possibles : Le vendeur est sincère, malheureusement personne même lui ne connaît l’avenir. Deuxième cas, encore plus fréquent : Le vendeur disparaît après l’encaissement.
    En politique, sarkozienne notamment, l’effet d’annonce consiste à réaliser le centième de ce qu’il est souhaitable de faire pour le pays, puis de dire « le gouvernement travaille intensément, il a engagé la grande réforme tant attendue et d’ailleurs promise avant les élections, les premières mesures ne tarderont pas à faire sentir leurs effets, chacun en tous les cas peut voir que nous allons dans la bonne direction ». Variante : « la sortie du tunnel est en vue ». Une illustration en est bien la loi prévoyant en France le referendum d’initiative populaire, conditionné de telle façon qu’il est rendu impossible. Non seulement Sarkozy, c’est l’antiFrance, mais en plus il se paye la tête du pays.

  • 5 septembre 2011 01:20, par Emilie

    J ai perdu mon papa dans cette explosion et depuis 22 ans pas un jour ne passe ou je ne pense pas a lui ; Pour autant des experts et des psychologues qui nous ont rencontre mon petit frère et moi alors que nous n étions encore que des enfants, en ont déduits que nous n aurions aucune peine, ni tristesse car nous n avions pas eu le temps de connaitre notre pere. Je venais de fêter mes 2 ans la veille et lorsque je regarde la vidéo de mon anniversaire je ne peux m empêcher de me dire que l on nous a enlever un pere formidable a mon frère et moi et qu en plus de la peine de ne pas avoir pu le connaitre davantage, vivre des moments de la vie de tous les jours, lui montrer ce que l on est devenu pour lui et notre mère, je ne comprends pas que l on nous inflige en plus de ça des mensonges cachant la corruption politicienne qui n assume pas ses erreurs et nous prennent clairement pour des abrutis je ne peux que crier ma rage et je souhaite a ces personnes telles que les juges d instruction entre autre, que l on ne leur infligent jamais une pareil souffrance. Pendant plus de 22 ans, j ai vu ma maman pleurer la perte de son mari, son Grand amour comme au premier jour, j ai également vu mon petit frère pleurer tous les jours en ne comprenant pas pourquoi lui n avait pas eu la chance de connaitre et grandir aux cotes de son papa !
    Alors j espère réellement qu un jour, la lumière sera faite au Grand Jour sur la cause exacte de ce
    drame qui a bouleverser notre vie et que les responsables reconnaitront devant tous leur erreurs (bien que je pense que cela soit trop illusoire)
    Je t aime mon papa d amour, qu est ce que tu me manque :-( tu est et restera la plus grande
    tristesse de ma vie. <3 A toi qui était un mari et papa gentil, attentionné, dévoue, et généreux. On t aime et on te t oubliera jamais !

  • 18 septembre 2011 00:41, par Rémi

    Bonjour,
    moi je ne suis pas scientifique ni autre mais j’ai de la famille proche (mon père et mon oncle) qui ont travaillé dans l’usine azf dans le domaine de la maçonnerie. Je peux donc seulement vous donnés quelque éléments.
    Tout d’abord le sol du hangar 221 était refait depuis peu donc la dalle de béton n’était pas vétuste comme on a pu l’entendre... ensuite les tonnes de granulé qui y étaient entreposé avaient été déplacé à coup de tractopelle.
    Ensuite lors de travaux dans le sol il n’était pas rare de tomber sur des gros câbles qui n’apparaissaient nulle part sur les plans... souvent ces câbles était désaffectés car aucun courant ne les traversés.
    Toujours lors de travaux au sol il était arrivé de trouvé d’ancien obus datant de la guerre car le site a était bombardé dans le temps.
    Ensuite mais la plus du coté de la fabrication et non du stockage il y avait de temps à autre des fuites soit de liquide polluant le sol soit volatile... pouvant peut être rendre le sol ou l’air plus conducteur...
    Voila si certains de ces éléments peuvent vous aider dans vos recherche et vos hypothèse.

    Si qqn peut vraiment dire ce qu’il c’est passé ce jour là ce serait une libération pour tous les toulousains qui ont vécu ce drame car étant toulousain je n’attends rien de l’état qui pour moi ne dira jamais la vérité.

    Cordialement.

  • 21 septembre 2011 14:28, par COURTY Alain

    Ancien élève de l’école de chimie de Toulouse,dans la même classe que Monique et André Mauzac, je souhaiterais que vous fassiez parvenir ce message de sympathie à Monique en ce dixième anniversaire.

  • 27 septembre 2011 22:05, par François S.

    « Peut-on encore espérer que le procès en appel (qui s’ouvrira le 3 novembre prochain), prétendant comme le premier faire la lumière sur l’événement, permettra d’approfondir tous ces points ? »

    Tant que l’exécutif continuera de maintenir le judiciaire sous tutelle, la réponse est non !
    Mais la « fronde » d’une magistrature exaspérée, pourrait trouver là une belle opportunité de restaurer un peu de son indépendance...
    Ne préjugeons pas de ce que pourrait réserver ce procès.... espérons !

  • 1er novembre 2011 00:12

    Que penser de la crédibilité de ce message lorsque l’analyse technique comporte des fautes évidentes (cet engin n’a rien de balistique, c’est un missile de croisière). La portée officielle de ce type d’engin est bien inférieur au 300 Km (annoncé à 250). Il n’y a eu aucune infraction de la part de la France ni de la Grande Bretagne, donc aucun problème. L’approche du document mis en pièce jointe est elle aussi assez approximative.

    Du travail journalistique à approfondir.

  • 2 novembre 2011 21:02, par dortiguier

    Merci Jean-Michel Vernochet, et laissez moi ajouter que je ne crois plus du tout à cette origine de Khadafi que j’ai entendue raconter, de même que l’histoire du capitaine Preziozi tombé sur le Front de l’Est au service de l’Armée Rouge ! C’est une histoire ancienne, mais je crois que ce sont des intoxications, de même que ces témoins à la Télé en question : cela s’inscrit dans un cadre de soulèvement des « masses arabes » dont la honte aura été de laisser ce Khadafi seul devant l’adversité.
    Il y a des peuples qui abandonnent la scène de l’Histoire, quitte à y retourner, soit, mais depuis 1916 et la première révolte arabe, jusqu’à ce « printemps », seul le résultat compte : l’installation des étrangers ; cela me fait songer à ce que l’on dit du Prophète qui serait mort quasi abandonné. C’est une victoire géopolitique anglo-américaine considérable qui a réveillé la Russie et la Chine
    Le sens immédiat de ce printemps est de porter un coup contre l’Iran et de se porter aux frontières des deux derniers Empires qui échappent au Globalistan !

  • 2 novembre 2011 22:15, par No

    250, 300, 350, 500 km ?

    http://www.nti.org/db/china/mtcrorg.htm

    Le site (en anglais) ci-dessus estime à 500 km la portée de ce type de missile. C’est pas parce que Wikipedia mets 250 qu’il faut y croire ...

    De plus si la technologie déstabilise la région qui peut dire que ce n’est pas un risque géopolitique ?

  • 4 novembre 2011 07:59, par Like

    Bonjour, l’article contient une erreur concernant la guerre de Chypre, en effet celui-ci laisse croire que la Turquie est intervenue unilatéralement dans l’ile or il n’en est rien. En juillet 1974, les colonels grecs font un coup d’Etat à Chypre et renverse le gouvernement dans le but de rattacher l’ile à la Grèce et de réaliser ce que les Grecs appellent l’Enosis. Dans ce but depuis un moment les Turcs subissent différentes violences, déplacements et massacres, dont le plus meurtrier et celui dit du « Noël sanglant ». A la suite de ce coup d’Etat grec la Turquie qui était une des puissances garantes de l’indépendance de Chypre et comme lui permettait les traités intervient militairement et libère la partie turque de l’ile. Concernant les 4000 civils grecs tués, j’aimerais avoir vos sources car nulle part je n’ai lu rien de tel. Cordialement.

  • 14 novembre 2011 17:13, par Stilgar

    Je ne suis pas du tout d’accord avec la « note 3 », car la BCE possède bien un pouvoir de création monétaire comme toutes les banques centrales : ce qui se passe c’est que les articles des traités de l’UE lui empêchent d’utiliser ce pouvoir au même niveau que la FED ou d’autres banques centrales

  • 14 novembre 2011 19:42, par aline

    Il n’y aura pas de passage à l’acte sous forme de bombinements des installations nucléaires iraniennes tout simplement parce que les aboyeurs n’en ont pas les moyens.

    Le molosse en chef fait son maximum pour exciter les USA en espérant que les toutous européens suivront, comme d’habitude. Mais l’état-major américain n’en veut pas, Obama n’en veut pas et le rodomontades de Clinton sont à usage interne et destinées à calmer les Israéliens. Les Européens n’en veulent pas ; tout ce beau monde étant englué dans des problèmes financiers et sur le point de couler n’a ni les moyens financiers, ni les moyens militaires d’une guerre quasiment aux antipodes. Ce n’est pas le moment de pousser le baril de pétrole à 200$, 300$ ou plus si l’Iran bloque le détroit d’Ormuz. En plus, faut-il accepter de sacrifier la Ve flotte qui croise dans la région et les garnisons américaines qui pullulent dans les pays du Golfe ?

    Israël et ses acolytes utilisent des moyens beaucoup plus pervers pour nuire à l’Iran : des blocages financiers, mais l’Iran réussit à utiliser des banques turques ou russes et les Chinois ne vont sûrement pas accepter de perdre 25% de leur approvisionnement en pétrole . De plus l’Iran, pour l’instant observateur, est sur le point de devenir membre de l’organisation de Shangaï, ce qui supposerait une solidarité de la totalité de ses membres. Autrement dit les « attaquants » potentiels trouveraient en face d’eux, pas seulement l’Iran , le Hezbollah, les shiites irakiens et la Syrie, si elle est encore debout, mais la Russie, la Chine, l’Inde et plusieurs républiques d’Asie centrale. Vous voyez la tête d’un Occident qui peine à venir à bout de paysans afghans trouver en face de lui quasiment toute l’Asie ! Même les dirigeants occidentaux, qui ne nous inspirent pas le moindre respect, ne sont tout de même pas aliénés à ce point.

    En fait, la véritable guerre contre l’Iran est secrète et vicieuse : elle porte sur l’inoculation de virus informatiques dans les systèmes d’exploitation, l’assassinat de savants, le financement de groupes dissidents, etc. etc. L’explosion récente d’un dépôt d’armements des gardiens de la révolution n’est certainement pas accidentelle.

    Israël aboie, la caravane passe et la guerre continue, mais dans l’ombre.

  • 17 novembre 2011 04:13, par Ivo Cerckel

    EXTRAIT

    En 1964, deuxième alerte : La France réclame aux Etats Unis la conversion en Or de ses réserves en Dollars.
    Un an plus tard, le Général De Gaulle dénonce brutalement un système qui permet aux Etats Unis de financer leur développement grâce au déficit de leur balance des paiements et d’investir en Europe sans bourse délier.

    FIN DE l’EXTRAIT

    Cette deuxième alerte était-elle avant ou après la Décision du Conseil CE du 8 mai 1964 relative à la collaboration entre les États membres en matière de relations monétaires internationales ?

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ...

    DÉCISION DU CONSEIL du 8 mai 1964 relative à la collaboration entre les États membres en matière de relations monétaires internationales (64/301/CEE)

    LE CONSEIL DE LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE,

    vu le traité instituant la Communauté économique européenne et notamment ses articles 105 paragraphe 1 et 145 premier tiret, vu la recommandation de la Commission en date du 19 juin 1963,

    vu l’avis de l’Assemblée (1),

    vu l’avis du Comité économique et social (2), considérant qu’il y a lieu d’assurer une étroite coordination des politiques des États membres en matière de relations monétaires internationales et que la méthode la plus appropriée pour assurer cette coordination consiste à procéder aux consultations nécessaires au sein du comité monétaire,

    DÉCIDE :

    Article premier

    Des consultations ont lieu au sein du comité monétaire au sujet de toute décision et de toute prise de position importantes des États membres dans le domaine des relations monétaires internationales et concernant en particulier : (1) JO nº 24 du 8.2.1964, p. 409/64. (2) JO nº 38 du 5.3.1964, p. 652/64.

    le fonctionnement général du système monétaire international

    le recours par un État membre à des ressources mobilisables dans le cadre d’accords internationaux ;

    la participation d’un ou de plusieurs États membres aux actions importantes de soutien monétaire au bénéfice de pays tiers.

    Article 2

    Les États membres n’adoptent les décisions et prises de position susvisées qu’après intervention des consultations visées dans l’article premier, à moins que les circonstances et, notamment, les délais d’adoption ne s’y opposent.

    Fait à Bruxelles, le 8 mai 1964.

    Par le Conseil

    Le président H. FAYAT

    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ...

  • 17 décembre 2011 09:49, par Olrik

    Un questions à Léon Camus après son brilliant article : pensez vous au regard de la proposition russe à l’ONU condamnant la violence en Syrie, que Moscou est entrain de lacher la Syrie pour faire taire le tollé sur les élections législatives soi disant truquées ?

  • 19 décembre 2011 07:47, par Camus

    L’un de mes prochains articles ( à paraître en fin de semaine) répondra à cette question ! En tout état de cause la présentation qu’ont fait les médias du projet de Résolution russe est déformée, il suffit de voire qu’elle a été la réaction du représentant français aux Nations unies pour s’en rendre compte...
    L.Camus

  • 19 décembre 2011 11:33, par Yapi

    Au vu de l’évolution des relations internationales, on comprend mieux l’acharnement de l’empire occidental contre ce pays africain dont le dirigeant, Laurent Gbagbo, avait commis la faute impardonnable d’afficher la supposée souveraineté de son pays. La France ne pouvait pas tolérer que la Cote d’Ivoire, poids lourd de le CEDEAO (ex AOF), finisse par quitter l’assujettissement monétaire du franc CFA, sous produit du trésor Français. Ainsi la monnaie de l’Afrique francophone peut être dévaluée selon les besoins de la France, afin de pouvoir toujours accéder a des matières premières a vil prix, dont l’uranium tchadien qui permettra sans doute de renflouer les comptes d’AREVA. On est bien loin des fantasmes de guerre ethnico-religieuse qu’on nous sert au JT de 20h !

    Pour qui souhaite comprendre les divers aspects de cette sombre histoire, je conseille vivement le dernier livre de Charles ONANA, dont le titre évoque celui de cet article : « Cote d’Ivoire, Le Coup d’Etat. »

  • 19 décembre 2011 18:50, par hervé 06

    Article passionnant ! Merci aux interviewer et interviewé de l’avoir réalisé et mis en ligne.

  • 19 décembre 2011 19:54, par hervé 06

    Interview intéressant qui fait un peu office de piqüre de rappel...

    Février 2006 : c’était avant la dernière guerre libano-israëlienne, avant Plomb Durci, avant l’équilibre nouveau des autorités libanaises...

    Avant aussi l’arrivée de Sarkozy à l’Elysée ! Pour avoir lu le dossier Takkiedine se rapportant à la Syrie, paru sur Médiapart, à qui j’avais d’ailleurs gentiment reproché de focaliser sur Takkiedine en l’incriminant, à tort selon moi, dans ce volet syrien de ses « aventures », parce qu’il me semblait alors que son rôle de médiateur (d’origine libanaise, de surcroît) primait plus que son rôle de marchand, je me dis qu’il est quand même incroyable d’en être arrivé aux extrémités actuelles dans notre rapport (nous, français) avec El Assad et le pouvoir en place... Les chemins pris par les puissants de ce monde m’inquiétent terriblement, surtout après le calamiteux épisode libyen...

    C’est pourquoi 2 citations du discours de Bachar El Assad tirées de votre interview me paraissent devoir être mises en exergue aujourd’hui, tant elles résonnent encore, plus de 5 ans après avoir été prononcées :

    « La démocratie ne peut se construire que dans un environnement apaisé, dans la stabilité et les relations de confiance réciproque. »
    et
    « Je n’ai pas non plus besoin de désigner le seul État de la région qui tire un bénéfice immédiat de la déstabilisation de la Syrie… »

    Et dire qu’en France certains trouvaient Juppé intelligent.... Il a dû vendre son intelligence contre un plat de lentilles américano-israeliennes !

  • 5 janvier 2012 22:36, par amaru

    L’ensemble de cet article est fort juste, la photo est très intéressante mais il y manque son fer de lance qui est l’étoile sioniste...
    Elément qui manque aussi dans le texte, car cette influence est énorme aux USA. comme dans le monde inter-atlantique.

    Par contre, je ne comprend pas cette phrase. On ne sait pas à qui elle s’adresse et ce qu’elle veut vraiment dire :

    "Chacun sait que vous connaissez la réponse, mais n’en ferez pas état, pour ne pas contrarier votre ambition électorale, le « régime des partis ».

  • 15 janvier 2012 00:13, par Like

    D’autant plus que la France vient de perdre des dizaines de milliards d’euros par l’intermédiaire de ces banques en Grèce, faire dans la turcophobie permet de faire diversion et ne point parler dans les médias de cette escroquerie grecque. Par ailleurs ce que vous dites est vrai, nombre de politiques en France ne pensent désormais plus qu’à leur élection et réélection quitte à mentir et entraîner le pays dans un système de république bananière.

  • 15 janvier 2012 16:17, par Cadrousse

    Et ensuite, nous nous étonnerons que la France ait perdu son triple A, simplement pour le profit de quelques-uns au détriment de tous. Mettant la nation dans une situation plus que précaire. Ce n’est plus de la spéculation, c’est ni plus ni moins que de la trahison. Trahison qui devrait entrainer la peine capitale, au même titre qu’une situation d’état de guerre. Car en cas de conflit cela serait interprété de complaisance avec l’ennemi.

  • 23 janvier 2012 16:54, par JHP

    Bien que le problème des clandestins portugais ait été une réalité dans les années 60 et 70, sa cause n’est pas dans la croissance du PIB portugais car il était parmi les plus fort du monde occidental. Votre idée reviendrait à dire que des citoyens migraient à cause d’une croissance forte.
    La première cause de migration est la situation de guerre qui s’installa dans les territoires d’outre mer après la chute de Goa en 1961. La deuxième cause est liée à la sévère répression de l’Etat contre les communistes. Pour terminer, la troisième cause est l’attrait des salaires qui étaient plus élevés en France. Globalement : des filières se sont créées pour des motifs politiques puis elles se sont développées pour des motifs patronaux et financiers. Il n’empêche que c’est une tragédie et certainement un échec social et politique. L’Etat, conscient du problème, a d’abord interdit l’immigration puis a encadré les migrants avec la collaboration de l’Etat français et son patronat. Ce n’est que très progressivement que le système d’embauche des travailleurs portugais s’est libéré de ses intermédiaires publics.

    Pour terminer concernant la politique monétaire de Salazar, on ne peut pas la juger sur un seul critère comme vous le faites. La problématique de la monnaie forte pour les portugais était beaucoup plus complexe qu’une chimère de despote : les circonstances politiques et économiques, intérieures et étrangères, ont dicté la nécessité d’une monnaie forte et, surtout, d’une monnaie stabilisée et crédible. On ne peut pas comprendre le succès qu’à été la politique monétaire prônée par Salazar sans connaître un minimum les circonstances qui précèdent. Pour les découvrir, je vous recommande ce remarquable travail publié en 2009 : http://www.amazon.com/Salazar-Polit... ou dans version portugaise http://www.almedina.net/catalog/pro...

  • 29 février 2012 13:19, par aline

    Vous avez fait un tour d’horizon particulièrement éclairant de l’hypocrisie des Occidentaux, surtout si l’on regarde la composition de leurs alliés - l’Arabie Saoudite, Bahrein, Qatar, les Émirats arabes unis, Oman, Koweit, le Maroc, la Jordanie et une Tunisie « révolutionnaire » dont on comprend mieux ce qu’elle fait dans cette galère, quand on sait que le Gannouchi qui dirige les « frères musulmans tunisiens » et qui se trouve maintenant le Gouvernement tout entier, était l’hôte de l’inénarrable cheik du Qatar, ce confetti géographique, mais grenouille qui aspire à devenir plus grosse qu’un bœuf.

    Cependant, j’aurais aimé que vous insistiez davantage sur les motivations de tout ce tohu bohu autour de la Syrie. Je n’ai pas vu que vous citiez le Gallioun et autres émigrants cornaqués par la France, Israël et les USA, et tout l’ensemble de l’OTAN, Turquie en tête, qui se sont précipités sur la Syrie comme des guêpes sur un pot de miel. Les uns après les autres les membres du fameux « Conseil et bla bla bla » et autres « Amis » de la Syrie, fervents démocratiseurs, n’arrêtent pas de donner des preuves de leur allégeance à Israël : traité de paix sans condition et rupture de toute relation avec le Hezbollah coupé de son approvisionnement en armes. Une fois la Syrie dans la poche, la route est ouverte en direction de Téhéran, et le Liban devient à leur portée. Rêvons mes frères !

    Et pendant que tous les yeux sont tournés vers Homs, Israël occupe Jérusalem et la Cisjordanie à marches forcées. Silence du Rest of the World.

    Comme par hasard Homs le « bastion de la rébellion » se trouve sur le tracé d’un gigantesque projet d’oléoduc-gazoduc. Comme c’est étrange, quelle coïncidence, comme dirait Ionesco.

    Tous les régimes anti-syriens et brusquement amoureux de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité sont des monarchies héréditaires qui confondent revenus de l’Etat et cassette personnelle, des clans familiaux, des pachas aux multiples « épouses » et à l’innombrable marmaille ( 3 femmes officielles pour le Qatar, dont l’imposante et élégante Moza, redoutable chef d’entreprise, et 23 descendants). Il paraît que Moza signifie « banane ». C’est tout de suite moins raffiné !

    Voilà donc les grands démocrates dont les micro-Etats abritent tous des bases militaires américaines, anglaises, française (au singulier, il n’y en a qu’une au Qatar) afin d’avoir des canons braqués sur l’Iran, voilà des « démocraties-là » dans lesquelles règne la subordination absolue à un clergé fanatique, l’ignorance et la pauvreté, que l’Occident hypocrite met en mouvement afin de « démocratiser » la Syrie afin de la mettre au service du sionisme.

    Le malheur, pour les Syriens, c’est qu’ils avaient toutes les raisons du monde de se révolter contre un régime autoritaire et corrompu. C’est pourquoi j’ai écrit un article pour dénoncer le régime des Assad et je disais que même s’il fait des réformes sous la contrainte, quand le peuple est dans la rue, comme il l’était réellement au début, c’est toujours trop tard. C’est pourquoi les Syriens ont aujourd’hui la peste ET le choléra. Si les réformes proposées aujourd’hui par le régime avaient été décidées il y a un an, les choses seraient différentes. Mais les régimes dictatoriaux sont toujours aveugles et surestiment leur force.

    La Russie cherche à calmer le jeu – c’est son intérêt, évidemment. Elle vient de pousser un pion intéressant dans la partie du jeu d’échecs où elle est sur la défensive face au matraquage des « démocratiseurs », puisqu’on la fait passer pour un soutien des dictateurs. En effet, grâce à son soutien et celui de la Chine,l’Onu a chargé Kofi Annan de trouver une porte de sortie. J’ai vu que l’Arabie Saoudite commence à regarder de travers le petit Qatar qui rêve de la conquérir et commence à retirer ses billes et les Emiratis sont sur la même ligne. Il faudra observer les réactions des « Amis de la Syrie » et voir s’ils laisseront Annan travailler.
    Amitiés.

  • 29 février 2012 18:28, par Clio

    @Aline,
    j’apprécie beaucoup vos articles sur le Sionisme et autres sources du chaos mondial actuel, mais celui sur la Syrie était plus descriptif qu’analytique, car si Bachar Al Assad avait l’ « intelligence » de faire des réformes un an plutôt, les Zeuroatlantistes l’auraient certainement empêché, car ces derniers sont déterminés à avorter toute « intelligence » dans le monde arabe avant qu’elle soit née. D’ailleurs les occidentaux et Israél ont toléré durant plusieurs année les Assad et leurs partie « la résurrection » car une dictature en Syrie les arrangent mieux que la démocratie vu le poids géostratégique et historique de ce pays qui doit rester sous contrôle et qui est condamné par ces mêmes faux démocrates soit à la dictature soit au chaos.

    Amitiés.

  • 29 février 2012 19:55, par aline

    @ Clio
    « si Bachar Al Assad avait l’ « intelligence » de faire des réformes un an plutôt, les Zeuroatlantistes l’auraient certainement empêché, car ces derniers sont déterminés à avorter toute « intelligence » dans le monde arabe avant qu’elle soit née. »

    Je ne comprends pas cet argument. Quels moyens avaient les « Zeuroatlantistes » d’empêcher Assad de faire des réformes ? S’il ne les a pas faites, c’est parce qu’il était - ou est encore - prisonnier de son entourage, hérité du père et de la mafia militaro-sécuritaire. Et en plus, il se leurrait de ce qu’une politique étrangère indépendante le protégeait des remous qui secouaient le monde arabe. Tout le monde considère que le pire de la famille, c’est Maher et tout le reste de la parentèle, une véritable mafia de termites et qu’en l’espèce, Bachar est plutôt un indécis.

    C’est vrai qu’Israël s’est accommodé de la dictature policière, qui sécurisait sa frontière nord. Alors pourquoi l’attaquent-ils aujourd’hui s’ils étaient si contents ?

    Quant aux Zeuroatlantistes, comme vous dites, ils sont tellement idiots,surtout les Européens, qu’ils sont capables de prendre des mesures contre leurs propres intérêts, comme c’est le cas pour l’embargo sur le pétrole iranien. Mesure décidée - ordonnée - par Washington, alors qu’eux n’importent pas une goutte de pétrole iranien et que cela ne pénalise que les Européens, notamment la Grèce - c’est bien le moment de l’accabler encore plus, n’est-ce pas pas - mais aussi l’Espagne et l’Italie.

    La réalité, c’est qu’on fait la politique d’Israël et qu’Israël veut détruire la Syrie en pointant un index vengeur sur l’Iran. Mais c’est une dérivation, il aboie et ne peut rien faire d’autre, c’est un trop gros morceau pour lui. Son véritable objectif, le seul qui lui soit accessible, c’est le Liban avec en dessert de finir d’avaler la Palestine . Le Hezbollah coupé de l’Iran lui semble une proie à sa portée. Et comme dans ce pseudo-pays truffé de traitres, le parti Hariri est prêt à la collaboration, là le pire est possible. Mais même là, le Hezbollah défendra chèrement sa peau.

    Il ne faut pas oublier qu’en 2006, il n’avait engagé contre toute la puissance de Tsahal qu’une seule (5000 hommes) de ses cinq brigades. Et vous avez vu le résultat. D’ailleurs Israël a été tellement traumatisé qu’ils ont reproduit dans le nord d’Israël les villages du sud Liban. En somme, ils s’entraînent pour la dernière guerre. Comme Nasrallah est le seul véritable homme politique de la région, j’imagine qu’il a prévu tout ça.
    Amitiés.

  • 1er mars 2012 17:39, par Clio

    Je suis bien d’accord avec vous chère Aline, toutefois je ne pense pas que la question des réformes que Bachard Al Assad aurait dû entamer un an plutôt auraient été une chose facile, bien au contraire difficile et compliqué à cause, comme vous dites, de « son entourage, hérité du père et de la mafia militaro-sécuritaire » qui s’y opposerait surement, mais aussi à cause de la composition multi-ethnique, multi-conféssionelle et multi-idéologique de la société syrienne : la Syrie est à peu prés un Liban bis.

    Quand aux occidentaux, ils ont la main très longue et leurs capacité de nuire est très énorme qu’ils peuvent empêcher ou déclencher un changement de situation quand ils veulent et où ils veulent, du moins l’influencer ou l’orienter même relativement dans le sens de leurs intérêts.

    Maintenant que le régime syrien a, semble-il, appris la leçon, espérons que la Syrie s’en sortira et évitera le sort de l’ex-Yougoslavie ou l’Iraq.

    Salutations.

  • 5 mars 2012 10:21, par Badabeuh

    Merci pour cet état des lieux complet et assez détaillé du partage du monde en cours. Si j’en crois les aboiements médiatiques contre l’élection de Poutine, leurs maitres auraient opté pour la guerre en Iran...?

  • 5 mars 2012 10:38, par Nicolas Jaisson

    L’auteur fait peu de cas de la résurrection de l’Etat soviétique (toute puissance du complexe militaro industriel, nationalisation des secteurs stratégiques, doublement du nombre des fonctionnaires depuis l’accession au pouvoir de Poutine, omniprésence de l’intervention de l’Etat dans l’économie, arbitraire fiscal de l’administration, corruption de l’appareil étatique) qui fait de la Russie le candidat idéal pour l’application de l’agenda 21 décrété par l’ONU qui a été repris à son compte par l’administration Medvedev/Poutine : concentration extrême de la population dans quelques grands centres urbains, omniprésence de la surveillance policière pour faire respecter l’ordre « légal », foi absolu dans la toute puissance de la loi comme condition indispensable à la construction du meilleur des mondes (Poutine ne manque pas une occasion de souligner la supériorité de l’état de droit russe sur son homologue américain), vente massive des terres agricoles au complexe agro-industriel intégré dans le commerce international dans le cadre de l’adhésion de la Russie à l’OMC, lutte contre l’extrêmisme des opinions politiques, en particulier par une surveillance tatillonne des blogs animés par des opposants au régime, libéralisation de l’économie sans cesse remise aux calendes grecques sous prétexte de résistance à la toute puissance du capital prédateur anglo-saxon. Dans le genre alternative au système totalitaire prôné par la « communauté internationale », il y a sans doute mieux à proposer que le système orwellien de la Russie Poutinienne qui ressemble à s’y méprendre à une transposition du modèle technocratique autoritaire que l’ONU souhaite généraliser à l’ensemble de la planète, sous couvert d’une rivalité en trompe l’oeil entre des alternatives au système mondialiste qui ne sont en fait que des variantes nationales du système mondialiste fondé sur la dictature absolue de la « norme supranationale ».

  • 5 mars 2012 12:57, par Manant2

    @ Nicolas Jaisson
    Vous semblez ignorer que, comme la Chine après Mao, la Russie après l’URSS ne peut pas, sauf dérive à la nord-coréenne, évoluer indépendamment des règles du jeu qui sont en cours dans le monde entier et qui imposent l’insertion dans le marché mondial tel qu’il est régi par Wall Street, la City… ; que, par ailleurs, comme on l’a vu depuis Giscard, la guerre mondiale est devenue économique : ce qui a valu la promotion des multinationales en « chevaliers d’industrie » (dans le cadre d’un retour au Moyen-Age annoncé par Alain Minc). C’est donc sur ce terrain (régi par les institutions mondiales : FM, BM, OMC, ONU…) qu’il faut affronter l’adversaire, avec ses armes, ses valeurs et jusque dans ses défauts et travers. Ce que vous dites confirme tout simplement que le système occidental (celui du libéralisme sauvage et de la démocratie formelle) est un système aliénant. Ce n’est qu’en s’en débarrassant que les nations (peuples) peuvent être jugés : quand leur histoire ne sera plus induite par celle de la puissance dominante, c’est-à-dire dans le cadre d’un monde multipolaire.
    Cordialement

  • 5 mars 2012 13:24, par Badabeuh

    @Nicolas Jaisson
    C’est bizarre mais la description que vous faites de la Russie correspond beaucoup plus à l ’Amérique à part que l’état y a été acheté avec les dollars que la FED imprime sans modératin
    Le lobby financier tout seul c’est 200.000$ par élu. et pour les candidats non soutenus par eux aucune chance.
    Pour ce qui est du meilleur des mondes Huxley ne rigolait pas, l’eugénisme a bien été pratiqué et la CIA a bien lancé le LSD et la coque (plus sociale)
    Pour Orwell, la guerre humanitaire c’est exactement du novlangue en plus malin, « la guerre c’est la paix ».
    Le coup de la guerre préventive n’est pas mal non plus.
    L’état de guerre permanent justifiant des loi sécuritaires non démocratiques.
    et ce n’est pas l’histoire qui est réécrite au besoin mais l’actualité en temps réel.
    On y va tout droit c’est clair .
    L’oligarchie banquaire a imposé la mondialisation et le néo libéralisme qui est la perversion du capitalisme. Pensant qu’ils étaient les maitres du monde. ca se retourne contre eux, ils parlent de relocaliser maintenant.
    dans le passé les Russes ont mis un terme salutaire à la folie de Napoléon et et d’Hitler et évité que les
    Américains s’amusent trop longtemps avec leur bombe A. merci à eux.

  • 5 mars 2012 21:07, par EAUX TROUBLES

    Dans la lignée de ce texte, il est bon de lire ce qui est paru dans le numéro de mars 2012 d’Afrique-Asie :

    http://www.wobook.com/WBD84sk8IP6H-f p. 50-51 « Désinformation massive »

    De rappeler comme le fait cette revue, le compte-rendu d’une mission d’évaluation du CF2R en Syrie : RAPPORTS DE RECHERCHE N°11 SYRIE : UNE LIBANISATION FABRIQUÉE

    http://www.cf2r.org/images/stories/...

    Une autre information intéressante :

    http://mondialisation.ca/index.php?...

    « 40 officiers du renseignement turc ont été capturés par l’armée syrienne ». parue sur le journal israélien HAARETZ http://www.haaretz.com/news/middle-...

  • 5 mars 2012 23:21, par Nicolas Jaisson

    Allez donc faire un tour dans le nouveau Moscou est vous verrez bien des similitudes avec ses cités monstrueuses dignes des pays totalitaires qui tiennent plus des univers concentrationnaires destinés à une surveillance omniprésente de la population parquée dans des mégapoles que de villes dignes de pays civilisés, c’est-à-dire respectueuses de la personne humaine. De ce point de vue il y a bien des similitudes entre le modèle chinois et le modèle russe de développement qui vident les campagnes de leurs habitants pour les parquer dans des mégapoles. Ces lotissements constitués de tours gigantesques surgies de nulle part sont des nids de violence en puissance parce que l’homme y est enfermé comme une bête en cage sans possibilités d’élever son âme vers les régions supérieures de l’esprit foulé aux pieds par un régime oppressif qui n’a que faire des libertés individuelles, sous prétexte qu’elles pourraient menacer la toute puissance du régime garante de l’indépendance nationale. Il est pour le moins étrange que la floraison de ses parcs concentrationnaires pour populations urbaines n’éveillent pas davantage la curiosité des observateurs décidément bien peu éveillés en ce qui concerne les caractéristiques des régimes totalitaires qui n’ont de cesse que de conserver leur population sous la botte, de peur qu’il lui prenne des velléités d’indépendance. La résistance à l’hydre impérialiste américain a pris la place dans l’imaginaire collectif de l’épouvantail fachiste afin de mobiliser les masses autour d’un idéal commun justifiant tous les abus de pouvoir en ce qui concerne le contrôle des libertés individuelles qui disparaissent sous l’empire des libertés structurelles dont les dictateurs modernes se servent comme des leviers pour faire avancer les masses vers un paradis sans cesse plus lointain.

  • 5 mars 2012 23:36, par Nicolas Jaisson

    @Manant2. Si le monde multipôlaire consiste à imiter la politique suivie par le monde unipôlaire, je ne vois pas bien l’intérêt de la manœuvre, notamment dans le domaine agricole où le régime russe suit fidèlement le modèle américain en ouvrant son marché aux OGM, en terminant de détruire ce qu’il reste de la paysannerie et de l’habitat rural et en livrant les terres agricoles aux conglomérats agro industriels russes ou étrangers. Malheureusement l’opposition apparente de Poutine à l’emprise impériale américaine ne résiste pas longtemps à l’examen, tant le nombre de similitudes est grand avec le système fédéral US : même Etat policier, même complexe militaro industiel, même intégration de l’agriculture dans les marchés mondiaux, même aberration de l’urbanisme extrême, même mépris des libertés individuelles (cf l’étouffement de la vie intellectuelle en Russie !) même foi absolue dans la toute puissance de la loi comme condition normative à l’éclosion du meilleur des mondes. D’ailleurs ce sont les mêmes sociétés de conseil en organisation et en stratégie (Roland Berger, Deloitte, E&Y, etc) qui sévissent aux Etats Unis comme en Russie : même concepts, même vision de l’économie sociale réduite à l’état de processus et d’informations élémentaires à agencer en fonction des normes et procédures édictés par le système.

  • 6 mars 2012 19:28, par Manant2

    @ Nicolas Jaisson. Votre constat est malheureusement vrai dans ses grandes lignes. il n’infirme pas cependant le fait que, de par leur position dominante, les E.U. imposent un modèle de développement aux pays qui ne sont pas armés pour une riposte, ou non préparés historiquement, comme le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde ; encore que le monde paysan est en train d’organiser une timide riposte (voir le film de Coline Serreau : solutions locales pour un désordre global). L’Europe elle-même a du mal a contenir la pression de ce modèle comme l’illustre la difficulté à contenir la diffusion des produits Monsanto et comme l’illustre le désastre écologique induit par l’agriculture sous serre en Espagne et tout ce qui va avec. Nous sommes face à ce que Philippe Grasset appelle à juste titre une contre-civilisation. Ses effets déplorables en Russie sont aggravés par le fait que l’écrasante majorité de la population vivait, il y a moins d’un siècle, dans un régime de servage. La mentalité paysanne, avec ses aspects négatifs, sa religiosité, son ignorance, etc… n’arrange pas les chose quand une minorité, reliquat de l’aristocratie germanophile et francophile, reste fascinée par l’Occident et polarisée par lui, pour ne pas dire aliénée. Il est difficile, dans ces conditions, de développer un modèle socioculturel et politique alternatif au modèle occidental. Finalement, il aura fallu, une industrialisation à marche forcée, menée par un régime athée pour réaliser, dans les conditions que l’on sait, un relatif rattrapage du retard de la société russe. Même les acquis de cette période furent dilapidés dans un contexte invraisemblable de confusion et d’anarchie qui dénote, hélas, d’une relation problématique de la société profonde avec la notion même de modernité en tant qu’impulsion et mouvement venus de l’intérieur de la société et non importé ou imposé par les circonstances. Donc, sur ce plan, je suis d’accord avec vous, le terrain est problématique.

  • 9 mars 2012 19:06, par Aline

    Bonjour,
    Mais non, la guerre de Troie n’aura pas lieu. Les Américains n’en veulent pas, tous les responsables militaires américains sont vent debout contre cette stupidité. Même les généraux israéliens n’ont veulent pas. Il n’y a que les dingues messianiques qui poussent à cette folie.
    D’ailleurs, il paraîtrait qu’Obama préparerait un voyage en Iran....

    Comment toujours, les stupides benêts européens qui obéissent comme des moutons de Panurge aux ordres de Washington, quitte à se tirer une balle dans le pied, avec cette idiotie de boycott du pétrole.
    Amitiés

    Contrairement aux allégations du quotidien israélien Maariv, la Maison Blanche assure que l’entité sioniste ne dispose bel et bien pas de bombes anti-bunker MOP (massive ordnance penetrator), des munitions dotées d’un pouvoir pénétrant suffisant pour détruire des installations profondément enterrées, jusqu’à 60 mètres selon des observateurs qui doutent qu’Israël dispose d’une telle capacité.
    « Israël » pourrait également manquer d’avions ravitailleurs pour mener des raids loin de son territoire.

    Obama pourrait se rendre à Téhéran ! 09/03/2012

    IRIB- "Il n’y a eu que détestation réciproque, au cours de la rencontre du 5 mars entre le Président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou, selon des sources diplomatiques occidentales.
    Ces sources ont affirmé qu’Obama pourrait se rendre en Iran, dans une tentative de réconciliation et que sa rencontre avec Netanyahou a tendu vers ce que beaucoup décrivent comme une atmosphère empoisonnée entre les dirigeants. Le Président Barack Obama avec le Premier Ministre Benjamin Netanyahu dans le Bureau Ovale, le 5 mars.
    “Il y a beaucoup de haine dans cette relation, et ce n’est pas du tout exagéré de le dire”, affirme le diplomate. Ces sources disent qu’Obama, qui demeure tranquillement en contact avec le cercle dirigeant de Téhéran, a averti Netanyahou de ne « rien entreprendre inconsidérément », concernant des opérations militaires au Moyen-Orient. Ces sources déclarent qu’Obama perçoit Netanyahou comme un allié du Parti Républicain d’opposition, alors que le Premier ministre perçoit le Président comme sur le point d’abandonner Israël, rapporte Middle East Newsline. Ces sources autant que celles proches de la Maison Blanche, disent qu’Obama a écarté toute attaque américaine ou israélienne contre les infrastructures nucléaires iraniennes. Elles expliquent qu’Obama veut couronner sa Présidence par une visite solennelle à Téhéran qui introduirait à une nouvelle ère de réconciliation entre les Etats-Unis et Téhéran.
    “Le Président perçoit l’Iran comme l’héritage d’un problème, tout comme l’ancien Président Richard Nixon percevait la Chine”, a affirmé un membre du Congrès proche de la Maison Blanche. « Il pense qu’il restera alors dans l’histoire comme le faiseur de paix qui a empêché une guerre catastrophique ».
    Les sources racontent que la rencontre de deux heures n’a pas réussi à coordonner les positions américaines, concernant l’Iran, le Président exprimant son opposition à toute attaque contre l’Iran, durant toute l’année 2012. « Le Président ne voulait absolument pas avoir une discussion détaillée au sujet du programme nucléaire iranien », selon un diplomate occidental tenu au courant des péripéties de la rencontre.
    “Au contraire, Obama a déclaré que l’Iran n’a pas décidé de poursuivre sa course au nucléaire et qu’il pourrait bien balancé contre l’idée de développer des armes nucléaires ».
    On dit que le Président a menacé le premier ministre israélien que les relations entre Jérusalem et Washington pourraient être gravement endommagées si Israel menait une frappe militaire contre l’Iran sans coordination avec les Etats-Unis. “Netanyahou a essentiellement écouté et, à un certain moment, a declare que le gouvernement israélien était l’unique responsable de la Défense d’Israël et du peuple juif », selon le diplomate. « Mais, il n’a même pas répondu aux menaces d’Obama ».
    Ces sources annoncent que Netanyahou n’apparaissait pas surprise par le refus d’Obama d’envisager une option militaire contre l’Iran en 2012. Elles expliquent que la communauté israélienne du renseignement a déterminé qu’Obama tient pour acquis qu’une réconciliation des Etats-Unis avec l’Iran est l’objectif que poursuit sa politique étrangère cette année.

    http://www.worldnewstribune.com/201...

  • 9 mars 2012 19:44, par Nicolas

    Vivement que se produise l’étincelle qui produira la conflagration finale, la lutte décisive entre Gog et Magog, qui produira le renouvellement de la planète Terre avec le retour du Messie qui jettera tous les impies en enfer. Tout le monde attend ce moment avec la plus grande impatience, enfin surtout les millénaristes, mais plus le temps passe, plus cette catégorie d’illuminés semble avoir raison en ce qui concerne l’avenir apocalyptique de ce monde ravagé par les forces du mal que la technocratie toute puissante souhaite voir triompher à travers l’écrasement de tous les obstacles à sa volonté de puissance absolue. Loin de voir la domination sans partage de la gouvernance socialiste mondiale, nous devrions au contraire assister à une brusque mutation qui nous projettera dans une nouvelle ère spirituelle.

  • 10 mars 2012 15:34, par marina

    Je crois, Nicolas, que vous avez mangé des champignions ....

  • 15 mars 2012 10:35, par EAUX TROUBLES

    en complément :

    Pourquoi le Bahreïn n’est pas la Syrie

    http://www.michelcollon.info/Pourqu...

    extrait : « Tout comme la Tunisie et l’Egypte - et contrairement à la Libye et à la Syrie - le mouvement pro-démocratie à Bahreïn était purement local, légitime, non-violente et non contaminé par l’Occident ni infiltré par le Conseil de coopération du Golfe (CCG). »

  • 23 mars 2012 09:48, par Nicolas Jaisson

    A propos du soutien supposé de la Russie à la Syrie et à l’Iran, il faut remarquer le rétropédalage effectué par le gouvernement russe, en ce qui concerne sa position envers la Syrie et l’Iran, position que Mme Hillary Clinton avait elle-même qualifié de « flexible ». Aux dires des représentants américains à l’ONU, la position russe était susceptible d’évoluer dans le sen de la conciliation pacifique en appelant les partis incriminés à une juste modération dans la répression d’un mouvement historique, que d’aucuns se plaisent à nous présenter comme inéluctable, comme le printemps démocratique suivrait nécessairement l’hiver dictatorial. Le ministère russe de la Défense a fait savoir très récemment qu’un engagement militaire en Russie n’était pas dans l’intérêt de son pays, et qu’en conséquence aucun soldat russe n’était actuellement présent en Syrie, ni même aucun navire de guerre, alors qu’une certaine presse s’était fait l’écho de l’activité des forces spéciales russes à Damas et du soutien maritime apporté par l’escadre russe croisant en Méditerranée. De même vis à vis de l’Iran, le ministre des affaires étrangères, Serguei Lavrov, est réduit au rôle de Monsieur « bons offices », chargé d’aller porter les ultimatums de Washington à Téhéran, comme celui de Madame Clinton informant Hamadinejad que les négociations avec l’AIEA du mois d’Avril constituait la dernière chance avant le déclenchement des hostilités avec les Etats-Unis et Israël. De son côté, la Russie a adopté, depuis la réélection de Poutine, une attitude beaucoup moins belliqueuse vis à vis de l’OTAN en annonçant qu’elle se préparait à l’éventualité d’un conflit, non pas sous la forme d’une riposte armée, comme elle l’avait annoncée en déclarant qu’une agression contre l’Iran équivalait à une attaque de la Russie, mais de préparatifs en vue de faire face à l’afflux prévisible d’une marée de réfugiés à son frontière avec l’Iran. La Russie se distingue à nouveau par un double langage laissant penser qu’elle entend s’opposer aux avancées impérialistes des Etats-Unis accusés de vouloir monopoliser le contrôle du Nouvel Ordre Mondial, alors qu’elle agit systématiquement dans le sens des avancées du gouvernement mondial en jouant fidèlement son rôle d’opposition au moteur mondialiste américain, tout en rejoignant le club des démocraties quand il s’agit d’appliquer les directives onusiennes precrivant d’accroître la main mise de l’Etat sur la société civile. Gageons que Poutine ne tardera pas à emboîter le pas à Nicolas Sarkozy, en ce qui concerne la répression des « extrémistes » sur Internet (i.e. opposant sérieux au régime en place), dont il avait déjà été le meilleur élève par l’épuration systématique de la Toile, lorsque les blogueurs avaient été accusés d’encourager les actes terroristes, comme ceux commis par des résistants Tchétchènes à l’occupation russe.

  • 24 mars 2012 10:00, par Nicolas Jaisson

    Le plus inquiétant dans ces derniers évènements est bien l’atmosphère malsaine qui s’installe dans ce pays à partir d’actes tragiques qui ont été sinon provoqués, du moins fortement encouragés, dans la mesure où selon les schémas d’organisation des synarchistes experts en manipulation sociétale, il n’y a rien de mieux que de créer les conditions nécessaires à la survenance d’un fait pour que le fait survienne dans les règles de l’art. Le tout est ensuite de suffisamment contrôler la chose pour que les effets ne débordent pas outre mesure par rapport au but poursuivi et surtout n’attirent pas l’attention sur la main qui dirige derrière l’écran de fumé ménagé par les médias pour cacher les véritables responsables de cette aggravation des tensions, comme vous dites. Ensuite, en montant en épingle les effets dramatiques plutôt que d’aller cherche les causes, on entretient à dessein la confusion sur la survenance d’un phénomène dont la portée psychologiques est réglée par ceux qui veulent s’en servir pour manipuler l’opinion à des fins politiques, voire électoralistes, fusse au prix d’une détérioration croissante du climat social. Dans cette perspective le danger terroriste, comme le danger social ou le danger sanitaire, sans même parler du danger financier qui demeure toujours présent en arrière-fond dans les esprits, servent admirablement les desseins de Nicolas Sarkozy qui a fait de l’Etat sécuritaire, ie l’Etat qui s’occupe de tout et vous permet de dormir en paix la nuit comme le jour, son principal cheval de bataille, se servant de la peur panique comme d’un bouclier pour prévenir les attaques perfides qui pourraient survenir du fait de la liste impressionnante de scandales, affaires de corruption et crimes de masses (cf. le procès de crime contre l’humanité intenté par Maître Vergès suite à l’écrasement du peuple libyen sous les bombes de l’OTAN) qu’il traînent derrière lui. Il n’y a rien de mieux que d’entretenir la chorus médiatique pour étouffer les bruits de fond qui pourraient voiler la voix de la vertu entonner par notre Président. Nous vivons dans un pays où l’Etat peut se permettre n’importe quoi, en l’absence d’une véritable opposition constituée en corps intermédiaires suffisamment solides pour s’opposer aux abus de l’exécutif. Dans de telles conditions une coterie représentative d’intérêts particuliers peut très bien s’emparer du pouvoir et mettre à son service les moyens fournis par l’appareil administratif et militaire au nom de la Nation qu’elle prétend représenter, mais que personne n’aura le courage de lui contester au nom d’une légitimité usurpée. N’est-ce pas ce qui se passe aujourd’hui, à l’heure où l’Etat peut engager la France dans n’importe quel conflit public ou privé, sous le simple prétexte d’un mandat reçu de la « communauté internationale » dont l’autorité dicrétionnaire supplante celle des instances démocratiques nationales ?

  • 25 mars 2012 17:09, par Bluepurple

    C est le neovichysme, constitué de la mafia sarkosy-gueant-hortefeux-copé plus la droite populaire, la droite dite sociale(en fait antisociale), le FN, qqes editocrates riouffol-zemour-menart, tout cela constitue le neovichysme, l immigré est cause de tout, l islam la religion a abattre, la liberté et les acquis sociaux sont sacrifiés,cassés au profit des plus aisés...c est la politique de la peur qui permet la sauvegarde des interets de cette classe supérieure...l e peuple de france a ete spolié de sa democratie républicaine, spolié par la dette indue causée par 30 ans de cadeaux fiscaux aux riches particuliers et entreprises, les classes moyennes et supérieures ne sont en rien responsables de ca, mes parents ont payés leurs impots rubi sur l ongle depuis 40ans, de quel droit ils seraient endettés, ils merittent des services publics en bon etat, de quel droit les politiques ne seraient responsables de rien ?? Ils mettent un pays a genoux et comme si de rien n était, ils resollicitent nos suffrages mais ne seraient jamais responsables de rien ??? Les baisses d impots sont des choix politiques, qui dit choix politique dit responsabilité , la dette c est eux, L UMPS.

  • 6 avril 2012 02:27, par Stephane

    Précision pour votre enquête : il ne pouvait pas toucher le RSA, il a moins de 25 ans. Cette erreur est reprise de partout mais je ne connais pas son origine.

  • 20 avril 2012 11:20, par Nicolas Jaisson

    Il faut replacer la reconfiguration des forces armées dans son contexte, qui est celui du Nouvel Ordre Mondial encadré par la gouvernance juridique qui rend caduque le concept de Nation et l’idée de sa nécessaire défense contre des voisins menaçants qui y est attachée. En l’occurrence l’ennemi doit désormais être davantage cherché dans une forme de pensée déviante par rapport à la norme sociale déterminée par la communauté internationale, qui a la charge de définir les types de comportement qualifiés de corrects par à des valeurs sociales et éthiques qui encadrent les comportements au niveau collectif comme au niveau individuel. Le recadrage des forces armées doit donc être considéré par rapport à cette nouvelle définition des menaces qui ne doivent plus être examinées en termes d’agression entre nations concurrentes, mais entre la communauté internationale régie par les règles de normalisation sociale et des individus ou groupes d’individus qui proclament leur indépendance par rapport à cette norme juridique, dont ils ne reconnaissent pas la validité pour des raisons tenant à des spécificité catégorielles. C’est la raison pour laquelle on a assisté à la floraison des conflits dits asymétriques entre des groupes armés composés de rebelles et des entités nationales organisées se reconnaissant dans la nouvelle norme juridique et faisant appel pour cela au bras armé de l’ONU pour défendre les intérêts supérieurs de la communauté international dont un membre serait menacé. Le devoir de solidarité dans la défense des valeurs communes définies par rapport aux droits de l’homme exposés dans la charte de l’ONU sert donc de fondement aux nouvelles guerres humanitaires qui se déroulent sur la base de la collaboration entre nations et la mise en commun de moyens armées requalifiés par rapport à des menaces faisant appel à des moyens spécifiques et hautement spécialisés très éloignés des gros bataillons d’autrefois. Face aux menaces provenant de groupes terroristes, l’OTAN préfère employer des armes peu nombreuses mais d’une technicité élevée permettant d’éliminer le danger au prix d’un engagement humain minimal. Le caractère très ésotérique des nouveaux conflits déclenchés au nom d’idéaux abstraits comme la démocratie ou la défense des droits de l’homme se double d’une dématérialisation des conflits menés par ordinateurs interposés comme un jeu vidéo où l’on s’entraîne à éliminer des adversaires sur une console. Ainsi la guerre devient une affaire de spécialistes, où il s’agit plus de mobiliser des moyens technologiques que des populations entières soudées autour de leur gouvernement pour faire face à une menace commune. Dans le cadre d’une gouvernance de plus en plus abstraite, parce que définie par des instances supérieures guidée par une idéologie humanitaire et non la logique naturelle s’appuyant sur la réalité vécue, les moyens militaires deviennent une affaire de robots et de maîtrise des réseaux de communication. L’enjeu principal réside désormais dans le contrôle du nouvel environnement technologique qui encadre les peuples privés du cadre naturel de la nation pour se retrouver transposés dans un environnement virtuel dont les règles sont déterminés par des techniciens commandés par des idéologues.

  • 3 mai 2012 11:34, par BOB

    il ne faut pas se faire d’idée, le recours à la violence révolutionnaire n’est pas un rêve romantique, c’est une nécessité historique....

    http://2ccr.unblog.fr/2012/03/30/de...

  • 3 mai 2012 15:07, par Arturius

    Je ne dirai qu’une chose ..... «  » Excellente analyse«  » .

  • 16 mai 2012 10:23, par IcebergTV

    Merci pour la diffusion !
    prochaine vidéo dans les jours à venir.

  • 16 mai 2012 15:45, par NJ

    Il n’y a pas un seul chiffre de coût, ce qui est en soi très révélateur de la mentalité du militaire qui a du mal à penser en termes de coûts comparés aux recettes. Normalement quand on calcule deux projets en base coûts, on essaie de comparer le ratio des dépenses sur bénéfices entre les deux. En face du coût logistique de rapatriement, il faudrait faire figurer le coût de stationnement en fonction de la durée prévisionnelle du maintien des forces armées en Afghanistan : coût du personnel, coût de fonctionnement du matériel, coût de remplacement et d’acheminement du matériel détruit, coût d’indemnisation des victimes, participation aux frais de l’OTAN, coût des munitions consommées, etc. Par ailleurs il existe des solutions transitoires, comme le rapatriement sur des bases russes avec des avions russes en location pas cher, ce qui permettrait de poser des jalons pour l’implantation durable de l’OTAN en Asie centrale en collaboration avec l’armée russe qui amorce son intégration aux forces de la Communauté internationale (cf. attaque simulée de l’aéroport de Denver par des forces russo-américaines visant à traquer les terroristes internes ou externes).

  • 16 mai 2012 22:24, par NJ

    Il est regrettable que des analyses dites sérieuses en restent toujours aux mêmes poncifs à propos de l’hyperinflation et des risques d’« automne chaud ». Les Français seraient tellement en colère contre la crise et ses conséquences qu’ils auraient voté pour la perpétuation de la dette à l’instar de ces Grecs qui veulent bien sortir de l’euro à condition de ne pas subir l’austérité sociale. Ces propos de salon ne font guère avancer l’analyse du problème et de ses solutions. Ce grand esprit aurait pu évoquer le voisinage de la Turquie qui elle se trouve en pleine forme sur le plan économique et les possibilités offertes à la Grèce en matière de coopération économique par l’intégration avec la Turquie et le Moyen Orient. De même les réformes que l’UE essaie d’entreprendre ne sont pas évoquées, alors qu’elle constituent un pan essentiel du problème grec, à cause de la nécessité qu’il y a de réformer un système bureaucratique hérité d’une trentaine d’années de socialisme. Par ailleurs il est absurde d’envisager les questions monétaires en les détachant du contexte économique et social qui les accompagne. Il se trouve que la Grèce est trop spécialisée dans quelques secteurs clef où elle disposerait d’avantages comparatifs comme la marine marchande ou le tourisme. Il serait intéressant de savoir dans quelle mesure un retour à la drachme changerait cette donne économique, en plaçant la Grèce dans la situation de pratiquer une politique authentiquement libérale, c’est-à-dire favorable à la libre entreprise, tout en renonçant à employer des cohortes de fonctionnaires nourris jusque-là par la manne européenne. Il semble illusoire de penser que la Grèce puisse relancer son économie sans s’intégrer davantage aux échanges internationaux, ce qui paraîtrait contradictoire avec une sortie de la zone euro puis de l’UE.

  • 16 mai 2012 22:49, par NJ

    Je ne comprends pas qu’un expert en géopolitique n’évoque pas davantage l’opportunité unique qu’il y pour la Grèce de recréer une sorte d’empire byzantin sur la base d’une coopération plus étroite avec non seulement l’antique Russ (les Russes n’ont jamais été aussi nombreux à venir dépenser leurs devises dans les îles grecques) mais aussi avec l’espace balkanique (notamment la Serbie et la Bulgarie, alors même que l’UE finance des investissements importants dans l’automobile et les nouvelles technologies dans cette région) et puis bien sûr l’Anatolie avec ses débouchés sur le Caucase et l’Asie centrale. Le retour à la monnaie nationale n’est certainement pas le problème essentiel de la Grèce. Le vrai problème réside plutôt dans son incapacité à sortir du socialisme financé par la dette et à retrouver une base productive suffisamment solide pour employer sa population active. Cependant la Grèce ne redemande qu’à redécouvrir son dynamisme commercial légendaire en reconstituant un empire économique qui pourrait se concrétiser par une alliance des nations chrétiennes orthodoxes qui cultiveraient une saine amitié avec ses voisins anatoliens en profitant de sa position privilégiée entre l’espace européen et l’espace eurasiatique. A l’heure où la Russie et la Chine investissent massivement dans les communications parcourant le couloir eurasien, il serait dommage de manquer une telle opportunité.

  • 18 mai 2012 20:13, par insatisfait

    La solution est dans la main des marchés financiers, il faudrait se passer des interets, perdu pour perdu, y’a qu’a imposer à la grèce un budjet qu’elle peut financer, quand on prend le risque d’endetter un pays, on ne gagne pas forcemment, ..., bref, foutaise toute ces histoires, cercle viscieux auquel personne ne trouvera de solution, pourtant la simple solution est que les riches partagent leur fric avec les pauvres ... les humains se croivent éternels, croire ou ne pas croire en une vie antérieure ne change rien au fait qu’une fois mort, on emporte rien de ce monde avec nous ...

  • 24 mai 2012 11:04, par Nicolas

    Une partie des Belges déployés en Afghanistan rentrent bientôt.
    Un retrait tout à fait prévu et « coordonné » ainsi que l’a affirmé Pieter
    de Crem, le ministre de la Défense lors d’un point presse (où était présent
    B2) en marge du sommet de l’OTAN à Chicago. « Il n’y a pas de course [...]

    http://www.bruxelles2.eu/zones/orie...

  • 25 mai 2012 10:54, par Nicolas

    ’Le calendrier du retrait polonais d’Afghanistan. Après 2014, l’inconnue ?’
    Afghanistan-Pakistan
    (BRUXELLES2) Suivant en cela le plan général de réduction des troupes de
    l’OTAN, les Polonais diminueront progressivement leurs troupes jusqu’en 2014. Le
    ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak, l’a confirmé, jeudi (24
    mai), devant la Diète polonaise à Varsovie, dressant le compte-rendu des
    réunions de Chicago.

    Diminution progressive des effectifs à partir d’octobre 2012

    D’octobre 2012 à [...]

    Soyez informé avant les autres, cliquer sur ce lien
    You may view the latest post at :
    http://www.bruxelles2.eu/zones/orie...

  • 25 mai 2012 10:57, par Nicolas

    Pour les amateurs de transport pas cher :

    Partage d’avions C17 (Strategic Airlift Capability initiative SAC). Portée par 10 alliés et 2 pays du Partenariat pour la paix qui ont acheté et exploitent en commun plusieurs avions de transport stratégique C17, disposés sur la base de Papa (en Hongrie).
    Partage d’avions stratégiques (Strategic Airlift Interim Solution (SALIS). Participent à ce consortium 14 alliés et 2 pays du Partenariat pour la paix, qui permettent à l’Alliance de disposer de gros porteurs stratégiques, type Antonov An-124-100, loués à une société ukrainienne. Très utiles, et utilisés pour l’Afghanistan, notamment dans la phase stratégique de retrait. Le problème : le coût horaire, que certains Etats trouvent « exagéré » et dont ils veulent renégocier le montant.
    AWACS. L’Otan opère avec une flotte de 17 Boeing E-3A ‘Sentry’ dotés du système Airborne Warning & Control System (plus connu sous son acronyme AWACS). Cela permet à l’Alliance de disposer d’une capacité de surveillance terrestre ou maritime propre. C’est un des « rares équipements possédé et opéré en propre par l’OTAN » précise-t-on au QG de l’Alliance.
    http://www.bruxelles2.eu/defense-ue...

  • 9 juillet 2012 11:04, par Philippe

    Ce n’est qu’une remarque sur un point secondaire de votre démonstration.
    Mais quand vous dites que seul l’Etat hébreu dispose de l’outil nucléaire dans cette région, c’est oublier le Pakistan.
    C’est d’ailleurs ce que nous disent aujourdhui les Iraniens : « vous ne voulez pas de bombe islamiste mais elle existe déjà, au Pakistan ». J’ajoute au passage que l’Iran,à population persane (non arabe) et chiite de surcroit, se sent bien seule au milieu de pays sunnites qui l’encerclent.

    Cordialement

  • 17 juillet 2012 12:52, par Patrick

    J’adhère à cet article. Ce scénario est plausible (je réitère sur ce site). La masse ne s’inquiète guère des agitations de ce monde. Bien installé devant la télé (boîte à fabriquer des cons), l’insouciance règne. La majorité, pensant que la terre à commencer à tourner le jour de leur naissance, se moque du passé. Il est déjà très difficile de comprendre le siècle dans lequel nous vivons. Si le pire était à venir, celui-ci serait mieux « accepté » ................ sous un gouvernement de gauche. C’est peu dire.

  • 30 août 2012 10:41, par Guiz

    A la lecture du message de Rémi, puisque fin Août 2012 une nouvelle enquète aboutie à des conclusions pouvant recouper ce témoignage, il serait intéréssant de reprendre en compte tous ces points.
    L’explosion du hangar 221 pourrait en effet trés bien avoir été provoquée par une conjonction de ces événement successifs.
    En tous cas Rémi ne pouvait semble t’il pas savoir un an à l’avance qu’une nouvelle enquète allait aboutir basée en partie sur ces points.
    Merci donc à Rémi.
    N’oublions pas aussi que le le verdict du nouveau procés doit être prononcé d’ici 1 mois.
    @+

  • 18 octobre 2012 19:20, par amir

    vous oubliez les donmeh de la libye ; la tribu de Misrata ; qui ont lanché le colonel Gadafi sont majoritairement des donmeh installés en libye en début du 20 ème siècle

  • 25 octobre 2012 15:22, par Luca de Paris, Lucadeparis

    Georges Orwell étant mentionné, on aura intérêt à lire les analyses révélatrices de Jean-Claude Michéa dans : Orwell, anarchiste tory, ou L’Empire du moindre mal (Essai sur la civilisation libérale).
    http://lucadeparis.free.fr/index/mi...
    http://lucadeparis.free.fr/index/mi...

  • 26 octobre 2012 12:39, par Didier

    Magnifique article qui retrace l’histoire de France en résumé hélas ! s’agissant du prophète notoire qui nous serait utile, je pense que le pauvre homme serait bien en peine de délivrer notre pays des maux qui la dominent. Le projet européiste influençant les enjeux nationaux au profit d’une oligarchie d’héritiers en tous genres a vendues son âme depuis bien longtemps. La France n’existe plus que dans les livres d’histoire mais laquelle ? Peut-on parler de la Révolution et de cette bourgeoisie éprise de pouvoir ? Peut-on reparler de Napoléon et de la banque de france ? Peut-on reparler de la commune et de napoléon III ? Peut-on reparler de Pétain et de Vichy mais également de cette france toujours prête à trahir ses enfants au profit du grand capital ? Bref, ce prophète devra revoir l’histoire enseignée aux masses qui n’est qu’un subterfuge obligatoire pour tolérer l’imposture historique de nos chères (trés chers) élites.

  • 4 novembre 2012 01:39, par A.N.Onyme

    Attention, le Général de Gaulle disait, précisément que : « La politique de la France ne se décide PAS à la corbeille de la Bourse »... Un seul mot, et tout le sens de la phrase est transformé...

  • 9 novembre 2012 23:51, par personne

    vous avez oublie ,dans la série « attentats »la liste d’« incendies »en A.S(camion de gaz explosant innocemment devant le siege des Gardes Royales a Ryad,« incendie » dans un hôtel a la Mecque entièrement fulmine,soldats tues a la frontière avec le Yemen et autres....)et toute la série d’incendies qatariotes ou semble-t-il les fusibles ont des problèmes......

  • 7 décembre 2012 14:53, par manant

    réveillez-vous un peu et ne partagez pas l’autisme euro-atlantique. Il y a des gens en face, vous savez ? La Russie vient de livrer des missiles Iskander à Damas, suite à la décision de positionner les Patriot en Turquie « qui ne sont pas les meilleurs du monde », dixit Poutine. L’Iran s’est emparé d’un drone américain (le deuxième), un exploit qu’aucune puissance n’a réalisé (sans parler du survol du sud d’Israel pendant une demi heure par un drone du Hezbollah). Et puis, la Syrie, ce n’est pas l’Irak épuisé par huit années de guerre contre l’Iran, ni l’Afghanistan des Taliban, c’est un gros morceau. Interrogez les services spéciaux occidentaux qui y grenouillent et s’y cassent les dents. Réveillez-vous, ou réajustez vos lunettes.

  • 8 décembre 2012 03:11, par Gibet

    Vous rapportez, ce qui est vrai, que Hollande avait opté pour l’abstention au sujet de l’admission de la Palestine comme État observateur aux Nations Unies.
    Mais le décompte des votes à l’Assemblée Générale donne la France, ainsi que plusieurs pays de l’U.E. parmi ceux qui ont voté EN FAVEUR de la résolution. La France hollandienne a donc, là encore, viré capot.
    Y a-t-il eu un autre tordage des bras européens de la part d’Obama pour les amener à favoriser cette résolution, faisant ainsi ressortir que les USA partageaient « superbement » la solitude israélienne en compagnie du Canada néo-con de Harper et de quelques micro-États comme la Micronésie, la bien nommée ?
    Ce message signifiait-il à Natanyahou que les USA n’entendaient pas pousser le masochisme jusqu’à subir une seconde fois un tel camouflet pour la « plus grande gloire » d’Israël ?

  • 11 janvier 2013 13:01, par Rami

    Assad est devenu un symbole ; qui fait tomber Assad, fait tomber l’Armée Arabe Syrienne, ce qui fera tomber la Syrie.
    La Syrie tombée, tout sera possible … l’Iran et plus loin que l’Iran.
    Ceux qui veulent la tête d’Assad ne veulent absolument pas de compromis, ils veulent le gâteau en entier mais ni les syriens en leur grand majorité, ni les russes, ni les chinois et ni les iraniens ne sont dupent pour laisser tomber Assad.

  • 26 janvier 2013 00:56, par Algérienne

    Les guerriers occidentaux mettent le monde en danger.
    L’Algérie n’a aucun interet à se mettre « au pas de guerre » dans l’invasion du Mali.
    Nous, peuple algérien, sommes contre toute guerre au Sahel et esperons que de bonnes resolutions sauront trouver le chemin de nos dirigeants et leur stratégie de défense pour epargner à l’Algérie une suite malheureuse qui mènera au chaos.
    Rien n’est clair aujourd’hui sur ce qui se trame contre l’afrique du nord et le Sahel mais les africains doivent reflechir s’ils savent réfléchir avant de regretter leur stupide coopération avec la france va- t’en-guerre.
    Quand aux soi disant terroristes islamistes les choses sont encore bien obscures sur « qui est qui »et qui manipule quoi, mais hélas ce sont les pays belliqueux predateurs occidentaux qui se rejouissent de cette confusion généralisée.

  • 26 janvier 2013 01:21, par Algérienne

    Alors là chapeau ! pour ce tissu de mensonges ! comment ça la france a etablit une egalite et une fraternite apres l’invasion de l’algerie de l’époque qui ne s’appelait encore pas l’algerie mais c’etait un pays d’afrique du nord et les peuples sont toujours de la meme ethnie.
    La france a commis un crime contre l’humanité malgre les bonnes intentions de napoleon, la france a extermine en s’installant en algerie des millions d’algeriens !
    pour conclure ,entre 1832 et 1962 la france de vos ancêtres a tué 10 millions d’algériens.
    vive l’egalite de Ferry et compagnie.

  • 26 janvier 2013 18:00

    tout a fait d accord bravo !

  • 28 janvier 2013 11:38, par Diploman

    Algérienne offre ici un commentaire à l’emporte-pièces, mais sans ne présenter cependant aucune source et, surtout, aucune forme de nuances, alors que celui-ci prétend parler d’êtres humains, il dépeint les français d’Algérie comme des bêtes avides et sanguinaires.
    Cependant, ce n’est absolument pas ce que les témoignages directs rapportent. Ceux des français d’Algérie, mais aussi des algériens, toutes celles et ceux qui se côtoyaient autrefois, chaque jour, depuis leurs naissances.
    Certes, ce n’était évidemment pas une société parfaite, mais aura-t-il déjà existé, ne serait-ce qu’une seule société qui un jour le fut ?

    Nombreux sont les algériens qui ont aussi été très affligés lors du départ précipité et obligatoire de leurs voisins.
    Mais tous ces gens n’existent nulle part ailleurs que dans le cœur, pas dans les recueils guerriers, que l’on nomme si souvent, des « livres d’Histoire », et la haine insatiable qu’ils véhiculent et qu’ils entretiennent, comme si elle était, le joyau le plus précieux.

  • 5 février 2013 21:47, par Algérienne

    On ne vole pas des territoires on ne fait pas de rapine on ne s’approprie pas ce qui ne nous appartient pas sans conséquences futures.
    Les habitants de l’afrique du nord en 1832 n’avaient rien demandé ils ont ete envahi ni plus ni moins ;, maintenant si on veut faire de la poesie, de la litterature sur la belle invasion libre à vous. Pour en ce qui nous concerne nous la majorité du peuple de ce pays ex-envahi, qui sommes appelés auj les ALGERIENS , nous sommes surs et certains que l’invasion de l’algerie etait un massacre à grand echelle, 10 millions d’algeriens ont ete assassinés cruellement par les troupes francaises galopant collines djebels et dechras afin de s’approprier definitivement les terres et les airs de ce pays. Ils se sont cru en amérique lors de massacre des indiens. Dieu en a decidé autrement.
    les envahisseurs francais de 1830 ont ete les defricheurs de notre terre en tuant et massacrant comme des bêtes sauvages les autochtones pour que s’installe ensuite une population europeenne à l’aise et bien securisée. Quand nous parlons de criminels et assassins nous parlons des envahisseurs enfumeurs dans les dechras et montagnes et non pas de la population dupée européenne qui s’installe tranquillement par la suite.
    ceci n’a pas besoin de preuves ni sources tout est ecrit par des francais et des algeriens specialistes.Vous avez le droit d’embellir l’epopée sanglante de 1830 mais sans nous.

  • 6 février 2013 09:10, par la rédaction

    Algérienne, il serait bon pour appuyer vos dires de citer vos sources. D’autre part, vous faites l’erreur commune d’amalgamer dans une même haine la France et son peuple aux agissements de certaines de ses « élites » !

  • 8 février 2013 00:51, par mehdi

    à mon avis la prise d’otage est une stratégie du drs algerien, l’intérêt de cette manœuvre à pour but de livrés deux messages...un message destiné à la popuation algérienne « prévenir le peuple d’un risque d’ingérence des islamistes et de ravivé les peurs des années 90....unifié le peuple derrière le gouvernement », un second message destiné aux occidentaux « un avertissement aux occidentaux...au risque d’une ingérence étrangères en Algérie...l’Algérie n’hésitera pas à utilisé des armes asymétrique et de nuire aux intérêts occidentaux ».

  • 8 février 2013 14:44, par mehdi

    merci pour cet article...en effet les colonies ont toujours était la norme des relations internationales et celà c’est aussi vieux que les premières civilsations, aujourd’hui le néocolonialisme fait plus de dégâts que les anciennes colonies, le passé est passé...le présent un monde chaotique, le risque d’un conflit mondial est à prendre en compte en sérieusement.

    la paix c’est le temps ou l’ont dis des bêtises. ..la guerre c’est le temps ou ont les payent (x).

    Comme l’écrivait en 1935 Jean Giraudoux : « Les nations, comme les hommes, meurent d’imperceptibles impolitesses. C’est à leur façon d’éternuer ou d’éculer leurs talons que se reconnaissent les peuples condamnés ».

  • 8 février 2013 19:11, par Grandjean

    Illustration de cet article, une propagandiste comme Caroline Fourest falsifie dans une même phrase la période de la seconde guerre mondiale et la période coloniale.
    La France est accusée en 2012 d’avoir exterminer 6 millions de Juifs ( !!!) et de constituer un foyer de racisme du fait de son histoire coloniale.
    http://www.youtube.com/watch?featur...

  • 8 février 2013 19:12, par mehdi

    merah d’après ces dires lors du raid...il aurait reconnu être un djhiadiste, il aurai accusé son négociateur de l’avoir trahi...de l’avoir envoyé dans differents pays pour aidés les musulmans, les enquêteurs ont trouvés aussi une carte de visite du garde du corp de Sarkozy dans un box au pied du scoote, ils semblerait que celui qui à perdu la carte de visite soit le tueur...j’en deduis...merah à était recruter par un agent des services secrets et de lui faire croire qu’il est un agent double et que lui même est un djhiadiste...celà s’explique par les enregistrements audio de merah....la carte de visite et les liens troubles avec les services secrets.

  • 10 février 2013 20:10, par Diploman

    Algérienne, je rejoins la rédaction afin de vous demander d’appuyer vos propos qui me paraissent aussi, et c’est là le moins que je puisse en penser, totalement abusifs.

    D’autre part, vous qui semblez si prompte à revendiquer la véritable histoire du pays que vous dites aussi aimer, pourquoi vous obstinez-vous alors à ne remonter qu’à 1830 lorsque vous parlez des invasions qui ont eu lieu en Afrique du nord ?

    Cette attitude me parait parfaitement bien correspondre avec l’introduction de l’article, que je reproduis ci-dessous et qui est le sujet de nos commentaires ;

    « Pour être tenue de baisser la tête, la Nation Française est sans cesse appelée à l’expiation de deux crimes qui lui sont imputés par les falsificateurs de son Histoire : Le crime de collaboration avec les nazis Le crime de persécution des peuples d’Algérie dans la période de colonisation. ... »

  • 11 février 2013 20:54, par Byblos le maronite

    Des faits ?

    • Comment appeler ce qui se passe en 1832, sinon l’invasion et l’appropriation d’un territoire habité, et qui n’est pas français ?
    • Comment appeler autrement que par leur nom les enfumages, les tueries, les massacres rapportés entre autres par Le Cour Grandmaison dans son ouvrage Coloniser, exterminer ?
    • Comment comprendre que « l’Algérie, c’est la France », alors que les Algériens ne sont pas français, et encore moins algériens ?
    • Quel nom autre que DISCRIMINATION, donner au décret Crémieux qui accorde la nationalité française aux juifs d’Algérie, mais pas à ses musulmans ? Qu’a-t-il fait d’autre, ce décret, que de semer en terre d’Algérie, la zizanie, la méfiance, voire la haine entre des populations qui vivaient dans une relative harmonie ?

    Tous ces actes mentionnés ci-dessus peuvent-ils être qualifiés de CIVILISATEURS ?

    Ne pas rendre les Français d’aujourd’hui responsables de ce qui s’est passé hier, ne pas rendre le paisible paysan français du Poitou responsable des tortures couvertes par le général Ailleret est une chose.

    Nier les faits ou les enjoliver pour se donner bonne conscience en est une autre.

  • 11 février 2013 21:19, par algérienne

    Bonsoir
    Juste un petit rappel pour ne pas melanger les choses :
    l’invasion francaise en algerie etait vraiment une invasion barbare , je suis désolée, et n’a rien à voir avec les invasions arabe et ottomane des 7e et 8e siecles ou les invasions romaines de l’algerie antique phenicienne et berbere.
    pour l’invasion francaise de 1830 voici pour votre lecture entre autres ouvrages :
    1) HISTOIRE DE L ALGERIE Des origines à nos jours. auteur :
    Pierre Montagnon. éd. Pygmalion
    2) LA COLONIE FRANCAISE EN ALGERIE 200 ANS D INAVOUABLE rapines & péculats
    auteur : Lounis Aggoun éd. demi lune.
    ainsi que plusieurs autres livres et ecrits par d’autres historiens des 2 côtés de la rive il vous suffit de faire des recherches et de vous informer.
    Pour finir sachez que personne ne demande, en tous les cas la majorité des algeriens, d’expier quoi que ce soit , c’est de l’histoire ancienne le peuple algerien veut oublier ,mais juste il faut accepter les faits historiques autrement dit ne pas dementir l’histoire ou essayer d’enjoliver les faits. c’est tout et nous avons le droit de ne pas reconnaitre le positif de la colonisation francaise en algerie.
    Charles x, Talleyrand et les autres ont fait ce qu’ils ont cru bon pour la france misérable et endettée à l’époque, mais s’il vous plait ne nous demandez pas d’être heureux d’avoir été envahis de cette façon barbare, merci.

  • 12 février 2013 10:14, par une Tunisienne

    je soutiens Algérienne et Byblos.

    Personne n’a rien demander.

    Les conquêtes arabes( que nous autres appelons « ouvertures ») et Ottomanes sont d’un autre ordre. C’est plus en rapport avec le concept de communauté de croyants que des territoires à coloniser pour l’enrichissement d’une population exogene.

    Le decret Crémieux s’est appliqué à nous aussi. Les musulmans ont refusé de demander la nationalité française par fidélité à leur identité propre. Devenir français était perçu comme une trahison. certains l’ont fait. A l’indépendance , ils étaient obligé de partir. A ce jour, leurs enfants sont désignés comme fils ou fille d’un tel qui a trahi....

    Nous voulons vivre en paix( si possible) ne plus subir un autre endettement qui nous fera coloniser d’une autre façon et tourner la page.

    Chiraz

  • 14 février 2013 13:31, par FREDO

    très bon article pertinent,vrai bravo !! il faut que tout le monde lisent cet analyse parfaite de la situation,que ce soit pour l’Iran, la Syrie,pour le nouvel ordre mondial qui s’est installé,pour les pays qui conduisent cette hégémonie,pour ces démocratie soit disant libérale,« mais prédatrices » kabbalistes chaotiques en tout point de vue...guerres en cours guerres a venir que nous réserve ces états que sont usrael ! ils finirons en enfer j’espère !encore chapeau pour votre article.

  • 1er mars 2013 20:55, par Byblos

    Quand j’ai étudié le catéchisme, il y a de cela fort longtemps, on m’a appris à distinguer l’Église militante (Action Catholique), l’Église souffrante (derrière le rideau de fer, bien sûr) et l’Église triomphante, celle du pastor angelicus en même temps pontifex maximus, celle de la sedia gestatoria, etc.

    Depuis lors, Paul VI m’a appris l’existence d’une Église hésitante, Jean-Paul II celle d’une Église repentante, mais aussi gesticulante. Quant à Benoît XVI, j’ai découvert avec lui, une Église offensée, calomniée, mourante. En somme, une Église du Vendredi Saint.

    Vivement la Résurrection.

  • 2 mars 2013 09:03, par Fusili

    J’aurais du mal à argumenter, compte tenu de ma grande ignorance sur le sujet. Je vais donc essayer de rester le plus neutre possible.

    Une invasion reste une invasion, qu’elle soit ottomane, arabe, romaine, française... et je ne crois pas que les populations aient souhaité qu’on s’invite chez elles et que l’on vienne perturber leur équilibre social.
    Peut-être que la France de l’époque a pensé faire une bonne chose en colonisant l’Algérie (et ses voisins du Maghreb), et peut-être y a-t-il eu une once de positif. Mais n’oublions pas les massacres qui ont été faits par les Français à l’encontre des autochtones. De même que les massacres algériens envers des familles françaises qui se sont installées en pensant que ce droit leur était naturel (puisque la loi française les y a autorisés).

    La question se pose alors : qui a tort, qui est responsable ? La France d’avoir envahi une terre qui ne lui appartenait pas, d’avoir tenté de « civiliser » les populations locales ? L’Algérie de s’être « laissée » faire en disant « Amen » ? Les familles françaises de s’être installées en pensant faire bien ? Les Algériens qui ont résisté contre l’Occupant en perpétrant des attentats sur le sol algérien (et plus tard, sur le sol français) ? Et que penser des Algériens qui ont sacrifié leur vie aux côtés de la France, a qui l’on a promis la citoyenneté française et qui se sont fait refoulés à la frontière ? Ou encore les Français, installés puis expulsés du sol algérien, sans comprendre pourquoi leurs droits étaient subitement supprimés ?
    Autant de question que chacun des deux camps devraient se poser.

    Pour ma part, et toujours de façon neutre, j’en veux à l’Europe tout entière d’avoir « foutu la merde » sur quasiment tous les continents (Afrique, Amériques, Océanie), sous le prétexte de « civiliser » les populations indigènes, considérées comme « sauvages » par l’homme blanc et donc, incapables de s’auto-gérer. J’en veux à l’homme blanc pour sa tentative de suprématie à travers l’histoire de l’Humanité.
    J’en veux également aux groupuscules extrémistes qui, par la terreur, tentent de faire pencher la balance, plutôt violemment que pacifiquement et qui, en fin de compte, n’aident pas les choses à s’arranger, bien au contraire. Le racisme était déjà bien présent en France et il ne baissera pas de sitôt, malheureusement. Et dire que certains sont incapables de faire la différence et considèrent tous les « Arabes » comme des terroristes...

    Enfin et pour terminer, je ne suis pas le mieux placé pour débattre sur ce sujet. Mon défunt ex-beau-père, Algérien d’origine mais aussi mon grand-frère (franco-algérien), seraient plus à même d’argumenter. Moi, je me contente d’observer, de comprendre, de me faire une idée (fausse, peut-être). Si vous avez quelque chose à m’apprendre, je suis tout ouïe.

  • 2 mars 2013 10:41, par Grandpierre

    Fusili, l’objet de cet article n’est pas de déterminer quel est ’ l’axe du mal ’ et si une guerre est juste ou injuste ( {a priori} une guerre est toujours injuste qu’elle soit de colonisation ou de toute autre nature ...). Non, l’objet de cet article est de comparer l’image qui est donnée aujourd’hui des institutions politiques coloniales, avec ce qu’elles ont été réellement dans leur complexité. Beaucoup d’Algériens, mais aussi de Français, n’ont jamais entendu le moindre mot sur les Senatus Consulte, mais surtout n’ont jamais pu imaginer, compte tenu de ce qu’on leur a dit de cette période, que de tels textes égalitaires aient pu exister.

  • 4 mars 2013 23:43, par Grandpierre

    Cet Etat en faillite, cet Etat aux abois se livre désormais au pillage des PME et TPE, infiniment plus vulnérables que les multinationales du CAC 40. C’est bien l’objectif de la nouvelle CFE et le cynisme affiché par Mme Lepetit dans l’affaire de l’EIRL est celui d’un soviet spoliant des petits patrons

  • 5 mars 2013 00:01

    Une histoire terrible et bien triste.
    J’adresse aux familles mes meilleurs voeux de courage.
    Puissiez-vous faire reconnaître la vérité un jour.

  • 13 mars 2013 19:00, par Caligula

    Bonsoir,

    Ce qui peut prêter à rire, est que dans quelques années, au grand prix d’amérique, on pourrait voir un cheval nommé Lasagne gagner devant un autre canasson appelé Ravioli...

    Pour ce qui est de la cuisine, mettons en pratique ce que nous rabâchent les maîtres queues à longueures d’émissions culinaires : il faut manger des produits de saison !!! Je sais c’est dur de ne pas manger des tomates farcies en hiver, mais le chou farci est tout aussi bon. Pour être encore plus rabbat-joie, les produits Français sont en général trés bon ; j’entend par là qu’un agneau normand (ou autre, je ne suis pas un djihadiste de l’agneau des prés salés) est aussi goûtu que son cousin bolivien, qui , effectivement, coûte moins cher malgrés le kérosène utilisé pour qu’il arrive sur les étals de nos supermarchés.

    Pour finir, les émissions télés ne valent pas plus que leur audimat. C’est valable aussi pour les séries US ou on veut nous faire croire qu’il y a un ranger noir en plein Texas...et pourquoi pas des analyses génétiques effectuées en une heure !! Bref, petit conseil, éteignez la télé, allez au théatre, ou vous promener (la marche y a rien de meilleur pour la santé, et ça ne coûte pas grand chose), ou faites l’amour ; vous verrez, les émissions disparaîterons d’elles-même. Bon tout ceci risque d+augmenter le nombre des chomeurs, mais on est pas à ça prés.

    Salutations.

  • 23 mars 2013 18:59, par Caligula

    Excellent article, je note juste une erreur :

    « Maurras, simplement lucide, prophétisait en 19124 « 700 000 jeunes Français, étendus, froids et sanglants sur leur terre mal défendue ». »

    Je ne voudrai pas paraître pessimiste, mais il me semble, à la lecture de cet article, que si la France ne fait rien pour sauvegarder ses beaux légionnaires, elle ne rique pas de fêter le nouvel an de l’année 19124. Remarquez, c’est valable pour la civilisation humaine en général.

    Salutations...

  • 24 mars 2013 15:22, par Grandjean

    Article courageux et juste, mais pourquoi ce sous-entendu sur l’historien Marc Bloch dont la loyauté ne peut être mise en doute tout simplement parce que nous connaissons le détail de sa pensée par ses écrits posthumes ( l’Etrange Défaite ). Quant à Montandon ...

  • 30 mars 2013 13:24, par omar

    ils s agit d’un des mercenaire francais en question dans votre article
    http://www.youtube.com/watch?v=iPvP...

  • 1er avril 2013 12:02, par Snowleopard

    Le Pax americana est bien la partie la plus amusante :D

    Oncle Sam alias le pompier pyromane.

  • 1er avril 2013 16:31, par Yasmina

    « Le troisième scénario est intitulé : « A new califate » : dans ce scénario, les musulmans constituent une vraie puissance.. »

    est ce que le nom du Calife est déja connu ?

    Pour ma part, je pense que oui. Ils vont essayer d’en choisir un qui sera utilisé plutôt pour aiguiser le conflit sunnite/shiite. C’est aussi un détournement de l’eschatologie islamique que l’impérialisme va utiliser à son profit, comme il l’a fait avec la notion de « jihad » : l’impérialisme américain s’est ligué depuis 35 ans avec les dictatures religieuses du Golfe pour détourner le jihadisme de la libération de la Palestine et le retourner contre l’URSS en Afghanistan, puis contre la Russie et ses alliés.

  • 2 avril 2013 17:21, par Caligula

    Dans les dessins animés, le Méchant il s’en prend plein la tronche à la fin, Non ? Haaa, ça ne marche que dans les fictions ! Dommage...
    Sinon, il serait intéressant d’avoir la vision du futur par l’ex KGB, et des services secrets chinois. Ils ne doivent pas, à mon avis, arriver aux mêmes conclusions.
    Sinon, c’est généreux de la part de la CIA, de décrire plusieurs scenarios, alors qu’il n’y en a qu’un qui les intéresse.

  • 7 avril 2013 18:40, par Caligula

    Par rapport à la question de Yasmina : « est ce que le nom du Calife est déja connu ? »
    Voici un début de réponse : « Syrie : le chef d’Al-Qaïda appelle à l’instauration d’un Etat islamique. »
    Extraits :

    « Le chef d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé les rebelles, en guerre contre le régime de Bachar al-Assad, à instaurer un Etat islamique en Syrie, dans un message sonore mis en ligne dimanche sur des sites islamistes. »Déployez tous vos efforts pour que le fruit de votre jihad soit, avec la volonté de Dieu, un Etat islamique jihadiste (...), une étape sur la voie du rétablissement du califat islamique« , dit le numéro un d’Al-Qaïda à l’adresse des rebelles en Syrie, parmi lesquels des islamistes jihadistes. »

    « Ayman al-Zawahiri, dont c’est le premier message publié cette année, s’en est vivement pris à l’Iran et au Hezbollah chiite libanais, principaux soutiens du régime de Damas depuis le début du soulèvement en Syrie il y a plus de deux ans. »Les masques sont tombés (...). L’Iran et le Hezbollah ont dévoilé leur vrai visage et montré leur horrible vérité sur le champ du jihad« en Syrie en se plaçant du côté du »régime baasiste, laïc, confessionnel et criminel« , a-t-il dénoncé. »
    Article à lire sur el watan.com

  • 10 avril 2013 14:20, par Yasmina

    Oui Caligula. Le pire c’est qu’ils vont réussir à en instaurer un. Un faux evidemment. Un califa Yankee. Une sorte de mercenaire un vasssal de l’alliance judéochretienne sioniste tout comme le sont la Turquie, L’Arabie Saoudite, la Jordanie, L’Egypte, la Libye« libérée » , le Maroc, la Tunisie nouvelle. Là ou les Freres sont aux affaires. Evidemment les chiites ne vont l’accepter. Ce qui donnera pretexte à Israel d’attaquer . Le casus belli est tout trouvé : menace islamiste des voisins. Et si Israël attaque cela signifie un Israel du Nil à l’Euprate et prise de contrôle des puits de pétrole et donc du marché.....

  • 11 avril 2013 11:58, par Melusine

    Comment le journaliste désinforme, sous couvert de fournir des informations confidentielles, parce que, par un hasard soudain, des masses d’informations confidentielles sont devenues accessibles aux « chiens de garde » de la République. De toute évidence, il s’agit d’une action concertée au niveau international, l’affaire Cahuzac s’inscrivant dans une série d’offensives contre les paradis fiscaux - le démantèlement de la place financière de Chypre ou encore les récentes mesures de transparence financière prises par Vladimir Poutine à l’encontre des fonctionnaires soupçonnés de détenir des comptes à l’étranger, pour ne citer que deux exemples remarquables - destinées à renforcer les positions de l’Etat face à une société civile en pleine révolte contre son emprise fiscale et réglementaire. L’Etat n’aime rien tant que de jouer les parangons de vertu, dès lors qu’il s’agit de faire oublier sa part écrasante de responsabilité à la fois dans le déclenchement de la crise financière et dans la situation de surendettement public et bancaire nourri par la monnaie dette générée par les banques pour répondre à des besoins illimités de financement public. On est donc face à une action concertée au niveau international, tant du côté des pays émergents regroupés sous la bannière de la Russie qui défend sa vision du monde multipolaire, que des pays développés, qui sentant le sol se dérober sous leurs pieds, essaient de sauver les meubles par l’extension des superstructures de gouvernement international d’une part et par l’augmentation de la répression policière et fiscale d’autre part, ces deux actions concomitantes ayant l’une comme l’autre les mêmes effets délétères constatés depuis des décennies sur la société civile. Lorsque celle-ci se retrouve privée de toutes les soupapes de sécurité, elle est condamnée à la protestation violente comme seul moyen efficace de faire entendre sa voix face à un Etat totalitaire incapable de laisser vivre et agir les forces vives de la nation comme seul remède efficace contre la crise.

  • 11 avril 2013 17:18, par Caligula

    En fait pour l’instant, et d’aprés ce que j’ai lu, le pétrole n’a plus la côte, pour les experts, c’est le gaz qui définit tout. Cela tombe plutôt bien, les gisements de gaz au large des côtes israëliennes, viennent juste d’entrer en exploitation. A lire là-dessus un article de Semy Idiz dans le journal Al-Monitor Turkey. Traduction française sur le site de Mounadil al Djazaïri.

    Dans cet article, l’auteur compare les développements en cours au Proche Orient au Grand Jeu qui désignait la compétition géostratégique entre la Russie tsariste et le Royaume Uni pour le contrôle de l’Asie occidentale et de ses ressources minières.

    Bonne lecture.

  • 12 avril 2013 11:06, par Yasmina

    oui c’est un Grand Jeu pour la Pax Hebraica. ( Apres la Pax Britannica, la Pax America. N’oubliez pas que le sionisme est chez lui dans ses trois pays) .

  • 19 avril 2013 15:09, par Caligula

    J’en ai quelques-unes :

    Juillet 2008 invité à France3 : « Est-ce que vous croyez que j’ai une tête à être copine avec Bernard Tapie ? »

    En 2009 (je n’ai pas la date exacte) : Suite à une question d’un journaliste lui demandant si elle souhaite devenir commissaire Européenne
    « Et pourquoi pas entraîneur du PSG ? »

    Mais ma préférée (désolé, là encore je n’ai ni le lieu ni la date) reste celle-ci : Parlant à un jeune
    « Il faut retirer ta casquette quand tu dis bonjour à une belle dame. »

  • 22 avril 2013 15:21, par Caligula

    Il est écrit, dans la deuxième partie de l’article : « Les relations du Royaume avec l’Iran sont fortes ; les deux Etats sont liés depuis 2001 par un traité de sécurité et un accord commercial. Le développement des relations a d’ailleurs largement contribué à l’apaisement et à l’amélioration du sort de la communauté chiite. »

    J’ai lu un article récent - daté d’hier il me semble - sur l’Arabie Saoudite ; où il y est écrit : « A lire donc la presse privée, on peut penser que le royaume affronte deux ennemis désignés de manière beaucoup plus claire que dans le discours officiel, plus policé : l’Iran et les Frères musulmans, notamment ceux d’Egypte. »

    S’y trouve aussi l’extrait d’un article du quotidien anglophone Arab News (daté du 7 avril), intitulée « Realignments in the Middle East », par Ali Bluwi : « L’objectif de l’Iran est de détruire la région. La motivation des Iraniens est leur haine historique envers les Arabes. Ce qui s’est passé en Irak est un exemple de leur attitude. La seule chose à laquelle l’Iran est intéressée est le chiisme dans la mesure où celui-ci aide Téhéran à réaliser ses intérêts et objectifs stratégiques dans la région. »

    Les Seouds auraient-ils, une fois de plus, retourné leur veste ?

    Autre extrait de l’article Arab News : « En fin de compte, l’Iran et les Frères musulmans appartiennent à la même école de pensée politique. Ils ont un accord tacite avec Washington et ils utilisent tous deux la religion comme un outil pour imposer leur autorité. »

    Heureusement pour nous, les Wahhabites ne font pas la même chose. Les seules choses qui aient jamais intèressées les Wahhabites, sont l’argent et (forcément) leur idée de l’Islam. Ils ont toujours été vendus (ou achetés, c’est selon), et en premier ; si ma mémoire est bonne ; par les Anglais à la fin du XIX° début du XX° pour le s aider à faire tomber l’Empire Ottoman. Mais de ceci, d’autres en parleront mieux que moi. Hello Yasmina. ;-))

    J’allais oublier le lien de l’article d’Alain Gresh :
    http://blog.mondediplo.net/2013-04-...

  • 24 avril 2013 10:57, par Yasmina

    A propos de Calife et du retour du Califat : j’ai lu que des extraits du livre que l’ex représentant à l’ONU de la Jamahiriya libyenne de feu Kadaffi , M. Chalgham ou il ecrit que l’idée de l’Émir du Qatar est de devenir le Calife des pays « libérés » du dénommé « Printemps arabe » et où les Frères Musulmans sont aux commandes : Tunisie, Libye, Egypte. J’ai aussi lu sur les réseaux sociaux et la presse électroniques tunisienne les déclarations du cheikh Qaradawi qui est en visite en Tunisie à l’invitation du parti Islamiste d’obédience FM . Il plaide pour une union entre les 3 pays Tunisie, Libye, Egypte et où l’Emir du Qatar sera le Calife de cette entité.

  • 24 avril 2013 20:55, par Caligula

    Qaradawi, Qaradawi, on parle bien du même, Yasmina ? Celui qui a tout fait pour légitimer al Nosra et qui se retrouve comme un c.. maintenant qu’ils sont passés à al Qaïda ? Sa fatwa ne devait pas être assez claire.

    Au passage, enlevez-moi d’un doute : c’est pas lui qui est plus ou moins à la tête de al-Azhar ?

    Si c’est oui, cela fait peur...

  • 25 avril 2013 10:30, par Yasmina

    Oui Caligula c’est bien le Qaradaoui, dont le sobriquet est « mufti de l’OTAN ».

    Non il n’est pas à la tete d’AlAzhar, bien que diplomé de cette université. Il a été exilé au temps de Nasser( déchu de sa nationalité meme), récupéré par le Qatar où il a une tribune sur Al Jazira et est membre du conseil europeen pour la fatwa et president d’un institut sur l’islam au Qatar( je connais pas trop le nom) .

    Tarik Ramadan( Suisse, travaille en Engleterre, conseillé du gouvernement Britannique....donc alliés des Anglos-saxons) est lui aussi au Qatar, Frere Musulmans et president Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Éthique.

    Donc la Confrérie avance ses pions. ce qui me gene c’est qu’ils sont allies des sionistes....

  • 25 avril 2013 10:58, par Dépité européen à temps complet

    http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/...

    Près de 400.000 travailleurs à bas coût en France

    Par Guillaume Guichard le 24/04/2013

    La crise pousse les Espagnols et les Portugais à franchir les Pyrénées, grâce à des compagnies d’intérim locales. Les secteurs les plus concernés : la construction, l’industrie et le travail temporaire.

    Publicité
    « À vos problèmes de main-d’œuvre, nous avons la solution ! Économisez 30 % grâce à l’Europe et au détachement de personnel ». Cette publicité roumaine diffusée en France résume l’attrait du statut européen de travailleur détaché. Polonais, Allemands, Roumains ou encore Portugais, ils seraient entre 360.000 et 440.000 employés en France sous ce statut, indique dans son rapport, présenté mardi, le sénateur Éric Bocquet (CRC).

    Officiellement, ces Européens sont payés comme des Français. En 2011, 144.411 sont venus travailler sur le territoire sous ce statut, faisant l’objet d’une déclaration en bonne et due forme. Un chiffre multiplié par quatre depuis 2006. Ce boom est dû en grande partie à l’élargissement de l’Union européenne vers l’Est. Les premiers à venir travailler en France sont les Polonais. La crise pousse aussi les Espagnols et les Portugais à franchir les Pyrénées, grâce à des compagnies d’intérim locales. Les secteurs les plus concernés : la construction, l’industrie et le travail temporaire.

    Les employés détachés déclarés ne représentent que la partie visible de l’iceberg. Les autres, les non-déclarés, seraient en effet deux fois plus nombreux, entre 220.000 et 300.000. Ils contournent pour la plupart la règle européenne et seraient payés « au mieux », précise le rapport, selon les règles du pays d’origine. Du « dumping social », déplore Éric Bocquet : « En période de crise, ce chiffre devient un réel problème politique tant il peut générer au sein de la population le sentiment d’une captation des emplois par les salariés étrangers. » La fraude est « protéiforme », de l’oubli volontaire de déclaration à la cascade de sous-traitants pour brouiller les pistes lors d’un contrôle.

    « Optimisation sociale »

    Vu les charges sociales imposées aux entreprises françaises, il n’est toutefois pas nécessaire de frauder pour trouver un intérêt au statut. Le droit européen permet « l’optimisation sociale ». Le travailleur détaché peut ainsi continuer de cotiser à la Sécu de son pays d’origine. La différence de coût entre un travailleur français et polonais se monte alors à près de 30 %. Reste que la France envoie aussi des salariés en Europe. En grande partie pour répondre « au besoin de travailleurs spécialisés en vue d’effectuer une tâche de nature complexe dans un autre État ». Ce pour quoi le statut a été initialement créé. Avec environ 170.000 employés envoyés officiellement ailleurs en Europe (deux fois plus officieusement), la France représente même le deuxième contingent de détachés, après la Pologne (300.000) et l’Allemagne (250.000). Mais 18.500 Français sont en fait détachés… en France. Employés dans des sociétés d’intérim luxembourgeoises, par exemple, ils proposent leurs services en France avec l’avantage des faibles charges sociales du grand-duché.

  • 25 avril 2013 11:15, par Dépité européen à temps complet

    Note : À lire jusqu’au bout dans le cas, certainement très significatif, qu’un européen ignorerait toujours systématiquement ce qu’il se passe de réellement important en Europe et qu’une ( autre, très mauvaise) surprise supplémentaire se cacherait à la toute fin de cet article. -Dépité européen à temps complet-


    http://www.agoravox.fr/actualites/i...

    Grèce : le gouvernement veut jeter en prison les citoyens insolvables
    =================================================

    Le gouvernement grec veut à tout prix remplir les caisses de l’État. Une récente loi permet d’enfermer les citoyens qui doivent plus de 5000 euros au fisc, et dans ce contexte, le gouvernement a eu l’idée de reconvertir d’anciennes casernes en « pseudo-prisons ».

    La Grèce, à cause des politiques absurdes mises en œuvre ces dernières années sous la « dictature » de la troïka, pullule de citoyens endettés et insolvables. Bien souvent, endettés vis-à-vis de l’État, étant donné que la pression fiscale continue d’augmenter pour compenser un appauvrissement social toujours plus grand, et une montée du chômage, voire même de la faim.

    Le gouvernement d’Antonis Samaras [ci-contre] ne semble pourtant pas vouloir changer de voie et s’entête dans ses choix erronés – et criminels. L’objectif des tenants de l’exécutif, télécommandés depuis Bruxelles et Frankfort vise essentiellement à remplir les caisses de l’État. Comment ? En extorquant aux citoyens les taxes et les dettes non payées, même s’il faut pour cela les enfermer dans une espèce de « camp de concentration », où – on le sait bien – iront principalement de pauvres bougres qui doivent quelques milliers d’euros à l’État tandis que les gros débiteurs, les grandes entreprises, les armateurs, les hommes politiques, qui ont transféré leurs richesses à l’étranger ces dernières années, se faisant bien souvent passer pour des « sans ressource », s’en tireront à bon compte, grâce à leurs contacts dans l’establishement, ou à la possibilité qu’ils auront de s’octroyer les services de grands avocats afin d’éviter la punition, même s’il faudra sans doute payer quelques dessous de table (l’Italie n’est pas le seul pays corrompu du continent).

    Cette proposition de loi malsaine a été présentée au Parlement voilà quelques jours par le vice-ministre de la Justice grecque, Kostas Karagkounis. Celui qui ne paiera pas ses dettes dans les 4 mois après la date buttoir devra être puni, et enfermé pendant 1 an. Mais pas dans l’une des prisons grecques, déjà surpeuplées. Non. La brillante idée du gouvernement est de réhabiliter et de reconvertir certaines casernes militaires actuellement inutilisées. « Pour enfermer les tricheurs du fisc dans des conditions plus humaines, » a expliqué le vice-ministre, qui a fait savoir que le premier sera un ex-camp d’entrainement militaire dans l’Attique, la région de la capitale, Athènes. Cela serait en quelque sorte le premier « camp de concentration » où seraient emprisonnés ceux que la loi récemment votée permettra d’arrêter s’ils doivent au fisc plus de 5000 euros. La loi en question permet au citoyen insolvable de payer son dû en plusieurs traites, mais prévoit que si l’une des traites n’est pas honorée, le débiteur sera alors passible de détention.

    La « proposition » suscite de vives polémiques et commentaires dans le pays, même si nombreux sont ceux qui pensent qu’il ne s’agit que d’une provocation, ou tout au plus d’une menace qui ne sera pratiquement jamais mise en œuvre, et dont le seul but est de faire peur à ceux qui doivent de l’argent à l’État afin qu’ils paient leurs dettes, et aident ainsi à réunir quelques millions d’euros destinés non pas à la Santé, l’Instruction ou la Protection sociale, mais au remboursement de la dette, naturellement.

    S’il s’agit d’une mauvaise plaisanterie, nous le saurons rapidement. Le fait est que le vice-ministre Kostas Karagunis est de nouveau intervenu sur la question, niant que son exécutif ait l’intention d’ouvrir des « camps de concentration » pour ceux qui ne paient pas leurs dettes. Il a affirmé que les « casernes-prisons » ne serviront que pour un nombre réduit de personnes, et que la majeure partie des citoyens sanctionnés devront simplement porter un bracelet électronique qui permettra de contrôler leurs mouvements, et travailler gratuitement dans des sortes de « prisons agricoles » où chaque jour équivaudra à deux en prison.

    Marco Santopadre, pour contropiano.org, le 22 avril 2013

  • 25 avril 2013 23:19, par Caligula

    Je me suis mal exprimé à propos de Qaradawi, il me semblait avoir lu des échanges à son sujet dans les Nouvelles d’Orient. Il me semblait, d’ailleurs, que vous étiez parmi les participant(e)s. Je viens de passer ma soirée à essayer de retrouver les posts, mais c’est peine perdue. De mémoire, il était décrit comme étant LA référence officielle en matière de religion.

    Quant à Ramadan, j’avoue n’avoir jamais lu un article de sa main. Mais je ne m’en porte pas plus mal. D’aprés ce que j’ai compris, ils sont du même niveau que ceux de Caroline Fourest ; c’est dire.

    Salam.

  • 26 avril 2013 13:59, par Caligula

    En parlant du Qatar, et par extension des monarchies du golfe, je viens de trouver un article intéressant sur les droits de l’homme (ou plutôt de l’esclave) dans cette partie du monde.

    http://www.mondialisation.ca/les-dr...

    Par le Professeur Chems Eddine Chitour de l’Ecole Polytechnique enp-edu.dz, Algérie.

    Sur mondialisation.ca

    J’aime assez le proverbe, au début de l’article : « Mon père chevauchait un chameau, je roule en cadillac, mon fils vole en jet, son fils chevauchera un chameau »

    Vivement qu’ils retournent sous leurs tentes...

  • 26 avril 2013 21:20, par Caligula

    Je ne sais pas si cela a à voir avec votre article, mais l’Allemagne n’a-t-elle pas demandé aux USA de lui restituer une partie de son or stocké chez eux ? Demande qui a abouti à une fin de non recevoir, de mémoire.

    Il me semble que, déjà, en début d’année, il y avait eu une succession de transfert d’or nationaux entre divers pays. Ce qui avait, à l’époque, poussé certains spécialistes à se poser des questions.

  • 28 avril 2013 13:26, par Yasmina

    Qaradawi n’a jamais été ma tasse de thé depuis toujours. Au départ pour des questions liées à ma conception de la relation avec Dieu. Pour moi c’est une relation d’amour. Pour Qaradauoi c’est une relation basée sur la crainte( traduction de taqwa) pour moi c’est la crainte de Lui déplaire mais l’amour de Dieu est primordial pour moi.

    Sur d’autre sujet( comme le voile, ), je rejoins Quaradawi . Bien qu’il reste pour moi un théologien des Princes. Voir par exemple ses ecrits sur la Zakat( impot obligatoire) et il ne dit rien sur ceux qui spécule en bourse et qui volent leur pays par exemple...... Mais quand il a commencé à etre recupuré par la politique et à emettre des avis religieux qui vont dans le sens de la domination des sionistes et l’eclatement des pays arabes. Je dis stop. Auparavent il était déja coupable à mes yeux car il a permis à des milliers de jeunes idéalistes de partir en« jihad » en Afghanistan pour détruire l’URSS..... Vous connaissez la suite.

    sur Nouvelles d’Orient, c’est difficile d’avoir une discussion sérieuse. des gens comme Sarah, Nathan, Gloc, X meme ceux considérés dans mon camp m’insuportent particulièrement

  • 28 avril 2013 13:40, par Yasmina

    pour vous Caligula :

    Un jeu diabolique

    Comment les Etats-Unis ont contribué à renforcer l’islam fondamentaliste

    qques extraits traduits en francais de l’enquete de Robert Dreyfuss

    http://www.horizons-et-debats.ch/07...

    enjoy !

  • 28 avril 2013 19:20, par Yasmina
  • 29 avril 2013 18:41, par Caligula

    Hello Yasmina,

    « sur Nouvelles d’Orient, c’est difficile d’avoir une discussion sérieuse ».

    J’approuve. Le principal problème est que tous les intervenants ont des idées biens arrétées, ils n’en démordent pas. Le hic, c’est qu’ils essayent de convertir les autres à leur point de vue...peine perdue, les autres sont aussi intransigeant qu’eux. D’où des discutions interminables sur des sujets maintes fois débattus, et qui finissent par ne plus corespondre avec l’article. Cela fait six mois que j’interviens sur les Nouvelles d’Orient, auparavant je les ai lus pendant quelques années assez régulièrement. J’ai envoyé des commentaires en pensant avoir des réponses à certaines quetions...des clous. En fait, c’est en furetant à droite et à gauche que j’en ai trouvé. C’est pour cela que je vous remercie de m’avoir fait connaitre des sites comme Landdestroyer, Silviacattori - et par extension Mounadil al Djazaïri - que j’aurai eu du mal à trouver par moi-même.

    Maintenant, je voudrai vous poser une question en rapport avec l’Islam (je ne le fais pas sur l’autre site, j’aurai 300 commentaires, mais pas le début d’une réponse !) :

    Il me semble avoir lu que dans la religion Musulmane, seul les paroles d’Allah étaient prises en compte, dans le sens où c’était Sa parole. Du coup, je me demande quelle valeur peut avoir la parole d’un Qaradawi si on la confronte au Coran ? Il me semble aussi, que les wahhabites sont contre toute forme d’idolatrie ; alors, le fait que Qaradawi « s’impose » comme « chef » des djihadistes syrien n’est-il pas en contradiction avec leur vision de l’Islam ?

    Salam.

  • 30 avril 2013 10:30, par Yasmina

    C’est par ce que les gens ne reflechissent pas ! Le Coran( et donc l’islam primitif) est trop révolutionnaire pour le laisser aux bons soins des personnes sans intermédiaires des théologiens, intermediaires entre Dieu et les personnes. Alors que Dieu lui même a abolie le clergé !!!!! C’est quelques choses que moi personnellement je ne comprends pas de la part des musulmans. Dieu nous a libéré, et eux veulent nous enchaîner !!!!! Ces intermédiaires, dont beaucoup sont malfaisants, sont en réalité pour appliquer la politique des Princes, Commandeurs des Croyants et autres President , Roi et dirigeants. Si si. Je connais tres bien l’histoire de l’islam et je peux affirmer que depuis le meurtre de Hussein, petit fils du Prophète à Karbala, la contre- révolution a pris le pouvoir, en rendant hereditaire la dynasties au pouvoir, d’abord avec les Omeyades, ensuite les Abassides et ça continue jusqu’à ce jour.....

    PS : en tant que convertie, je ne suis ni chiite ni sunnite ; Juste musulmane. j’aime tout le monde

    PS2 : le wahabisme, comme le salafisme et tous les courants conservateurs et contre le culte des saints mais incite fortement à respecter les savants qui interprètent la Loi. Avec le temps c’est devenue un quasi-dogme.

  • 30 avril 2013 15:39, par Caligula

    Shukran, Yasmina. Cela confirme ce que je pensais déjà. Il est pitoyable de voir que là où il n’y a pas de hiérarchie, certains se sentent obligés - pour leur satisfaction personnelle - d’en inventer une. C’est valable pour la religion, comme pour tout le reste...Triste.

  • 30 avril 2013 16:51, par Yasmina

    You’re Welcome Caligula !

    A propos de Coran et de théologiens qui interprètent le Livre( dans le sens Ecriture Sainte et non bouquin, l) c’est une discussion que je ne peux avoir sur N-O : Dieu a concédé aux femmes beaucoup de droit dans le Coran( si si je vous assure) par exemple en cas de divorce( le divorce est permis. le mariage etant un contrat social et non un sacrement) la femme garde la maison, une pension et compensation financière suivant la fortune du mari etc. Mais la société patriarcale et machiste ne respecte pas toujours ces recommandations. La jurisprudence( élaboré par des hommes comme Qaradawi...) a suivi les « désirs »de la société. Croyez moi, le seul pays où les dispositions du Coran en matière de divorce sont respecté c’est en Californie !!!! et je sais de quoi je parle, les avocats américains se sont inspirés du meilleur de ce qui existe au monde pour défendre leur clientes femmes en cas de divorce. Et le meilleur ils l’ont trouvé dans le Coran !

  • 30 avril 2013 18:12, par Caligula

    Ahhhh, la Californie, pitié, vu le temps qu"il y a chez moi en ce moment, évitez d’écrire des noms comme celui-ci. C’est un coup à déprimer.

    Pour en revenir à Qaradawi et ses princes Qataro-Saoudiens, je viens de lire un article sur El Watan, à propos de leur (presque) main-mise sur la Ligue Arabe. Leur prochain objectif : faire tomber Lakhdar Brahimi - envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU et de la Ligue arabe - qui les empêche d’armer les djihadistes en Syrie. Si ils arrives à leur fin, l’Irak et l’Afghanistan passeront pour des escarmouches comparé à la guerre Syrienne.

    http://www.elwatan.com/internationa...

    Je ne sais pas si vous avez lu le papier de Robert Fisk sur l’armée de Bachar al Assad, du coup, je vous mets le lien, et même si vous l’avez lu, ce ne sera pas perdu pour tout le monde.

    http://www.independent.co.uk/news/w...

    Et pour ceux qui auraient du mal avec la langue de Shakespear :

    http://mounadil.wordpress.com/2013/...

    Salam.

  • 3 mai 2013 21:07, par Mohamed Djamel

    Vous ignorez totalement la mentalité algérienne et vous êtes complètement déconnectés de la réalité. Que ceux qui, comme vous, tentent de créer des troubles en Algérie et ils verront le résultat. Seuls les algériens feront un changement sans violence. Vous allez voir.

  • 4 mai 2013 11:47

    Honte aux magistrats !!! ils déshonorent la justice.Qu ’ils changent de métier ! Combien ont-ils touchés pour ne pas enquèter...Quel mépris envers les victimes et leurs familles.

  • 5 mai 2013 19:19, par Rik

    Pourriez-vous en dire plus sur cet accord USA-Russie sur un partage d’influence en Syrie ? Merci

  • 8 mai 2013 12:36, par personne

    Tout est criant de vérité mais rien ne changera car tout a été programmé de longue date . ( depuis la création de la FED en passant par les accord de Bretton Wood - l’abandon en 1971 de la convertibilité Dollar / Or --- La Loi de 1973 ( Pompidou/Giscard/Rothschild ) qui contraint l’état à emprunter sur les marchés puis ensuite la série des Traités Européens qui nous ont enferrés et tout récemment la fameuse règle d’Or ( T.S.C.G ) et les accords entre l’Amérique du Nord et l’Europe sur la future zone économique Transatlantique ........ Tout concourt à l’asservissement de L’Europe et de la France en particulier au profit des USA et de l’Allemagne .

    Alors, faut pas rêver, on sortira du guêpier, non pas, par des discussions politiques qui ne conduisent à rien et qui servent juste à endormir « les bisounours » que sont les Français . L’action manipulatrice conduite par les Anglo-saxons sur notre nation depuis la Révolution Française a porté ses fruits . D’ailleurs, je ne me souviens plus qui a dit, qu’actuellement, il y avait plus d’enseignes, et de publicités, en Anglais qu’il y avait de panneaux indicateurs en Allemand durant la dernière guerre . C’est donc bien une occupation que nous subissons .........

    Il n’y a qu’une solution brutale pour se défaire de la pieuvre mondialiste qui nous étouffe . Mais
    personne en France n’a envie de se plonger dans les souffrances d’un conflit armé et des atrocités
    qu’on nous sert à chaque journal télévisé . Alors la masse des moutons, va suivre le chef de file
    même si le troupeau va être étrillé par quelques loups sanguinaires . Les survivants seront heureux de vivre en Paix, d’avoir un bon « Job », de posséder le dernier « Iphone ou Ipad », d’envoyer les enfants dans des écoles prestigieuses, de s’offrir de bonnes vacances ...... sans se rendre compte
    qu’ils sont otages « d’organisations mafieuses » ( multinationales - banques .... ) qui mettront fin à leur rêve du jour au lendemain .

    C’est le même concept qui nous a conduit vers la guerre 1939 / 1945 . « mieux vaut la paix que la guerre », disaient-ils mais la guerre est tout de même venue avec son lot d’atrocités ....... et ceux qui l’avaient provoquée se sont remplis les poches pendant que nos familles s’entretuaient .
    La guerre terminée, ils ont repris leurs affaires sans trop être inquiétés ( alors qu’ils auraient dû logiquement terminer au bout d’une corde ) et on retrouve partout, aujourd’hui, leurs descendants dans des postes à responsabilités . Les mêmes qui nous disent que nous sommes en crise et qu’il faut se serrer la ceinture pendant qu’eux se gavent ..............

  • 13 mai 2013 22:59, par François Jéru

    Pour information : J’en ai fait la lecture, avec — à ce stade — des observations pour mon for intérieur dont 1/ préconisations d’ajouts vitaux, 2/ points d’accord (nombreux), 3/ points de désaccord à débattre (peu nombreux) ... tant sur le billet que sur le commentaire n°1.
    FJ, Ing. civil de l’aéronautique et l’espace (promo 69)
    CV sur http://www.jeru.fr

  • 17 mai 2013 21:50, par Pierrot Dumaki

    Il me semble que vous proposez exactement la même chose que l’UPR (Union Populaire Républicaine) le mouvement de François Asselineau, et que vos analyses sont également les mêmes. Pourquoi ne pas vous en rapprocher ? L’UPR compte près de 3000 adhérents et son parcours est sans faille ; Sortie de l’UE, de l’Euro, et de l’Otan en utilisant la démarche légaliste de l’article 50 du T.U.E., plus un programme présidentiel extrêmement conséquent, sérieux, réaliste et cohérent. Quand pourrions nous en discuter ? A bientôt.

  • 18 mai 2013 18:34, par ALGERIENNE

    Le jour où l’occident et son bras armée les etats unis d’Amérique cesseront de vouloir vivre avec les moyens qu’ils n’ont pas les richesses qu’ils ne possèdent pas, le jour où ils prendront conscience qu’ils doivent compter sur eux-même pour vivre heureux et prospères ,le jour où l’Occident comprendra et acceptera d’en finir avec la prédation et l’etat impérial de cesser de terroriser les musulmans chez eux, ce jour là, cessera le « terrorisme musulman » !.

  • 19 mai 2013 08:43, par Dépité européen à temps complet

    http://www.express.be/business/fr/h...

    Comment embaucher à des tarifs slovaques en Belgique

    16 mai 2013
    par Arnaud Lefebvre

    L’entreprise Workforce Slovakia International, située en Slovaquie, brade sur le site « 2ememain.be » de la main d’œuvre issue de Slovaquie, rapporte la RTBF. Du côté de la Confédération Construction, cette pratique inquiète. Le SPF Sécurité Social a pour sa part lancé une enquête.

    L’annonce présente sur « 2ememain.be » propose la réalisation de travaux de construction sur le sol belge par des ressortissants slovaques et ce, pour un prix compétitif. L’entreprise Workforce Slovakia propose des services à moitié prix, explique le journal Gazet Van Antwerpen.

    Comment procède l’entreprise Workforce Slovakia ?

    Le manager néerlandais de cette entreprise, Alex Meeuwissen, programme l’envoi sur des chantiers de construction étrangers de travailleurs indépendants payant leurs cotisations en Slovaquie. Selon lui, tous les employés ont les documents nécessaires. L’homme est aussi actif en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas.

    Comme l’explique Jean-Claude Heirman, directeur de l’inspection sociale du SPF Sécurité Sociale, il s’agit d’une pratique consistant à échapper à certaines obligations belges et européennes car ces travailleurs débarquent sous le faux statut d’indépendant alors qu’ils sont en fait salariés. Cette astuce illégale, est de plus en plus répandue, explique la RTBF. Plusieurs sociétés de l’Europe de l’Est cassent ainsi les tarifs des entreprises de construction grâce à un système de sous-traitance qui a parfois pour effet d’engendrer le non-paiement de ces travailleurs.

    La Confédération de la construction estime que cette pratique concurrentielle déloyale tue l’emploi. Véronique Vanderbruggen, directrice de la communication de la Confédération de la construction, a expliqué qu’il était « nécessaire de lutter tous ensemble contre la fraude et concurrence déloyale qui tuent notre sécurité sociale, détricotent le tissus social et tuent l’emploi à l’intérieur du pays ».

    Le secteur de la construction ainsi que les autorités espèrent que des mesures européennes seront prises pour éviter ces pratiques.

    L’annonce de l’entreprise a depuis lors été supprimée du site « 2ememain.be »

  • 19 mai 2013 22:16, par Caligula

    L’imaginerie médicale est le stade ultime du Neuro Marketing, mais les publicitaires et autres spécialistes du markéting - je pense notament aux directeurs de grandes surfaces - n’ont pas attendu la révolution médicale pour agir sur notre subconscient. Et ce qui regroupe le plus de ces techniques ne sont autres que les grandes surfaces commerciales, et principalement celles dédiées à l’alimentation. Exemples :

    • L’agencement. Trés important, il faut que le client ait la place de circuler - en général dans le sens des aiguilles d’une montre, mais cela il le fait de lui-même - et de croiser un autre chariot. La hauteur des rayons est primordiale, elle aussi, elle dépend de la largeur des travées entre les gondoles ; plus c’est large, plus vous pouvez élever les étagères...même si le client n’a pas accés ax derniers étages.
    • Autre chose importante : la musique. Elle détermine le temps que vous allez passer dans le magasin. Quand celui-ci est presque vide vous aurez une petite musique douce qui vous aidera à flâner dans les allées. Au contraire, aux heures de pointes une ambiance un peu plus soutenue vous fera accélérer vos achats, histoire de vous diriger plus rapidement vers les caisses. Il est à noter, du fait de cette musique entreinante, que les bousculades et autres hausse de ton surviennent à ces heures.
    • Le vol. Beaucoup de gens l’ignorent mais lors de la création des première grandes surfaces, mais surtout dans les années 1960, une des premiéres règle voulait que le client ait la possibilité de voler ! Tout ceci afin de le faire entrer dans le magasin où il s’apercevrait qu’il était vain de risquer la prison et beaucoup plus sage de payer surtout que les prix étaient trés bas. Idiot, surtout quand on sait que de nos jours, les mêmes grandes surfaces dépensent des sommes fantastiques tous les ans pour réduire à zéro le vol ; allant jusquà poser des mouchards sur la viande !
      Ceci n’est qu’une petite partie des astuces en usage dans les grandes surfaces. On pourrait écrire un livre là-dessus - si cela n’a pas été déjà fait - mais même comme ça, je ne suis pas sûr de la réaction des clients. Ils seraient capables de faire le tour des magasins pour connaitre celui qui respecte le mieux les différentes règles...
  • 22 mai 2013 14:35, par InternetDev

    Vu qu’ensuite Oliver Sarkozy est entré comme directeur du fons Carlyle, après un passage chez UBS, peut on incinuer que Sarkozy a autant fait un cadeau à Carlyle, qu’a son petit Frère Ganay ? Oliver
    http://www.monsieur-biographie.com/...

    Est-ce que les renflouage des banque zt la sauvegarde de la finance, a-t-elle plue à Oliver Sarkozy ?

    Pourquoi Sarkozy a-t-il pris le risque de mettre quelqu’un comme Cahuzac à la commission des finances ? Oliver ex UBS et pro de la finance avait-il des infos pour tenir, celui qui ce croyait intouchable (comme Tapie et Woerth) au dessus de tout ?

    Plus il ya d’affaire, plus elles semblent liées de manière très logiques entre-elles

  • 22 mai 2013 21:44, par M999

    L’Apocalypse au chapitre XIII, verset 15, donne la définition exacte du cinéma et de la télévision : « et il lui fut donné le pouvoir d’animer l’image de la bête et de la faire parler et de faire tuer tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête… » La télévision en particulier est bien réellement une image animée et qui parle. Elle est devenue le plus effroyable moyen d’asservissement des esprits et elle tue tous ceux qui ne se soumettent pas entièrement à l’image que la bête, c’est-à-dire le monde, donne d’elle-même. Elle ne les tue pas physiquement mais moralement.

  • 24 mai 2013 00:30, par Internetdev

    UBS ..... ça ne vous dit rien ?

    Ce choix que Sarkozy a fait de prendre J. Cahuzac qui retira l’argent d’une banque, dans laquelle Oliver Sarkozy travaillait à un au poste.

    Le reportage de France 2 sur Reyl montre que tout ce sait et par conséquent, que l’action de J. Cahuzac, au gouvernement, n’était pas libre. Il suivait tout ce que ces gens qui vont dans les cercle (lui était Franc Maçon entre autre) pensent être bon pour eux-mêmes : Tenir les gens, la cordre au coup pour faire leurs business tranquile.
    D
    C’est comme ces élection où la presse aide les candidats (en 2007, Holande faisait monter Royal pour que ’elle se vautre, et les journaux la crédibilisait à mort pour qu’elle remporte les primaire. Une fois candidate, la presse attendu l’arrivé de l’élection pour que Pulvar lui balance, 3 mois après la sortie d’une fausse histroire de Fraude ISF, cette même histoire, pour aider Sarkozy à atténué son coté candidat des riches qu’il avait fabriqué exprès sur des histoire bidons, pour évité qu’on regarde du coté d’UBS (Olivier) et Carlyle (Oliver) par la suite. Comme la fable de Sarko l’américain, alors que ce lien américain était les Wisner (David son chef de campagne aux USA, et surtout Frank G. Wisner CIA)

    Toutes ces affaire, du Sofitel, Batiment de l’imprimerie Nationnale, les lobys pharmaceutique avec Cahuzac et Bachelot, et même les groupes médias Bolloré et C+ et des journalistes, sont liées

  • 24 mai 2013 00:35, par Internetdev

    Si cela se trouve, cette arnaque était le cadeau de la mariée pour que oliver Sarkozy entre chez Carlyle et le renflou au frais de l’état Français...

    Et en 2010, Carlyle (via le beau-père de Oliver Sarkozy et le fils de son superieur Vance , ) chopait D.S.K. au Sofitel

  • 27 mai 2013 19:06, par Grandpierre

    Plus que l’Iran, n’est-ce pas la France en tant que puissance économique qui est l’objectif à atteindre ? Merci à Monsieur Vernochet d’avoir rappelé cet évènement si lourd de conséquences.

  • 27 mai 2013 20:01, par jfbobi

    Pas d’inquiétude pour le commerce, les riches Iraniens, Kosovars, etc... Ils ne manqueront jamais du dernier modèle de Mercedes et d’Audi sans parler des Hummers... Faut vraiment qu’on soit cons pour refuser de vendre des Pigeots à l’Iran... Où est le temps où la 404 et la 504 étaient la base du transport populaire... J’ai connu ça en Mauritanie et Sénégal. C’est sur , un pickup Toyota avec une mitrailleuseuse c’est plus costaud, mais 10 dans une Pigeot c’était quand même plus sympas...

  • 4 juin 2013 13:52, par Yasmina

    Et maintenant, quelle analyse faites-vous Messieurs ? Trois ans plus tard, un soi disant printemps arabe, une guerre par procuration en Syrie ....Mais où donc va la Turquie ?
    « Confuse » peut être un terme approprié pour décrire la politique étrangère actuelle de la Turquie au Moyen-Orient et à l’égard d’Israël en particulier. Apres avoir soutenu et aidé à la destabilisation de la Syrie, voilà que maintenant la Turquie est destabilisée à son tour. Verra -t-on une troisiéme Turquie emerger ni kémaliste, ni Otan, ni islamiste à la mode Erdogan et de son parti alié des sionistes ?

  • 4 juin 2013 16:25, par Yasmina

    le sultan Abdul Hamid II - dit le Rouge : il a aussi refusé la demande du le père du Sionisme Theodor Herzl qui lui a proposé d’effacer les dettes de l’Empire contre la Palestine.

    Wikipedia :( Theodor Herzl)
    « En mai 1901, il rencontre pour la première fois Abdülhamid II, le Sultan de l’Empire ottoman, pour négocier le don des terres de Palestine. Herzl propose d’effacer les dettes impériales en échange de la Palestine mais celui-ci lui répond : « Je préfère être pénétré par le fer que voir la Palestine perdue. » ».

    Est-ce en raison de ce refus que le Sultan Abdul Hamid II est connu dans l’histoire comme genocidaire- le Rouge- ?Car ll’Histoire est ecrite par les vainqueurs ?

  • 6 juin 2013 23:43, par Caligula

    Hello Yasmina,

    Cela faisait longtemps. Merci pour ces précisions. Comme quoi, les Palestiniens étaient déjà voués à disparaître...Pour en revenir à la Turquie, ce qui me choque le plus - et je ne suis pas le seul, certains journalistes et intellectuels turcs le pensent aussi - se sont les lois votés sous l’impulsions d’Erdogan et de l’AKP. Que fait un premier ministre FM à la tête d’un pays laïc ? Certes, on peut être FM et ne pas pondre des lois qui vont dans la sens de la religion ; enfin, je l’éspère.

    Pour le Diplo, vous aviez raison. C’est de pire en pire. En fait se site porte bien son diminutif, y’a plein de dinosaures de la pensée (mais pas uniquement binaire, ouf !). Et les débats...l’holocauste de la pensée. Dernier article en date, celui d’A. Gresh sur la Turquie, à partir du vingtième commentaire le sujet commence à glisser sur la démocratie et la religion. Mais pas dans le bon sens. Je leur donne trois jours avant qu’ils ne parlent des Femens, en Turquie, c’est pas demain la veille.. Heureusement, on peut compter sur vous, Cana, Magdaléna, K etc pour relever le niveau.

    Salam...

  • 13 juin 2013 18:38, par Yasmina

    Hello Caligula,

    A propos de alcohol : aux Usa c’est encore plus strict. Savez vous ce qu’est un DRY COUNTY ???.http://fr.wikipedia.org/wiki/Dry_county meme en avion, si vous traversez l’espace aérien d"un Dry county , alcohol est interdit.

    Ce que je veux dire par là, c’est que ce sont des pretextes pour destabiliser Erdogan.

    Il n y a pas que Erdogan qui est sur la selette, l’Emir du Qatar aussi ainsi que son Ministre desA.E. Washington leur a intimé l’ordre de dégager comme des malpropres. L’info est dans les journeaux libanais qui donnent beaucoup de détails, mieux que Reuters. Du coup Moza me fait de la peine......Je me demande ce qu’en pense notre ami Cana ? Quand aux autre progressistes du Diplo, vous verrez ils vont tapper encore plus fort sur Assad, oubliant par là que la Charte des Nations Unis interdit d’attaquer, de menacer, de destabiliser un pays comme l’Occident l’a fait pour la Syrie.

    Est ce en vue de Geneve 2 ? Cette fois, c’est confirmé, Assad est en train de gagner. Mais on pourrait l’attaquer autrement par l’economie compradore , l’ultraliberalisme.

  • 13 juin 2013 22:25, par Caligula

    Hi Yasmina,

    Les Dry County sont pires que se que je m’étais imaginé. C’est pas demain que l’on verra cela au pays du vin et du Champagne. En parlant de ça, j’ai vu un reportage sur les Straight Edge, je ne connaissais pas ; c’est à la fois inquiétant et intéressant...

    J’avoue que j’ai de plus en plus de mal avec la Syrie, dans la suite des évènements j’entends. L’Europe donnera des armes à la rébellion, mais pas avant le 1° Août. Si les combattants tiennent le coup jusque là, of course. Même le Japon va armer les djihadistes ! A mon avis, la seule façon pour l’Occident de sauver ce qui peut encore l’être, serait de décréter une « no fly zone » ; mais pas sûr que la Russie soit d’accord. Je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il y a un désaccord au sein de l’Occident, entre les USA, la France, la Grande-Bretagne...En attendant, je les imagine mal lacher la proie.

    Idem pour l’ultralibéralisme. Que la Turquie ait basculé dedans (au moins en partie) pourquoi pas, mais la Syrie a deux alliés de poids : la Russie et la Chine. Alep est un centre industriel important, en plus d’une position clé, mais la production reprendra vite, même si, à n’en pas douter, les djihadistes font sauter une partie des usines avant de se replier - si ce ne sont pas eux, on peut compter sur les drones Us et israéliens pour le faire, ah oui, sans oublier les 12 Reapers que la France veut acheter aux américains ! Mais la Syrie posséde surtout du pétrole, du gaz, et un accés à la Méditerrannée ; tout ce que demande ses alliés...

    La seule chose qui me fait peur, serait que l’Occident se retourne contre le Liban, en cas de défaite en Syrie.

    Salam...

  • 14 juin 2013 12:06, par Yasmina

    Hi Caligula,
    Je crois que nous arrivons à la fin d’un cycle qui a été mis en place il ya un siecle par les Britanniques. . Nous sommes en train de le vivre en direct. je ne sais comment l’ecrire mais ce siècle verra la fin de l’islamisme tel que representé par les Freres Musulmans ( Erdogan et l’AKP, Qatar et sa tele AlJazira qui est la vitrine des F.M) et le salafisme sponsorisé par la dynastie Saoud. la fin aussi du sionisme . La fin des Accords Sykes-Picot qui eux aussi ont détourné la première révolte arabe.

    Il y a 2 ans, au début de ce qu’on nomme « printemps arabe » il y avait réelement une révolte sociale légitime. Cette révolte sociale a été détournée par les forces reactionnaires de la contre-révolution pour mettre en place les FM sponsorisé par le Qatar et la Turquie d’Erdogan comme modéle à imiter ; et les salafistes par la Saoudie . Les monarchies du Golfe ont détourné la révolte sociale légitime des pays arabes en « resusciant »le viel ennemie iranien par extention les chiites. Du coup , l’ennemie des arabes n’st plus l’entité sioniste mais l’Iran et donc les chiites. Ce qui se passe en Syrie est la matérialisation de ce détournement.

    Une des façon pour qu’Erdogan s’en sorte serait qu’il attaque la Syrie pour le compte de l’Otan. et là tout est possible meme une WWIII

    Rappelez vous que le sionisme est né en Europe Centrale au 19 eme siècle , qu’au premier congres sioniste de Bâle en 1897 il y avait 6 empires en Europe( Britannique, Français, Austro-Hongrois, Allemand, RUsse, et Ottoman). La Palestine était une province ottomane. Que les USA sont entré en guerre WW1 pour faire appliquer la Déclaration Balfour...etc

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Congr%...

    Avez- vous lu Antony Sutton ?

    http://www.amazon.fr/gp/product/235...

  • 14 juin 2013 15:30, par Yasmina

    Roland Dumas : les Anglais préparaient la guerre en Syrie deux ans avant les manifestations en 2011

    Ce débat sur la chaine nationale LCP (vidéo) a réuni Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères, Axel Poniatowski, député UMP du Val-d’Oise, Randa Kassis, une syrienne qui a quitté la coalition islamiste-wahhabite-terroriste contre Bachar Al-Assaad, et Frédéric Helbert, un reporter, illustre inconnu qui est venu faire la promotion de Paris-Match, qui vient de publier un reportage dont il est si fier, et aussi pour la promotion de la guerre en Syrie. Des gaz neurotoxiques ont probablement été utilisé dans ce conflit meurtrier qui dure depuis deux ans et qui a fait près de 95000 morts. Mais qui en est responsable ? Pourquoi a t-on fait taire Carla Del Ponté, membre de la Comission d’enquête indépendante de l’ONU et ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie ?

    Ce débat démarre précisément par un reportage bien trop anti-Bachar pour être suffisamment objectif. Il parle des fameuses armes chimiques qu’auraient employées l’Armée arabe syrienne –et non pas « les troupes de Bachar »- contre des civils et dont M.Laurent Fabius assure l’utilisation par l’armée régulière syrienne. Son illustre prédécesseur au Quai d’Orsay, M.Roland Dumas a eu raison de rappeler le précédent irakien, avec la mise en scène ridicule de Colin Powel à l’Assemblée générale des Nations Unies, en février 2003, lorsqu’il a montré un gadget supposé être un détonateur d’arme de destruction massive ! M.Fabius serait-il victime du syndrome Powel ? Dans ses mémoires, celui-ci ne s’en ai jamais remis de cette « Faute morale impardonnable », comme il le dit lui-même dans son livre.l ·

    http://www.youtube.com/watch?featur...

  • 20 juin 2013 09:18, par Gérard Belorgey

    je vous remercie de l’intérêt que vous avez pris à mes écrits sur Boussac
    je vous serais reconnaissant d’indiquer qu’ils sont extraits de mon livre « _Bulles d »Histoire et autres contes vrais" ( Phénix édition, 2000)
    et repris sur mon site www.ecritures-et-societe.com
    et que l’on trouve tout le dossier sur ma page de Calaméo
    http://fr.calameo.com/accounts/1859285

    cordialement
    gb
    gerard ;belorgey@wanadoo.fr

  • 24 juin 2013 14:01, par bernard

    A lire cet article, on aurait de la compassion pour la France.
    Vous avez raison de vous plaindre de cette situation de perte de la souveraineté de la France au profit des Anglo Saxons que moi même en tant que étranger de l´UE. déplore M. le général Pierre Marie GALLOIS.
    Mais que dite vous de ce que la France fait subir á certains pays pour ne citer que ceux d Afrique ?.
    Ces pays africains á qui la France a fait signer des accords de coopérations qui ne bénéficent qu´á la France ? exactement comme les pays Anglo Saxons le font subir á la France.
    Le sous sol de certains pays africains par exemple appartient á la France, privant ainsi les ressortissants de ces pays africains de leurs ressources ?.
    Il ya deux ans, on mourrait de famine au Niger, l´un des plus grands producteurs d´uranium dans le monde, uranium que votre pays exploite depuis des décénnies au détriment du Niger, est ce juste ?.
    Je serai d´accord que la France puisse retrouver sa souverainété, car moi même n´a jamais été pour cette forme d´union, mais si un jour vous retrouvez cette souveraineté, ce que je souhaite, je vous prie de libérer les pays africains qui souffrent sous le joug de la France, car la souffrance est la même, celle du peuple de France sous le joug des Anglo Saxons, même s´il elle n´est la même que celles des pays africains sous la France, alors lá nous assisterons á une véritable équité et justice.

  • 2 juillet 2013 20:52

    Excellente analyse.

    Et oui, les Russes ne veulent pas d’une union entre l’Europe et les USA.
    Et nous ferions bien de faire converger nos intérêts avec les leurs. Parce qu’adopter
    le modèle économique américain, à bout de souffle, nous conduira à notre perte.

  • 2 juillet 2013 23:24, par Clement

    « La France est en guerre et les français ne le savent pas » les français, certains, sont en train de s’en rendre compte justement. Je me demandais, à la lecture de votre article, si vous aviez connaissance de l’UPR dirigée par François Asselineau ?

    Si non, je vous conseille cette conférence qui part justement de ce constat froid fait par Mitterand à l’époque : http://www.upr.fr/videos/conference... et de vous renseigner plus amplement sur l’UPR

    Bien cordialement,

  • 7 juillet 2013 14:55, par kézako

    Bonjour,

    Je vous cite ;

    « Nous savons à ce propos que la première sortie du film en question, The Dark Knight Rises, a été marquée par une tuerie à d’Aurora, dans l’état du Colorado… étrangement à proximité immédiate de la ville de Littleton célèbre pour une semblable tragédie, celle de Columbine, intervenue dans un établissement scolaire ! Or de façon incroyable et totalement incongrue le nom d’Aurora apparaît très nettement dans le film The Dark Knight. Ce qui pourrait n’être qu’une coïncidence suscite cependant une immense perplexité lorsqu’au détour des images apparaît également la mention de Sandy Hook - où a eu lieu la tuerie d’enfants de Newtown - sur une carte étalée ! Qu’en déduire {a priori} ? Que penser de tels rapprochements, sinon que toute interrogation à leur sujet ne peut que relever du conspirationnisme le plus aigu ! Dans de telles occurrences l’esprit s’autocensure naturellement et automatiquement en s’interdisant tout questionnement ou toute interprétation sur de telles dérangeantes “coïncidences“ ! Pourtant quand on examine attentivement le scénario du film et les thèmes qui y sont développés, l’idée même d’une intervention de l’ange du hasard devient elle-même hasardeuse. On sait que les versions officielles pour les tueries d’Aurora et de Newtown comportent des zones d’ombre, qu’elles sont intellectuellement insatisfaisantes, à tel point que les propos extraordinaires du Républicain Michael Harris accusant un Service étranger d’avoir perpétrer ce crime pourrait prendre tout son sens s’il était avéré que les deux mentions aient pu être intentionnelles. Les deux “signes“ repérables dans le film The Dark Knight Rises peuvent apparaître en effet pour ce qu’elles pourraient être à savoir des “signatures“, des messages d’avertissement destinés à quelques “initiés“, encore une manière de désigner des cibles pour des exécutants ou des exécuteurs potentiels, ou finalement des “signaux“ porteurs de menaces explicites lisibles par une frange étroite de la communauté du Renseignement ?! »

    Seriez-vous cependant au courant, qu’outre ces réelles « coïncidences » et leur mise en relations directes avec des faits tragiques réels, toute autre tentative d’analyse ou piste d’enquête, qui n’intégrait pas cette dimension hollywoodienne était, de façon particulièrement agressive, systématiquement écarté sur la Toile ? ?

    Si ce n’était pas le cas, permettez-moi alors de vous l’apprendre et je sais de quoi je parle lorsque j’insiste encore sur les aspects systématiques et agressifs de ce phénomène « étonnant et mystérieux ».

    Ceci étant dit et puisque le sujet de votre article concerne le cinéma américain, connaissez-vous ce film « Hors de contrôle »- Titre original : « Edge of Darkness » ?

    Voici son synopsis :

    « Thomas Craven est un inspecteur vétéran de la brigade criminelle de Boston. Il a élevé seul sa fille de 24 ans. Lorsque celle-ci est retrouvée assassinée sur les marches de sa propre maison, personne n’a de doute : c’est lui qui était visé. Pour découvrir qui a tué sa fille, l’inspecteur Craven va s’aventurer dans les milieux troubles où les affaires côtoient la politique. Il va aussi devoir découvrir les secrets de celle qu’il croyait connaître. Dans cet univers où chaque intérêt est supérieur, où chaque information vaut plusieurs vies, face à Darius Jedburgh, l’éminence grise du gouvernement envoyée pour effacer les preuves, la quête solitaire de Craven va le conduire au-delà de la pire enquête de sa vie, face à ses propres démons… »

    http://www.premiere.fr/film/Hors-de...

    Outre les propres démons de Thomas Craven interprété par l’acteur Mel Gibson, un personnage clé, particulièrement trouble et difficile à cerner tout au long de ce film - très « complotiste »-, dit ceci ;

    "Tous ceux qui voudront creuser sentiront que quelque chose s’est passé, mais ils ne découvriront jamais quoi. C’est votre objectif de faire en sorte qu’un grand nombre de théories affluent, mais sans aucun fait probant...

    Sénateur, je rends les choses inextricables depuis plus de trente ans."

    Je vous souhaites, à vous, ainsi qu’à tous les lecteurs assidus de Geopolintel, un très bon dimanche ensoleillé.

    kézako.

  • 7 juillet 2013 23:23, par Grandpierre

    http://www.geopolintel.fr/article17...

    Qui est le véritable patron du Rendon Group ?

    Le bureau de l’influence stratégique [Office of Strategic Influence-OSI] est créé au lendemain des attentats du 11 Septembre. Le 20 février 2002, le New York Times dévoilait le plus grand projet de manipulation des esprits. Pour conduire la « guerre de l’information », le Pentagone, obéissant à des consignes de Rumsfeld et du sous-secrétaire d’Etat à la défense, Douglas Feith, avait conçu secrètement un ténébreux bureau ayant pour mission de diffuser de fausses informations servant la cause des Etats-Unis. L’OSI était autorisé à pratiquer la désinformation, en particulier à l’égard des médias étrangers. Le quotidien new-yorkais précisait que l’OSI avait passé un contrat de 100 000 dollars par mois avec un cabinet de communication, The Rendon Group, déjà employé en 1990 dans la préparation de la guerre du Golfe et qui avait mis au point la fausse déclaration de l’« infirmière » koweïtienne affirmant avoir vu les soldats irakiens piller la maternité de l’hôpital de Koweït et arracher les nourrissons des couveuses et les tuer sans pitié en les jetant par terre. Ce témoignage avait été décisif pour convaincre les membres du Congrès de voter en faveur de la guerre. ....//
    En effet, début 2004, la presse financière informe que l’OSI va remporter un très important contrat du DOD, le Ministère de la défense américain, concernant la reconstruction des media irakiens, et ce contrat aura pour mission de coordonner les activités du très célèbre Rendon Group, l’organisation US de barbouzes spécialisée en désinformation.
    ( A noter que la société titulaire du contrat DOD disposait d’une très importante base à Toulouse à partir de laquelle elle gérait d’importants contrats locaux )

  • 9 juillet 2013 04:41, par Byblos

    Sur la tournée d’Obama en Afrique, et plus particulièrement en Afrique du Sud, une information s’est glissée quelques secondes à la télé publique canadienne, version française, appelée Radio-Canada. Elle n’a jamais été reprise ni là ni dans aucun autre media, à ma connaissance. La famille de Nelson Mandela aurait prié Obama de ne pas se présenter à son chevet... Ce qui fut fait effectivement.

    Si tous les media ont rapporté minute par minute les faits et gestes du président US, à aucun moment on n’a rapporté de visite au grand malade.

    Les media à la botte n’ont pas menti. Ils se sont seulement abstenus de dire la vérité.

    Pour moi, c’est kif kif bourricot.

  • 20 juillet 2013 09:46, par ph

    Salilm Laïbi en parlait déjà dans son excellent livre « la faillite du monde moderne » (Editions Fiat LUX)

  • 11 août 2013 20:48, par MEYNIER MIchel

    La vérité a été cachée. Les témoignages confortent l’hypothèse d’un tir laser de puissance avec ses effets électromagnétiques ( lueurs, son ( note de piano) et effets électriques ). double détonation.
    A Toulouse on a un laser térawatt en essai au CEA..

  • 14 août 2013 09:54, par Grandpierre

    Lisez ou relisez le dossier AZF de Geopolintel et particulièrement ’ les témoins ont bien été électrocutés ’ à propos des phénomènes électriques. Quant au CEA, son installation à Toulouse date de 2013, soit 12 années après 2001

  • 19 août 2013 13:36

    Très bon article...les quattre prévisions d’avenir sont tout à fait concevable dans une stratégie globale, seulement certains acteurs cachent bien leur jeu...l’Iran roule pour qui ? Le projet d’un califat où plutôt des quattres califats...cela implique le projet panislamique, cela passe par une première étape divisé les musulmans pour affaiblir les états nations arabes et abattre les chefs emblématique, la suite est machiavélique.
    Un affrontement entre la Chine et taiwan impliquera forcément le japon et permettra aux États unis d’affaiblir ces alliés comme ces rivaux et n’intervenant qu’à la fin pour faire cesser les hostilités, idem pour la russie en conflit avec la turquie, Afghanistan, caucase (islam), au cachemire cela signifie inde pakistan etc...

  • 20 août 2013 18:15, par Himalove

    J’ai eu entre les mains le rapport papier de la CIA édité en France ; la préface du livre était signée Alexandre Adler.

    Il serait intéressant de juxtaposer, sur votre forum, le projet France 2025 du gouvernement Hollande-Ayrault et celui de « la Firme »...

  • 25 août 2013 13:52, par FELIPE

    Si je comprends bien, malheur à celui (ou celle) qui dit la vérité !
    Mais le gourou , lui, peut se rendre coupable de toutes les turpitudes.
    Curieuse notion de l’égalité

  • 31 août 2013 23:08, par jymesnil

    Texte très intéressant et même étonnant, surtout la deuxième partie. En lisant cela on doit avoir immédiatement en tête l’actuelle crise syrienne. Finalement Carlos aurait du faire la révolution plutôt que du terrorisme ?!

  • 1er septembre 2013 11:54, par Etienne Lantier

    Désolé, je ne suis pas d’accord...Certains musulmans ont aussi des rêves de conquête et il existe un impérialisme arabe sous-jacent au prosélytisme musulman...

    Il faudra donc me préciser de quel islam révolutionnaire l’on parle ici...Car si c’est celui des rebelles syriens, qu’ils le gardent...

    A mon sens, les crimes commis par les rebelles syriens, soit disant musulmans, sont sataniques et n’ont d’autre but que d’imposer avec force la soumission à une certaine vision du monde arabe...

    Quand Dieu a-t-il dit qu’il faut ouvrir le corps de ses ennemis et dévorer leur foie ?

    Quand Dieu a-t-il dit tuez vos ennemis sans autres formes de procès...

    Quand Dieu a-t-il dit nettoyez la terre de tous ce qui n’est pas à votre image ?

    Est-ce que cela donne vraiment envie aux peuples du monde de se convertir à l’Islam ?

    Tuez-moi si vous le voulez, Dieu reconnait toujours les siens...

  • 1er septembre 2013 13:41, par nawel

    Etienne Lantier, pourtant, ça n’empêche pas d’avoir des convertis tous les jours à travers le monde.

    Vous mélangez tout sur la Syrie, il n’y a pas « un seul groupe » mais plusieurs, vous vous perdez totalement dans vos analyses.

    Une dernière chose, il y a des conditions à remplir devant Dieu pour être musulman, « il ne suffit pas de dire que vous êtes croyant » pour l’être en Islam

    Bien à vous

  • 10 septembre 2013 22:50, par Nicolas Jaisson

    On peut toujours spéculer sur la guerre, mais le fait est qu’elle n’est toujours pas déclenchée, du fait principalement de la menace iranienne qui risquerait de précipiter le jeu des alliances régionales transformant la région en un détonateur du troisième conflit mondial. Les Américains sont certainement conscients du risque encouru par leurs troupes, surtout depuis que la Russie et la Chine tentent de s’imposer dans les chasse-gardées israëlo-américaines au Moyen-Orient du fait des progrès considérables des matériels engagés tant par les Chinois que par les Russes grâce bien souvent au transfert de technologie des entreprises américaines en direction de leurs partenaires commerciaux.

    L’équilibre des forces est donc de plus en plus difficile à maintenir pour les Américains qui se retrouvent en face d’adversaires nouveaux par leur pugnacité à ne pas céder au chantage des armes et à imposer leurs droits dans ce qu’il est convenu d’appeler l’ordre mondial multipolaire, où il est bien entendu que les nations émergents ne resteront pas les bras croisés face à une hégémonie américaine de plus en plus vacillante. Il est exact que la finance joue son rôle dans la limitation des ambitions américaines, mais n’oublions que les Américains disposent d’armes de destruction financière aptes à faire plier le genou à des pays qui sont renouvelés très largement grâce aux capitaux occidentaux dont ils restent tributaires tant leur modèle économique fondé sur l’offre de crédit est dépendante de l’apport des capitaux étrangers sans lesquels l’investissement ne peut se maintenir pour alimenter les flux d’exportations vers l’Occident.

    Or les pays émergents sont en pleine implosion avec les difficultés que l’on connaît en Chine et en Inde, où le secteur financier implose à cause du surinvestissement dans l’immobilier et les infrastructures superflues. Actuellement les fonds d’investissement quittent massivement l’Asie pour retourner sur les places financières occidentales, en attendant que les émergents aient fait le ménage dans leur secteur financier. La situation est donc rendue complexe par les prétentions russes et chinoises à ne plus se laisser damer le pion par les Etats-Unis dans des régions stratégiques pour l’approvisionnement en énergie et par un nouvel équilibre de la terreur de plus en plus précaire qui risque de dégénérer, à mesure que s’accroissent les difficultés économiques dues au reflux des capitaux vers l’Occident.

    L’Histoire jugera sans doute que les Etats-Unis ont été bien imprudents de laisser se créer des rivaux aussi dangereux, que les élites américaines ont aidé à créer de toutes pièces, quelles que soient les rodomontades russes ou chinoises donnant à penser qu’ils ont su sauvegarder leur indépendance. La Chine comme la Russie ne sont pas si indépendantes qu’elles le prétendent, mais disposent d’une carte à jouer du fait d’un outil militaire qui n’aurait jamais vu le jour sans la technologie occidentale et les ressources financières procurées par l’Occident qui achète son énergie à la Russie et ses exportations à la Chine. De là à conclure que l’Occident a créé de toutes pièces ses propres rivaux pour entretenir la course aux armements devant déboucher sur un nouveau conflit mondial, il n’y a qu’un pas qu’il serait imprudent de franchir tant que la diplomatie conserve une marge de manœuvre, même restreinte. Poutine est un fin renard qui sait combiner les coups médiatiques avec les démonstrations de force dans une compétition qui n’ait pas sans rappeler un match de judo.

    Ceci dit, les grandes puissances sont effectivement trop engagées dans ce conflit pour se replier sans perdre la face. Tous les ingrédients se trouvent donc réunis pour une confrontation majeure, pas nécessairement directe entre les protagonistes défendant leurs intérêts géostratégiques respectifs, mais où chacun ne peut se permettre de perdre sous peine de disparaître. Dans cette affaire Obama joue son avenir politique, lui et les néo-conservateurs sionistes qui le manipulent, tout comme les dirigeants Israëliens jouent la survie de leur pays face à des voisins arabes qui ne laisseront pas sans vengeance les millions de victimes causées par les guerres civiles largement provoquées et entretenues par l’Occident sioniste.

  • 11 septembre 2013 08:06, par leon

    Je pense qu il y a beaucoup de tensions interieures aussi, dans les pays occidentaux.. ce n’est pas un facteur primordial,mais ca doit jouer.
    Je vois mal ces gouvernements defendre la rigueur et une guerre illlégale en même temps !
    Une guerre ou l’on voit pas bien ce que la France a à gagner !!

    L’ opinion publique est déjà limite hostile... en temps de « paix ».. Les responsables sont tellement peu legitimes...et si peu crédibles ! Surtout après des mois et des mois de mensonges publiques sur la Syrie !

  • 13 septembre 2013 12:05, par Yasmina

    Excellent.

    En complement , à lire de Hamadi Redissi intellectuel tunisien.
    Professeur de sciences politiques, il est l’un des penseurs critiques de la modernité dans le monde arabe.

    Le Pacte de Nadjd ou comment l’islam sectaire est devenu l’islam, éd. du Seuil, Paris, 2007

  • 24 septembre 2013 12:52, par queteur

    C’est une vision à laquelle j’adhère sans restriction ...
    La question est bien posée et la réponse est très bien donnée ... Nous, les peuples opprimés, quel recours avons nous devant la puissance devant laquelle on fait face ...? les moyens sont limités, aussi, le choix nous est imposé par la réalité de la situation ...

  • 25 septembre 2013 13:10, par lol

    voici un point de vue qui ouvre un debat :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

  • 26 septembre 2013 10:48, par Polyeucte

    La France a été absorbé dans le Marché unique comme un simple débouché pour les marchandises allemandes qui sont payées par l’Eurossystem qui permet à la France de maintenir ad vitam eternam des déficits commerciaux élevés avec l’Allemagne, du fait des mécanismes compensateurs des balances des paiements entre banques centrales par le jeu des crédits automatiques entre banques débitrices et banques créditrices. Le déficit final est soldé par la monnaie crédit créée par la BCE en compensation des créances des banques créditrices présentées contre des « liquidités ». Ce mécanisme compensateur mis en place avec le RTGS Target2 (système de règlement livraison permettant d’échanger du collatéral titres contre des prêts) explique largement l’absence de réformes structurelles en France du fait du crédit gratuit alloué indirectement par la BCE à l’économie française qui peut continuer à vivre indûment de la dette, pourvu que son gouvernement impose les réformes périphériques souhaitées par les administrateurs de Bruxelles et Berlin, afin de maintenir l’économie française sous l’eau par le rabotage de ses capacités productives déguisé en recherche de productivité théorique condamnant les PME françaises à végéter d’une part et par le relèvement des contributions obligatoires destinées à rembourser les premier lieu les intérêts de la dette d’autre part. En contrepartie de sa vassalisation assistée à l’Allemagne, la France renonce à toutes ambitions sérieuses sur le plan industriel et commercial qui pourrait faire ombrage à son puissant voisin allemand. Le gouvernement français a ainsi validé les décisions prises au niveau des instances internationales, selon lesquelles elle devait partager son savoir-faire technologique avec les pays émergents (cf. accords de production sous licence de l’industrie d’armement par exemple) et se spécialiser dans des activités secondaires, comme le tourisme ou l’agriculture tout en conservant quelques fleurons transnationaux permettant à la France de tenir son rang de pays développé dans l’économie globalisée. L’exemple de la Russie est patent de ce point de vue avec une absence remarquée des PME françaises, alors que l’Allemagne et l’Italie se taillent la part du lion dans des marchés russes en plein développement dans les domaines des transports, de la logistique, de l’énergie, de l’agro-alimentaire, de l’armement, de l’industrie spatiale, etc. On remarquera que peu d’informations sont données à propos des excédents commerciaux allemands dont l’origine géographique est pourtant intéressante. Ainsi l’Allemagne a exporté une grande partie de ses capacités productives en Chine, dont elle profite des gains de productivité tout en assemblant les produits finaux dans les pays ateliers de l’UE, pour labelliser européens des produits fabriqués à l’étranger. L’Allemagne est ainsi doublement gagnante en exploitant la main-d’œuvre à faible coûts des émergents et en profitant de la liberté des biens et des services au sein du Marché unique pour s’imposer comme puissance commerciale dominante en Europe. La France préfère faire fructifier ses fleurons bancaires en Asie, où sa dette est recyclée sous la forme de produits dérivés financés par les bons du Trésor et échangés entre les places financières occidentales et asiatiques. Autant dire que le destin de la France est indissolublement lié à celui de sa dette d’où est née la République française qui a dilapidé au fil des générations le patrimoine national, pour le plus grand profit de nos voisins trop contents de profiter de notre sottise suicidaire.

  • 30 septembre 2013 14:36, par Med

    Certains d’entre nous comprennent et savent tout ça....

    Et d’autres se complaisent à croire que le bonheur et les plaisirs de la vie résident dans le fait d’avoir un I phone 6.... et peu importe le prix a payer...

    On ne fait pas d’un ane un cheval de course...

    Le monde occidental et sa politique de l’autruche.

  • 5 octobre 2013 22:42, par Byblos

    Je ne sais pas comment nommer une diplomatie basée sur des mensonges qui sont manifestement des mensonges, sans se soucier de leur donner le moindre vernis de crédibilité. Vous utilisez le qualificatif « pervers » que, par une prudence qui vous honore, vous trouvez peut-être « excessif ».

    Quant à moi, tout en estimant ce terme en deçà de la réalité, je n’ai pas réussi à le remplacer. Je l’adopte donc faute de mieux. Par ailleurs, j’ai réfléchi à ce qui pouvait motiver une telle perversion. Je n’ai trouvé que deux réponses plausibles :
    1- L’assurance de l’impunité par la certitude qu’on a de gagner quoi qu’il advienne.
    2- Le désespoir né de l’évidence de la défaite, et qui fait jouer le tout pour le tout.

    Je suis incapable d’opter pour une de ces réponses tant l’évidence de la défaite saute aux yeux, alors que l’immensité de l’arrogance des véritables acteurs derrière les marionnettes laisse à la première réponse toute la vraisemblance.

  • 18 octobre 2013 21:54, par OKT

    vraiment édifiant cet article ! le pire c ’est que tout le monde gobe cette intoxication d’ info généralisée alors qu’ on a jamais eu autant de moyens de se forger des opinions « libres ». Vraiment désespérant.
    Merci pour votre travail

  • 20 octobre 2013 23:38, par Yazid Ghalem

    Et lorsque Ferhat Abbés appris la nouvelle de la mort de son neveu, dans une entrevue avec J. Soustelle, le gouverneur général, il qualifia le F.L.N d’ordures. Mémoires d’Ali Kafi page 90.
    Ce qui est curieux, c’est que trois ans plus tard, il est désigné président du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne alors que Messali est traité de...... collabo !!!!

  • 27 octobre 2013 18:30, par Caro

    Ou en est le projet HAARP américain ?

  • 30 octobre 2013 21:17, par Léo ...comme Messi (mais moins bon que lui)

    Implacable !!
    Juste une petite question : je n’ ai pas compris le sens de la phrase « Ou encore, résultat du racisme des petits blancs étrangers à toute générosité car hermétiquement fermés au noble message vétérotestamentaire3 que promeut l’Église contemporaine ? » je perçois de l’ ironie, mais pourriez-vous svp, m’ expliquer ce que vous voulez dire ?
    Merci
    Cdt

  • 3 novembre 2013 17:52, par jollyjumper

    le senatus consulte du 22 avril 1863 rédigé par Ismaîl URBAIN
    est relatif à la constitution de la propriété foncière en Algérie. selon votre tribune, cela a été interrompu en 1870, à la chute de N. III. et les travaux ont repris sous la loi foncière du 26 avril 1887. y aurait-il une loi foncière en 1873
    reprenant le quadrillage des tribus ? vous dites bien que ce
    travail a été achevé en 1911 dans le Constantinois. par quelle
    administration ?

  • 5 novembre 2013 13:05, par setfr915

    Chouette, tout est synthétisé dans l’optique de assimiler aisément.

    vous détachez vous couchez mutuelle familiale espace adherent


    devis mutuelle nationale territoriale comparatif mutuelle dentaire devis mutuelle bleue Ni votre vous déclarez mutuelle santé boulangerie voie complementaire sante cpam Avant un vous réveillez assurance santé tahiti

  • 10 novembre 2013 19:04, par Byblos

    La position de la France dans la crise syrienne trahit, au pire, une étrange réceptivité aux directives de Natanyahou. Au mieux, elle traduit une petite politique à bien court terme basée sur quelques minables avantages commerciaux et financiers.

    Nous sommes à des années-lumière de la grande diplomatie française au Levant, inaugurée par François Premier avec les Grandes Capitulations obtenues de l’Empire Ottoman jusqu’à la grande diplomatie gaullienne bizarrement poursuivie par Mitterrand, mais qui commence à hoqueter avec Chirac et ses relations troubles avec Rafiq Hariri. Exceptons, toutefois, un certain discours onusien du pompeux Dominique Villepin qui, en trouvant le chemin de Doha, a perdu celui de Damas... et perdu le Nord itou.

  • 14 novembre 2013 21:08, par Jer“mec

    J’étais à ça de manquer l’heure parce que j’étais trop occupé à vous lire ! Une synthèse intéressante, sans nul doute.

    mutuelle de santé en france

    Et ma http://www.mutuelletoulouse.info .assurance sante toulouse tels toulouse mutuelles.biz.Ma santé complémentaire dedans mutuelle professionnel de santé ...agrica mutuelle eu ipsec mutuelle .

  • 16 novembre 2013 11:21

    Bonjour

    Je tiens d’abord à faire remarquer qu’il est rare de voir un travail aussi poussé sur ce sujet.

    Je voudrais ajouter une chose manquante, qui est pourtant le point essentiel et (quasiment) jamais abordée ; il s’agit de la croyance, définit dans l’Islam par l’acceptation par le cœur de ce que l’on a su.
    La croyance est le fondement de la religion, la croyance de l’Islam est que Dieu existe sans aucune ressemblance avec aucune des créatures (c.-à-d. de ce qui est créé). C’est la science de l’unicité, le Tawhid.

    Or c’est ce point là que les wahhabites contredisent avant toutes choses. Je ne peut détailler ici le sujet, mais il n’y a aucun doute que ce qu’apporte ces gens là n’est pas plus proche de l’Islam que le christianisme ou le judaïsme... On ne peut pas dire « l’Islam wahhabite », ça n’a aucun sens.
    Ce qu’ils diffusent prend avant tout parce que les musulmans du quotidien, notamment en occident, pour beaucoup n’apprennent pas leur religion, ils sont donc complètement désarmé pour pouvoir répliquer, argumenter et montrer l’absurdité de ce qu’ils disent.
    Je peux vous garantir que ce point là est la porte d’entrée de leur hérésie.

    Cordialement

  • 17 novembre 2013 13:59, par Mark

    excellent article.
    vous visez constamment des sujets centraux avec justesse.
    et en plus très bon concept que le judéo-protestantisme qui explique bien plus de choses.

  • 18 novembre 2013 16:44, par manant

    Grave confusion : « Mohamed Abdou, dont l’influence est internationale, sera pendu en 1959 ». Mohamed Abdouh, théoricien d’une réforme de l’islam, est né en 1840 et mort en 1905.

  • 23 novembre 2013 06:04, par Alexandre3

    J’ai trouvé le commentaire extrêmement clair, tout paraît vraiment cohérent, de la sorte.

    ag2rla mondiale

    Quelle est votre mutuelle spheria vont mutuelle sante comparateur . mutuelle 2014 :Cette souscrire a une mutuelle santé autre comparateur devis devis mutuelle .mutuelle santé sans délai de carence seulement mutuelle unilia .C’est sa mutuelle santé verspieren eu harmonie mutuelle.

  • 24 novembre 2013 01:35, par alexis080808

    Le montant exact est : 10 442,12 euros, au centime près !

  • 24 novembre 2013 12:59, par Yasmina

    il s’agit probablement de Said Kotb

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sa%C3%...

  • 24 novembre 2013 13:36, par Flash

    Par rapport à la question des signes diacritiques dans le Coran - et à l’impact de leur disparition réclamé par les wahabites, il n’est pas inintéressant de se reporter aux travaux de Bruno Bonnet-Eymart...

    Présentation ici : http://www.youtube.com/watch?v=kU5t...

  • 25 novembre 2013 13:26, par Yasmina

    je suis d’accord avec le message précédent.

    Il ne peut y avoir de conciliation entre deux voies inconciliables, l’idéologie sectaire des hommes et la quête spirituelle du Tahwid prêché et enseigné par un seul homme, le Prophète Muhamed. Ces deux voies ne peuvent en aucun cas être conciliables. L’une appelle à la division par l’apostasie des croyants et l’autre appelle à l’Union des croyants autour du Coran et du Prophète en éliminant tout type d’associationnisme( shirk), que ce dernier soit moderne, ou induit par les fatwas et les interprétations personnelles des prédicateurs, qui ont osé diverger avec la pratique du Prophète .

    Apostasier autrui comme le font les wahabites c’est commettre un acte de shirk.

  • 27 novembre 2013 11:53, par David LANDELLE

    Ces explications sont probablement recevables, j’avoue ne pas avoir tout lu.

    Cependant, pour être en contentieux avec le RSI depuis 2009 (avec passage au TGI quand même en 2012) je peux affirmer pour ma part l’intentionnalité d’escroquerie du RSI.

    Ils ont déjà dépensé en frais de justice une somme plus importante que celle qu’ils me doivent !

    Quand on prend la peine d’envoyer 50 pages de conclusions la veille d’une audience, on révèle un comportement vicieux, et un objectif de nuire au cotisants : on perd la journée, on se pointe à l’audience et elle est reportée d’office.

    Le TASS de ma région a peur du RSI, la juge n’ose rien dire ou plutôt écrire car leurs conclusions sont envoyées par lettre simple, non recommandée. Ils se renvoient la balle entre plusieurs adresses RSI, ils mentent sans vergogne en prétendant que je n’ai jamais écrit alors que j’ai une vingtaine de LRAR à mon dossier.

    Ils maîtrisent bien les prétextes pour renvoyer l’audience, ils jouent sur l’usure, entre temps ma société a déposé le bilan, mais je continue le combat pour récupérer le trop perçu.

    Le RSI n’est pas une erreur de gestion, c’est une organisation bien rôdée, une escroquerie en bande organisée.

  • 30 novembre 2013 20:22, par Grandpierre

    David, vous n’êtes pas seul à constater la volonté d’escroquerie du RSI à l’encontre des cotisants. Espérons que les dirigeants de cet organisme auront à répondre de leurs actes devant la justice et des multiples drames et suicides dont ils sont les responsables.

  • 3 décembre 2013 11:52, par France N.

    Ne pourrait-on pas constituer un collectif de tous ceux et celles qui ont été escroqués par le RSI ? Cela nous donnerait plus d’impact auprès des autorités !

  • 9 décembre 2013 13:54, par http://www.annonces-liquidations.fr

    Vous avez très résumé la situation aujourd’hui.
    Après la régulation de la TVA en décembre et le bilan comptable de fin d’année civile, les charges de janvier seront lourdes ! Au début c’etait les Très petites entreprises, moins de cinq salariés, qui étaient touchées, souvent trop jeunes, sans réserves et fonds propres suffisants.
    Aujourd’hui ce sont les grosses structures qui subissent de pleins fouet la situation Economique de la France.

  • 9 décembre 2013 21:20, par MiseAuPoint

    Il serait temps de s’intéresser au fonctionnement des tribunaux de commerce, dont les « juges » ne sont en rien des juges mais des personnes de la société civile à qui l’on a donné le pouvoir de juger.. Cela exclue malheureusement l’impartialité que l’on devrait attendre d’une véritable justice car les conflits d’intérêt, les pressions amicales, économiques, politiques ou concurrentielles existent .

  • 11 décembre 2013 12:22, par Tizioli alain

    Ci joint un lien d’une pétition en ligne demandant une commission d’enquête doublé d’un audit gouvernemental sur le RSI
    http://www.avaaz.org/fr/petition/Mm...
    A faire circuler pour obtenir encore plus de signatures.

  • 11 décembre 2013 18:22, par Leopold

    Ces guerres en Afrique subsahariennes, c’est de l’enfumage, car ici comme ailleurs, il s’agit de faire du bruit pour masquer l’objectif réel, qui n’est certes pas de rétablir la paix dans des pays ravagés par les guerres intestines, mais au contraire de les attiser pour mieux s’installer. Ordo ab chaos, reste la devise séculaire de nos gouvernants qui exploitent toutes les occasions pour faire leur lit, là où l’exploitation des divisions permet de perpétuer un état de misère endémique qui est la condition première de la sujétion de populations que l’on souhaitent asservir pour mieux se’n servir comme prétexte, alors que l’Afrique Noire est à la proie des convoitises des grandes puissances en lutte pour la maîtrise des matières premières. De ce point de vue l’Occident n’est pas résolu à se laisser damer le pion par la Chine, qui lorgne tout autant vers un Continent dont les populations sont sacrifiées à des intentions géopolitiques qui exploitent les conflits potentiels non comme une mission de pacification mais comme une invitation à s’installer en laissant le champ libre au chaos facteur de génocide qui reste l’arme maîtresse pour éliminer les gêneurs. A ce titre l’Afrique semble promise à un grand avenir en matière de terrorisme, dont la France entretient ou créent les foyers de contagion à l’envi, la Libye restant en la matière un modèle du genre par l’apport logistique à des bandes de terroristes qui ne demandent qu’à propager les miasmes de la guerre civile dans les régions convoitées par l’Occident. Celui-ci reste donc fidèle à sa politique de conquête par la division qui lui a si bien réussi dans les colonies lors des deux siècles précédents.

  • 22 décembre 2013 11:13, par Grandpierre

    Pearl, dans son article du Wall Street Journal que vous publiez, évoque la société Worldspace, propriété de l’homme d’affaire Ben Mahfouz qui est au centre d’un contentieux commercial renommé, affaire de Karachi, à la suite de l’attentat contre les ingénieurs de la DCN.

  • 8 janvier 2014 16:08, par ptgcr39

    Excellent travail de visibilité quand on navigue sur votre page internet, et bravo à propos des articles.

    défiscalisation duflot

    Et sa duflot gouv quels défiscalisation immobiliere duflot .Quelle est les simulation loi duflot Si saloi duflot defiscalisation outre été plafond loi duflot...Sa les loi duflot bill loyer elle loi duflot calcul loyer :

  • 9 janvier 2014 16:12, par lydia

    si son exposé manque de rigueur et de documentation j aimerai connaître ceux qui ont fait des exposés plus rigoureux et plus documentés

  • 11 janvier 2014 12:27, par Jean-Charles Duboc

    @ Danièle Mitterrand

    Vraiment intéressant votre article Madame.
    Une vue juste et humaine, aussi ne m’en veuillez pas trop si ce que vous découvrez dans ma prose humoristique vous rebutes au plus haut point.
    Cette prose humoristique est là :
    Et j’ai commencé à faire du Buzz…

    Voilà, le texte que j’ai largement diffusé sur « Facebook », sur les sites qui défendent « M’Bala M’Bala » :
    « Si on commence à interdire les humoristes, c’est le début de la fin pour notre démocratie !...
    La prochaine étape sera-t-elle l’interdiction pour « JCD » d’écrire et de publier ses délires humoristiques ?...
    Ils sont disponibles dans « Les aventures de Tintin et de l’Ami-râle Haddock » :
    http://euroclippers.typepad.fr/aler...

    Et j’ajoute que, je ne savais même pas qu’il existait celui-là…
    C’est vous dire mon manque de culture !...
    Mais c’est un humoriste, et, s’il est interdit de s’exprimer, et bien, demain, ce sera mon tour !...
    Celui de quelqu’un, « JCD », qui dénonce d’une façon humoristique les dérives de notre « Raie-Pue-Blik-Bananière » !...
    Aussi, même si je le déteste, même si je déteste encore plus son humour anti-feuj, et bien je le soutien !...

    Très cordialement

    JCD

  • 11 janvier 2014 12:50, par Jean-Charles Duboc

    Sur Clearstream et les transferts de fonds qui vont n’importe où, sur n’importe quel compte, je vous recommande « Les aventures de Tintin et de « l’Ami-râle Haddock » :

    http://euroclippers.typepad.fr/aler...

  • 15 janvier 2014 16:11, par jules

    merci pour ces informations. C’est bizarre on en parle pas au 20heures !

  • 15 janvier 2014 22:36, par Léo

    Merci pour cet éclairage ...... qui fait froid dans le dos !!! Sinistre individu en effet. On se demande comment cette nation juive qui a tant souffert peut à son tour reproduire ces atrocités ?!

  • 14 février 2014 21:46, par Ariel Bonux

    Bonsoir,
    c ’est à un vrai régime de la terreur qu ’on assiste aujourd’ hui ...largement entretenu et relayé par les principaux médias. Gare à celui ou celle qui pensera autrement : arriéré, facho, salaud, ..... vraiment inquiétant !!

  • 18 février 2014 14:02, par Yasmina

    heureusement que mes enfants sont grands . Ouf ! ils l’ont échappé belle !

    Pourtant, une lueur d’espoir pour contrebalancer cette« théorie du genre » :Selon une recherche américaine publiée récemment, le lait des mères a une composition différente selon qu’elles donnent naissance à un garçon ou à une fille « Les mères produisent des recettes biologiques différentes pour un garçon et pour une fille », a expliqué Katie Hinde, une biologiste de l’université de Harvard.Ainsi, les petits garçons ont du lait plus riche en graisse et en protéines, donc énergétique, tandis que les petites filles obtiennent de plus grandes quantités de lait.http://reseauinternational.net/2014...

    Que va faire le lobby de « la théorie du genre » ? Interdire l’allaitement maternel ? Fabriquer un lait pour bébé« trans-genre » ????

  • 28 février 2014 00:30

    c’est dommage un article comme ça, n’a aucune référence bibliographique

  • 12 mars 2014 20:02, par bobi

    Il parait qu’en 1914 l’Alsace-Lorraine demandait le rattachement à la France !!! Pourtant ils étaient bien avec les Allemands, le clergé était payé et l’économie florissante. Même que des Alsaciens voudraient aujourd’hui revenir à cette époque bénie...
    Ca s’est fait avec 4 ans d’une terrible guerre et en héritage on doit encore payer les curés.
    Ne pas oublier que la Crimée a été donnée sans aucune consultation par Kroutchev en 1954.

    http://www.bfmtv.com/international/...

  • 9 avril 2014 10:51, par Actualité

    Merci pour cet article très intéressant. Bonne journée !

    Voir en ligne :  :)

  • 11 avril 2014 16:16, par Abelardoe

    En dévorant votre article, j’ai failli rater le car ! Une synthèse intéressante, somme toute.

    architecte gironde maison individuelle

    construction maison Bordeaux ni constructeur maison en kit gironde . http://constructeurmaisongironde.fr/ .Ni ce constructeur maison pres de gironde mais devis constructeur toiture ?Et le devis constructeur bowling état devis constructeur maison à Bordeaux.

  • 13 avril 2014 12:34, par jfbobi

    concernant la viande de cheval, c’était moins cher parce que le gouvernement roumain a interdit la circulation des charrettes tirées à traction animale sur les routes sous prétexte de sécurité. les paysans ont donc liquidé au sens propre et à très bas pris leurs canassons plutôt bien nourris jusque là , certainement mieux que des vaches de batterie « réformées » (pourquoi on dit du bœuf ?) . Ceci dit je comprends qu’on répugne manger du cheval, ce noble animal comme de l’agneau (pascal) si doux dans la bouche...

  • 13 avril 2014 14:48, par ImmunoZic

    Je pense qu’une part importante de la réflexion a été oublié lors de la rédaction de cet article. En effet à aucun moment on ne parle des bases biologiques des comportements de sexualité. Pourtant il y a de très nombreuses études sur les associations entre structures cérébrales, imprégnations hormonales, et comportement sexuels.
    Pourquoi une telle omission ?

  • 17 avril 2014 17:09, par Hans Kalimero

    J’ai été arrêté dans la lecture au moment où vous assurez que les USA aient connu la débâcle en Irak et en Afghanistan. J’en ai plus qu’assez de lire la même ineptie sur l’éventuelle défaite des Américains dans ces pays dans de nombreux articles de divers sites. Les yankees ont une stratégie. Tout le monde semble l’oublier, même si elle est servie par des tactiques béotiennes de chars d’assaut ; le but stratégique étant en filigrane ne doit toutefois pas se faire oublier pour autant. On perçoit énormément de sottes réactions d’enthousiasme quant aux pseudo défaites des Etats-Unis dans leurs entreprises guerrières, notamment celle de la guerre du Vietnam. Personne ne songe que tous ces conflits générés servent une stratégie globale et non pour assouvir des accès d’humeur impulsifs d’adolescent. Pour les masses, les USA connaissent défaite sur défaite, mais elles sont aveugles sur les conséquences de ces conflits. A leur avis, quelles peuvent être les conséquences du prétendu abandon du champ de bataille afghan ? Les réponses sont pourtant régulièrement dévoilées sur des sites alternatifs. Autant en histoire qu’en mode, il faut toujours recourir à l’instantané d’« Avant-Après ».

  • 1er mai 2014 18:54, par Pipistrella

    Bonjour,

    Merci pour cet article que je vais mentionner sur l’excellent site lescrises.fr d’Olivier Berruyer et sa fine équipe.

    Une citoyenne qui n’accorde + de crédit à ceux qui sont aux manettes et aux médias mainstream

  • 4 mai 2014 17:00, par Michaelt

    Honnêtement, je suis enchantée de ce petit tour sur cette page web.

    mutuelle santé comparatif prix ?

    assurance santé 2 desjardins

    complémentaire santé maintenant complémentaire santé sans délai de carence !assurance santé université laval pas mutuelle Et une complémentaire santé 200 quelle mutuelle interiale.mutuelle santé optique lunette comment mutuelle santé génération ...

  • 14 mai 2014 13:00, par Jef

    Il serait plus juste de traduire « intelligence » par « espionnage »"

  • 3 juin 2014 21:09, par Eugene11

    Mes remerciements à propos du partage.

    mutuelles info ameliorer ses finances


    devis mutuelle bresle mutuelle familiale vauban vous consentez mutelle santé autre mutuelle mieux etre le mutuelle entreprise bulletin salaire vous répondrez devis mutuelle groupama vous quittez mutuelles territoriales Et ce complementaire sante chirurgie des yeux

  • 14 janvier 2015 17:43

    « abattu en pleine rue… censément boulevard Richard Lenoir » : Pour info, si vous regardez les secondes 10 à 15 de la vidéo http://www.liveleak.com/view?i=bc6_... et que vous comparez à la street view https://www.google.fr/maps/@48.859981,2.372534,3a,75y,297.74h,70.85t/data= !3m4 !1e1 !3m2 !1staYqpp5WLnTu7JeIIBsYPA !2e0 : cela correspond bien !
    La liste des invraisemblances est interminable, mais il ne faut en tout cas pas mettre en avant celle-ci au risque de faire passer les autres pour inexistantes...
    La question est : qui habite à la petite fenêtre du 2e juste en dessous du lampadaire d’où à été pris la photo (https://www.google.fr/maps/@48.860066,2.372571,3a,75y,128.95h,105.14t/data= !3m4 !1e1 !3m2 !1sVIiqizc_Mh-YBJABbzhSMg !2e0) ? Un anonyme ou un agent des organisateurs du coup ?

  • 14 janvier 2015 21:33, par Pas Charlie

    Merci pour ces éclairages.
    Hormis toutes ces zones d ’ombres, le plus inquiétant est bien entendu le bourrage de crâne auquel nous sommes maintenant soumis depuis plusieurs jours. Hors internet, impossible d’ entendre un questionnement de fond sur tout ce qui s ’est passé.
    Le plus effrayant : ces millions de français reprenant en chœur le refrain imposé à savoir l’ atteinte à la liberté d’ expression (sic).
    J’ avoues que je commence à avoir les pétoches de vivre dans ce pays, on se croirait dans un roman d’ orson Wells !!

  • 16 janvier 2015 15:14, par Byblos

    « Les missiles destinés à l’armée libanaise seront livrés dès le printemps ». Tel est votre titre. Mais que faut-il que les Libanais en concluent ? Qu’une agression israélienne est prévue avant le printemps ?

  • 23 janvier 2015 05:07, par Byblos

    Vous rapportez très justement : « le sieur Koulibaly, condamné 7 fois en moins de 12 ans à des peines cumulées dépassant 22 ans de prison, [mais qui] était libre de perpétrer ses actes sanglants. Condamné fin 2013 à 5 ans fermes pour complicité d’évasion, il sort cinq mois plus tard en mars 2014, nanti d’un bracelet électronique. En mai 2014, il est affranchi de cette ultime et dérisoire ustensile. »

    Parallèlement, le militant pro-palestinien Georges Ibrahim Abdallah, libérable depuis 1999 selon le droit français, et dont les multiples demandes de libération ont systématiquement été refusées, croupit toujours dans les geôles de la « République ».

  • 27 janvier 2015 00:35, par Anonymous

    Un texte qui part, un peu dans tous les sens pour finalement manquer de précision quant aux véritables conclusions qui s’imposent. La liberté de la presse existe, certes mais, de quelle liberté parlons nous ? Les médias sont les grands faiseurs d’opinion et à l’instar des politiques droite/gauche qui appliquent quasiment le même programme, les médias eux forment une opinion presque totalement homogène en informant et en désinformant systématiquement de la même façon. A grand renfort de sondages truqués, de vérités partielles et en exercent une puissante omerta (qui s’applique aussi aux politiques) sur quelques tabous gênant de nos sociétés Européennes. Les médias sont depuis longtemps devenus des experts en manipulation. Pas étonnant alors de voir descendre dans la rue 4 millions de français défendre une soi-disant liberté d’expression qui est en réalité juste, une liberté de mensonge !

    Quant au fond de l’affaire Charlie hebdo ses conséquences sont claires, sous la forme d’une fragmentation de la société française entraînant une pré-radicalisation massive de l’ensemble des communautés musulmanes (de France voire même d’Europe) et une émulation nationaliste. La scission aura lieu dans les mois prochains en terre d’Israël. La encore sous la forme d’une attaque meurtrière qui entraînera une violente réaction contre ses voisins musulmans. Ensuite, les appels au djihad dans le monde (et notamment en France) n’en seront que plus audibles. Des appels qui seront cette fois-ci largement suivi préparés et organisés dans un contexte de tentions extrêmes. Les économies Européennes déjà chancelantes, ne tarderont pas à s’effondrer entraînant dans leur sillage un crash économique mondial. Tout sera alors prêt pour la grande confrontation... OTAN vs (Russie, Chine, pays musulmans chiite)

    Les commanditaires ? -> La CIA et le lobby militaro-industriel américain !
    Pourquoi ? -> 1) Ils ont développé une armée ultra-technologique, 2) ils sont sûr de ne pas se prendre une bombe sur le nez ! Justement, parce que la pièce maîtresse de leur armement c’est un bouclier antimissile invulnérable. Et 3) Ce bouclier est aussi une arme d’attaque qui leur assurera une maîtrise rapide et incontestable de tout l’espace aérien planétaire...

  • 6 février 2015 13:12, par ac

    Toujours aussi brillant et percutant M Vernochet dans ses analyses. Dommage qu’il ne soit pas plus souvent invité chez Taddeï et qu’il ne le soit jamais chez Calvi à « C’est dans l’air », ça nous changerait des discours soporifiques genre « dormez braves gens, l’état veille sur vous ».

  • 11 février 2015 17:36, par Michle DRAE

    Voici qui en dit long :

    Soldes : L’armée privatise en loucedé ses satellites de communication
    6 juillet 2009 12:06, Les mots ont un sens, par Napakatbra
    http://www.lesmotsontunsens.com/eta...

    L’armée française vend ses satellites Syracuse. armée française vend satellites Syracuse. Soldes : L’armée privatise en loucedé ses satellites de communication -

    Discrètement, Sarko a décidé de vendre les bijoux de famille, et pas n’importe lesquels : les satellites militaires de télécommunications sécurisées. Pour une valeur de 400 millions d’euros. Les états-majors de la Grande Muette s’étranglent...

    Fin 2008, le journal Les Echos révélait que le gouvernement étudiait la possibilité de vendre ses satellites de télécommunications sécurisées Syracuse. Et le Canard Enchainé, dans sa ponte du 1er juillet 2009, confirme et précise : Nicolas Sarkozy a pris sa décision à la mi mai et l’a annoncé aux représentants des états-majors quinze jours plus tard, lors d’une réunion de la Commission exécutive permanente, un « machin » créé par De Gaulle en 1963 et chargé de contrôler les programmes d’armement.

    Pris par surprise, les grognards étoilés n’ont eu d’autre choix que de valider... en l’absence d’Hervé Morin, ministre de la Défense.
    400 millions d’euros

    Ces satellites assurent l’ensemble des communications militaires cryptées entre le commandement et les unités déployées sur les théâtres d’opérations.

    Leur vente devrait rapporter 400 millions d’euros (pour un investissement total de 3 milliards depuis 1980), de quoi commencer à boucher le trou de 600 millions de la loi de programmation militaire 2009-2014. Il n’y a pas de petits profits. En 2011, les satellites seront donc la propriété d’une société privée, Astrium (filiale d’EADS) ou Thalès.

    Et l’Etat louera désormais ses canaux de communication. Comme d’autres clients, puisque l’acheteur sera autorisé à sous-louer les infrastructures à l’envi. Un proche de Morin assure que « compte-tenu du prix de vente et des loyers prévisibles, c’est une bonne affaire »... d’Etat ?

    « Sur un coin de table »

    « La maîtrise de nos communications, c’était un principe gravé dans le marbre », s’étrangle un général trois étoiles dans les colonnes du palmipède. Il fulmine : « On ne change pas d’orientation comme ça, sur un coin de table »... même au Fouquet’s. Et l’affaire soulève un certain nombre de questions, même si la presse ne semble guère interrogative : Peut-on prendre une telle décision sans l’intervention du parlement ? Qui sera responsable, en cas de bug, lors d’opérations de guerre ? Comment le « secret-défense » peut-il être assuré... par un simple contrat commercial ?

    Rompez...
    (Article publié sur le site « Les mots ont un sens »)
     

  • 14 février 2015 13:25, par grandpierre

    Analyse remarquable, comme d’habitude sous la plume de Leon Camus ....

  • 12 mars 2015 19:02, par Albert

    Merci pour cette analyse si lucide et en même temps tellement effrayante.
    Malheureusement, je ne crois pas à un printemps des peuples, en tout cas c ’est pas pour demain !!
    Les esprits sont trop asphyxiés, le mal a pris une proportion inquiétante et il faudrait un véritable cataclysme pour que les peuples s’ en aperçoivent.

    Cordialement

  • 13 mars 2015 19:16, par Jean Dépautre

    Ceux qui interdisent la fessée et culpabilisent les parents qui la pratiquent encore sont les mêmes qui envoient des bombes en Irak,Syrie,Ukraine etc, sur des populations innocentes et qui tuent nombres d’enfants.

  • 3 avril 2015 14:48, par WCuZGQbOdYdahwY

    doxycycline,

    Voir en ligne : RqWBBPfYl

  • 3 avril 2015 15:20, par rWPLjqEecF

    example here,

    Voir en ligne : qEmPHKBCFtbQOkzd

  • 22 juin 2015 04:37, par Byblos

    En somme, il s’agit pour la France, comme pour les USA, d’exporter de force leurs propres turpitudes.

  • 5 juillet 2015 15:48, par Le correcteur

    Le plan Oded Yinon avait été publié à Paris en en Février 1982 par « La revue d’études palestiniennes » . Revue mensuelle n° 14 . J’en ai gardé une copie de cette étude .

    Je m’étonne que l’on fasse mine de découvrir cette étude disponible au grand public depuis plus de .....30 ans !

    >> http://www.renenaba.com/revue-detud...

  • 12 juillet 2015 11:00, par Jean

    C’est un début technologique pour un monde à la big Brother, il y a un danger pour les libertés à utiliser une puce NFC RFID comme moyen d’identification et de paiement cela correspond exactement au futur système économique mondial annoncé dans la bible ; l’apocalypse chapitre 13 verset 16 il y a plus de 2000 ans :

    « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom, c’est ici la sagesse ! Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête ; car c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six. »

    Regardez comment fonctionne un code barre, le 6 6 6 est déjà caché partout sur tous les produits de consommation que nous achetons, même sur votre nouvelle carte d’électeur (pour les Français) ! Ce sont les 2 petits traits (barre de garde ou guard bar en Anglais) à gauche du code-barres, du milieu, et à droite qui en langage code-barres visuellement donne le 6, les chiffres de la partie droite du code barre ne sont pas cryptés, si vous avez un 6 au-dessus vous avez systématiquement les 2 petits traits comme pour les guard bar = 6, regardez les barres codes qui sont chez vous pour vérifier (pour quelle raison occulte cette norme a été validé dans le monde entier ?). Je n’invente rien, encore simple à vérifier sous Google avec des dessins pour mieux comprendre (en tapant : barre code et 666, puce RFID verychip ) ...

    après le futur krach économique à cause de la dette et des crises on va passer au mode d’argent électronique (plus de billets et de liquide) puis à la nano puce RFID implantée sur la main droite ou le front au nom de la sécurité et de la santé pour les épidémies (avec une modification faustienne de notre ADN en bonus) il faudra faire le bon choix ...
    science sans conscience n’est que ruine de l’âme.
    « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein

  • 17 juillet 2015 09:47, par Michel Mottet

    Remarquable article. Je constate que l’auteur fait la description exacte de la QUATRIÈME BÊTE du Prophète Daniel, c’est-à-dire cet Empire mondial – totalement différent de tous ceux qui l’ont précédé. Ces Empires étaient basés sur le politique et la possession territoriale. C’est encore le cas avec les USA et leurs bases à travers le monde entier. Mais les « élites » dirigeantes se rendent compte qu’un pouvoir mondial politique effectif est impossible et que le seul moyen vraiment efficace de se rendre maître du monde entier est le pouvoir économico-financier : c’est exactement ce qui est en train de se mettre en place sous nos yeux. L’état final du monde est symbolisé par les pieds et les orteils de la statue vue en songe par Nabuchodonosor et décryptée par le Prophète Daniel : un conglomérat d’Etats, les uns forts et durs comme de l’acier et les autres faibles et friables comme de l’argile, les forts mettant tout en œuvre pour broyer les faibles avec leurs dents d’acier et foulant à leurs pieds les restes. Est-il besoin de citer l’Irak, la Lybie, l’Ukraine, la Syrie, la Grèce, etc. en attendant l’Espagne et tous les pays endettés au-delà du raisonnable ?

  • 27 août 2015 01:22

    En plus la photo de cette petite fille me paraît surfaite. Le maquillage est trop visible, Du kohl qui coule de ses yeux, aucune blessure n’est visible. Elle est là soi-disant blessée et les gens papotent autour d’elle tranquillement. On dirait une journée normale de consultations médicales.

  • 28 août 2015 01:37, par DePassage

    « Le bilan du massacre serait alourdi du fait d’une habitude particulièrement perverse de l’aviation syrienne, qui après avoir frappé un endroit, attendrait que les civils se regroupent pour porter secours aux victimes afin de réaliser d’énormes cartons. »

    Belle inversion des rôles ici effectué par nos médias mensonge puisqu’il s’agit exactement de la façon de faire des États-Unis lorsqu’ils terrorisent les populations afghane, pakistanaise, irakienne, yéménite, etc. avec leurs drones !

  • 6 septembre 2015 01:38, par Chadi

    Bravo l’ami. J’ajoute,pour mettre le doigt sur le point de faiblesse de La
    Russie,qui,s’il n’est pas mis,au sommet des priorités,risque de se transformer 
    en grave danger pour l’existence de ce grand pays,en tant que tel . Ce point de
    faiblesse, puisque Poutine n’est pas éternel, est l’absence de mécanisme
    assurant une succession , à la tête de l’Etat russe, sans risque de trahison,
    comme l’était la succession complètement ratée, de l’équipe de Brejnev,à 
    l’époque de l’URSS . Le mécanisme de changement de l’équipe dirigeante soviétique,totalement défectueux, a donné l’occasion,jamais espérée, à
    l’empire du mal, pour placer au sommet de la hiérarchie du pouvoir de l’URSS,
    leur agent, l’inégalable traître gorbatchev .
    Si Mr Poutine, et l’élite des patriotes russes, ne se penchent pas sérieusement
    sur ce grave problème, bien entendu le scénario gorbatchev,risque,bel et bien,
    de se répéter, mais cette fois-ci, pour détruire complètement La Russie .
    Mais alors, que faire ? L’auteur, a soulevé des idées de première importance,
    qui sont de nature, si elles sont intégrées,comme repères,permettent 
    d’élaborer une stratégie d’affirmation et de consolidation de La Russie comme superpuissance. 
    Je pense, et cela n’est pas nouveau dans la longue histoire des grands empires,
    de bâtir la stratégie de puissance sur trois ou quatre principes :

    1)ériger le peuple,et ses élites,en véritable bouclier contre l’empire etats unien. C’est là, incontestablement, la condition première pour barrer le chemin du pouvoir aux traîtres . Et de repousser,victorieusement,les agressions des
    ennemis extérieurs.

    2) le bouclier populaire,ne peut avoir la solidité imparable,que s’il est construit
    par un« ciment » puisé dans les racines du peuple . Ces racines sont faites,
    rappelons le, de la religion à laquelle adhère un vaste pan du peuple russe. 
    Mais aussi,le« ciment » est fait d’identités, de cultures, de traditions des 
    populations du vaste territoire russe. La lucidité,impose aux dirigeants actuels, 
    de dépasser les clivages politiques droite-gauche-communiste,... L’histoire 
    récente,particulièrement de l’URSS, a marqué la conscience populaire, en 
    éléments positifs et négatifs. La satisfaction des besoins vitaux du peuple est un fait.
    Le nier, ne peut servir les intérêts supérieurs de La Russie. Cet élément,
    nous renvoie, nécessairement au troisième pilier de la stratégie.

    3) le système« libéral », adopté après la tragédie de la trahison de gorbatchev, est
    doublement mortel : il expose les russes, à l’intérieur du pays, à l’émergence
    d’un mode de vie banalisant les injustices sociales,la dépravation et la
    prolifération des mafias,vivant principalement de crimes économiques .
    Vis à vis de l’empire etats unien,le« libéralisme » expose La Russie à un chantage
    aussi inacceptable que permanent.

    4) enfin, la mise en place d’un système démocratique,fait de réseaux d’institutions, permet d’identifier, à temps,les trahisons et les complots.
    Bien entendu, cette trame de principes, qui est donnée à titre indicatif, ne
    peut prendre toute son ampleur, que si elle a pour plateforme un vaste
    projet ambitieux où le peuple se reconnaît pleinement,tant pour sa dignité et sa 
    vie au quotidien,que pour le rang de puissance du pays que l’Histoire retrace
    sans équivoques .

  • 27 septembre 2015 00:55, par Hedia Kedadi

    Cet article a le mérite d’appeler les institutions par leur nom, et de dénoncer la complicité du politique avec le financier.

    C’est le mal qui ronge notre planète, l’impunité dont jouissent ces « trafiquants » financiers invisibles, et qui par le jeu de la spéculation, de la corruption, arrivent avec un cynisme certain, à presque tout contrôler.

    Les Etats africains le savent, et par leur recours à la BAD et d’autres institutions financières parviennent à atténuer l’impact prédateur, si toutefois, ils ne sombrent pas dans la corruption.

    L’attention des peuples est constamment détournée de ces problèmes par les guerres, les fléaux sanitaires, les manipulations des médias...

  • 4 octobre 2015 10:57, par Michel Mottet

    Pour la FIFA il est bon de rappeler que l’affaire a été déclenchée par le FBI comme si cette institution US avait droit d’investigation sur le monde entier, ce qui démontre bien que les US se considèrent comme les maîtres du monde. Deuxième fait non moins révélateur, le Conseil fédéral suisse, non seulement n’a pas protesté contre cette violation flagrante de sa souveraineté, mais a exécuté sans la moindre réticence les ORDRES du FBI ! Faut-il rappeler que la FIFA brasse des milliards et qu’il y a belle lurette que certains lobbys US voudraient placer à la tête d’une telle Organisation mondiale un homme à leur dévotion… Kissinger s’était démené comme un diable pour s’y introduire, après son excommunication par ses coreligionnaires.

  • 10 octobre 2015 09:24, par Eric83

    FH et son gouvernement mettent effectivement dangereusement en péril le peuple français, c’est aussi le message sans langue de bois du juge Trévidic.

    Voir l’article ci-joint.

    Voir en ligne : Interview du juge Trévidic

  • 10 octobre 2015 15:59, par Michel Mottet

    Il est exact que Fabius est le bras droit du fantoche de l’Elysée pour la conduite de la politique de la France au Moyen Orient mais il est en même temps le bras gauche de Netanyahou pour tous les coups bas pour éliminer Bachar el-Assad, gros obstacle pour la réalisation du Grand Israël, sans compter que les déserts syriens recèlent des nappes de gaz énormes…

  • 22 octobre 2015 10:31, par Michel Mottet

    Il faut se rappeler que Dame Merkel-Kasner, à peine réélue, s’était précipitée à Jérusalem avec la presque totalité du Gouvernement allemand pour faire allégeance à Bibi Netanyahu, avec acte de repentance éternelle pour les crimes commis par la Bête immonde du Nazisme. Cette ancienne apparatchik de la Stasi, après avoir gagné la confiance de Helmut Kohl pour mieux le trahir et prendre sa place, n’a nullement varié dans ses sentiments de vengeance envers les allemands. Quelle meilleure opportunité que de la faire envahir par des hordes de musulmans qui ne peuvent que semer la discorde et la ruine ? Mais c’est toute l’Europe déchristianisée qui est entraînée dans ce cataclysme en gestation sous nos yeux. Il suffit, pour s’en convaincre, d’aller voir ce qu’est devenu le Kosovo !

  • 26 novembre 2015 19:51, par Michel Mottet

    Pour qu’Erdogan prenne la décision d’abattre un avion russe – ce qui constitue indiscutablement un casus belli – il faut croire qu’il avait reçu l’appui de celle qui se prend pour l’impératrice de l’Europe lors de sa visite à Ankara. N’ayant pas réussi à déclencher la guerre contre la Russie malgré toutes ses manœuvres pour envenimer au maximum la guerre en Ukraine selon les directives des US, il fallait bien trouver un autre moyen… Il faut espérer que la sagesse du Président Poutine nous sauve de ce cataclysme. L’invasion souhaitée par l’impératrice et organisée par Erdogan est déjà un fléau suffisamment destructeur.

  • 26 décembre 2015 08:50, par Giorgio Gordini

    Mais c’est bien sûr ! Cette analyse nous éclaire sur tout ce qui se trame au Moyen-Orient, mais aussi en Europe et en France. Elle est la clé de voûte du Système qui nous régit.
    C’est à cet éclairage que l’on doit analyser le combat farouche du Système contre la seule véritable force contestataire qui commence à peser, le Front National. Sans pour autant être obligé d’y adhérer, force est de reconnaître qu’il le seul à s’opposer aux institutions mises en œuvre par le Système pour nous asservir : l’Europe de Bruxelles, l’Otan, le Traité Transatlantique notamment.
    Sans toujours le savoir celles et ceux qui combattent le Front National se rangent dans le camp de la collaboration avec les tenants du Système.
    Notons aussi la résistance — la dissidence — de certaines personnalités : Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Robert Ménard, Philippe de Villiers, et d’autres. On voit bien de quelle manière les médias les malmènent.

  • 30 décembre 2015 09:48, par jymesnil

    La voix de son maître !

    Et si le dollar disparaît ?!

    Et si les néoconservateurs déclenchent une guerre mondiale ?!

    Quant à l’économie US elle est bidon, en lambeaux !

    Hormis la guerre et la finance, que fabrique ce pays ?!

    Plus on fait l’Europe plus nous sommes en déclin ?!

  • 7 janvier 2016 02:05, par Delta de la Lyre

    Connaisseur en la matière, vous m’avez bleffé car certains faits sont bien mentionnés, aussi globalement il y a de réels détails, et parfois vous faites des liens que d’autres ne font pas et qui pourtant s’avèrent exactes lorsque l’on demande à son intuition ce qu’elle en pense.
    Merci pour ce réel travail.

    Voir en ligne : http://www.choix-realite.org/author...

  • 3 février 2016 19:02, par Michel Mottet

    Le texte de cet entretien devrait être mis par écrit. Il servirait de base et d’exemple d’enseignement pour expliquer ce qu’est l’hypocrisie ou plus précisément le pharisaïsme.

  • 10 février 2016 10:30, par Michel Mottet

    Curieux que Léon Camus dans son remarquable article ne fasse pas la moindre allusion au rôle proprement diabolique joué par Dame Merkel en union contre-nature avec le Sultan d’Ankara communiant dans leur haine hystérique de la Russie et de son Président. Le résultat étant la mise en œuvre de la destruction de la civilisation européenne, du moins des vestiges qui subsistent encore. Le texte de Dedefensa est très instructif à ce sujet.

    http://www.dedefensa.org/article/er...

  • 11 février 2016 23:57, par Huppé hère

    Alors comment expliquez-vous que l’Islande soit revenue de 10% à 1,9% de chômeur 8 ans après le crash boursier ?
    http://www.upr.fr/actualite/chute-d....
    L’UPR a raison de vouloir prendre exemple et de rejoindre le groupe privilégié des pays comme l’Islande en sortant de l’UE, de l’Euro et de l’OTAn par article 50.
    L’intelligence des français ne s’y trompe pas et c’est la raison de l’expansion de ce parti : 10478 adhérents le 11 février 2010 à 23 :54.
    Ils savent désormais démontrer la proposition : Les traités sont la cause de tous nos soucis !
    Article 17 du TUE = Confiscation de la démocratie par la commission européenne qui a le monopole de l’initiative
    Article 42 du TUE= France vassal des USA dans l’OTAN
    Article 48 du TUE = Impossibilité de renégociation des traités et donc d’une autre Europe ou de sortir uniquement de la monnaie Euro.
    Article 63 du TFUE = Délocalisation de nos entreprises et chômage assuré.
    article 106 = Démantèlement des services publiques, avec nos hôpitaux.

  • 13 février 2016 02:35, par Patrick Jaillet

    La vraie raison du succès islandais, c’est la dévaluation de la couronne qui a atteint jusqu’à 70%. Certes, cette baisse de la monnaie dans une économie si dépendante de l’étranger a provoqué une inflation qui a frôlé les 18% en rythme annuel au cours de l’année 2009 (elle atteint encore 4,3%) et en 2014 sa croissance économique a diminué, après 3,6% en 2013.
    Il a fallu ralentir la hausse des salaires en 2009 et 2010 mais cette baisse de la monnaie a permis aux « parties saines » de l’économie nationale de profiter à plein de la reprise de l’économie mondiale. Ces parties saines sont principalement la pêche et le tourisme. Ce sont ces deux éléments qui ont permis au pays de bénéficier d’un fort et constant excédent courant. Au final, cet argent réinvesti dans l’économie nationale a créé un cercle vertueux en relançant les investissements.
    Certes Sigmundur Davíð Gunnlaugsson a raison de dire : « Nous n’aurions pas pu sortir de la crise si nous avions été membre de l’Union européenne », mais à quel prix !
    La population a été traumatisée par l’apparition d’une pauvreté et d’une précarité jusqu’ici inconnues. Reykjavik a fortement augmenté ses impôts, notamment sur les entrepreneurs, comme nul autre pays d’Europe depuis 2008. Du reste, le gouvernement social-démocrate qui avait déboulonné les conservateurs en 2009 après la crise fut déboulonné à son tour par les partis de centre-droite qui ont retrouvé leur majorité lors des élections législatives de 2013. En 2014 la croissance économique a diminué, après 3,6% en 2013.
    L’Islande peut-elle être un modèle comme s’en targue l’UPR ? Difficilement. La taille du pays rend la transposition de cette expérience difficile. Elle montre seulement que la voie européenne qui consiste à se préoccuper d’abord des intérêts des créanciers et des banques n’est pas sans alternative. De même, elle prouve qu’il peut y avoir des expériences de dévaluations réussies, alors que l’on prétend que toute sortie de l’euro provoquerait la ruine des pays concernés.

    Ceci étant dit il est proprement ridicule et d’une niaiserie sans égale de mettre sous le boisseau les causes réelles du problème dont l’UE n’est qu’une pièce dans le puzzle géant de l’oligarchie mondiale et ceci passe au contraire par une analyse rigoureuse dénuée de partisannerie ou d’un racolage politique.

    Devons-nous enfin rappeler que vouloir sortir de l’UE et de l’euro sans remplacer l’oligarchie française qui commande la banque de France et la République ne nous fera jamais sortir du chaos organisé (de l’intérieur via la médiation de l’UE) ?

  • 22 février 2016 15:56, par Yasmina

    Pour Erdoggan et Daoud Oglu , marionettes des Donmehs ????
    Je lis tous vos articles et particulièrement ceux sur la Turquie et la cryptarchie donmeh sont de grand articles à lire et mediter( et à faire connaitre

    )http://www.geopolintel.fr/article52...

  • 4 mars 2016 10:36, par Caligula

    Bonjour Yasmina !

    En ce qui concerne Erdogan et sa clique, j’ai comme l’impression de voir un hôpital psychiatrique.A la rigueur, je pense que Kim Jong-Un est moins dangereux que cet énergumène issu de Frère Musulmans.

    Je ne sais pas si c’est son ego sur-dimensionné (de la taille de son palais) ou si c’est juste de la stupidité, mais j’ai comme l’impression qu’il n’a pas encore compris que la Turquie ne représente rien pour l’Occident. Et encore moins pour la Russie, à part un partenaire économique pour le gaz et le pétrole... Riyad de son côté peut se permettre de se mêler de tout, ils ont l’argent (de moins en moins, certes mais un bon paquet quand même), des alliances, du pétrole et l’OPEP. Et aussi une idéologie issue de l’Islam qui intéresse fortement les occidentaux. Donc eux ne risquent pas grand chose.

    Mais si la Turquie, à force de jouer sur tous les tableaux venait à perdre quelques alliés, cela en serait fini d’elle. Et là, je pense que l’on assisterait à une guerre pire que celle de Syrie, juste pour avoir le contrôle du Bosphore (et des pipelines qui vont avec).

    Encore une fois, c’est le peuple qui trinquera, mais uniquement pour « restaurer l’espoir » comme disait papa Bush, voire même pour les « ramener à l’age de pierre » comme disait son fiston...

  • 6 mars 2016 14:42, par Michel Mottet

    Fiançailles. A quand le mariage… pour le meilleur et plus certainement pour le pire dans le palais de la SUBLIME PORTE transférée à Ankara ?
    http://p3.storage.canalblog.com/33/...

  • 28 mars 2016 08:50, par Michel Mottet

    « A priori l’État hébreu faisait semblant d’être hors de la tourmente, force est de constater qu’il en est l’un des acteurs, discrets mais déterminants… », écrit Léon Camus. « Diviser pour régner » a été, est et sera toujours la devise de toute la diplomatie dudit Etat. Et l’auteur désigne clairement les Etats qui sont et deviendront de plus en plus le terrain de son action pour menacer l’Europe par les forces aveugles et fanatisées qui l’envahissent déjà avec la complicité de criminels à la gouverne d’une Europe à la dérive moralement et économiquement.

  • 1er avril 2016 13:29, par Michel Mottet

    « Aussi les ambitions bassement matérielles – qui ne sauraient être en soi l’explication finale des guerres terroristes étatiques et non étatiques - se marient-elles parfaitement avec des projets eschatologiques. Ceux qui visent par toutes les voies et moyens à hâter les temps messianiques et la domination sans partage du Peuple prêtre sur les nations. Si l’on ne voit pas ce projet messianique en arrière plan » écrit Léon Camus, on ne comprend effectivement rient à ce qui se passe actuellement dans le monde. Comme déjà dit dans les commentaires de ce site, il s’agit de la QUATRIÈME BÊTE du prophète Daniel : « Après cela, je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes. » (Daniel 7:7)
    C’est très exactement ce qui s’est passé partout où les maîtres du monde sont intervenus pour instaurer la « démocratie », celle de la désintégration, du chaos, de souffrances sans nom et de la mort de millions et millions d’innocents.

  • 6 avril 2016 19:59, par Grandpierre

    La question reste donc posée de la participation française au programme Worldspace. Est-elle à l’initiative des politiques ou bien des industriels, ou encore des deux ? Un décideur important n’a t-il pas dit à ce propos : ’’ ça pue !’’.

 
© Geopolintel 2009-2019 - site réalisé avec SPIP, optimisé pour Firefox - l'actualité Geopolintel avec RSS Suivre la vie du site